Juste un signe – Liz Plum

Extrait :

« Le corps figé, le regard rivé sur mon plateau, je note quand même du coin de l’œil que tous les garçons viennent se placer devant moi. Ils le font à chaque fois, pour que je n’aie même pas à regarder Warren.
Mon violeur.
C’est un véritable scandale, que sa peine n’ait pas été plus sévère. Mais son père est avocat, et il excelle dans ce genre d’affaires. Warren n’a finalement été condamné que pour consommation d’alcool avant l’âge légal ; la charge de viol a été abandonnée, malgré le travail de l’avocat que mon père avait embauché pour moi, et Warren s’en est sorti avec des travaux d’intérêt général.
Inutile de préciser que mon frère et lui ne sont plus amis.
— Qu’est-ce que tu fais ? siffle Toby d’un air menaçant. »

4ème de couverture :

À la suite d’un événement traumatisant, Raine a perdu l’usage de sa voix. Trois ans plus tard, elle est toujours murée dans son silence et communique grâce à ses mains. Entourée par son frère et ses meilleurs amis, Raine s’est habituée à ce mode de vie. Elle en a fait son refuge. Jusqu’à ce qu’un nouvel élève débarque au lycée et vienne fissurer, à coup de sourire, les remparts qu’elle avait soigneusement érigés autour d’elle. Lui est une célébrité locale : tout juste sorti d’une prison pour mineurs, West Love intrigue autant qu’il inquiète. Il est beau, audacieux et, pour une raison qui échappe complètement à Raine, déterminé à se rapprocher d’elle ! Il la taquine en permanence, la drague ouvertement et va jusqu’à lui demander de lui enseigner la langue des signes ! Ce que Raine ne sait pas, c’est que West est prêt à tout pour la sortir de son silence.

Ce qu’Elisa en pense…

On démarre avec un schéma assez classique de la romance pour adolescents, mais j’ai rapidement compris que dans ce livre, il ne serait pas uniquement question d’amour, de bonheur et d’heureux moments.

Au fil des pages, on va apprendre à connaitre nos deux protagonistes, Raine et West qui ont chacun un lourd passé qui dès le début, l’on devinera problématique. Au travers de ce binôme, on va explorer la puissance de notre esprit et de notre cerveau. Effectivement, suite à un viol, le personnage principal, Raine est devenue muette, il était tout simplement impossible pour elle de parler après cet événement. Et je dois dire que toute cette mécanique m’a bluffée, mais surtout, bouleversée.

Dans ce livre, on retiendra beaucoup de messages, mais celui qui m’a le plus marquée c’est tout ce qui tourne autour de l’image que l’on véhicule et des apparences qui sont bien trop souvent trompeuses.

Ce roman, pour moi, n’est pas un simple Young Adult cliché. Les sujets abordés par l’auteure sont pertinents, touchants, et subtils. En réalité, c’est tout ce qui gravite autour de ce binôme qui tombe plus ou moins dans les clichés et c’est un des points qui m’a un peu refroidie durant ma lecture.

J’ai trouvé ce livre vraiment addictif. D’ailleurs, malgré sa taille, je l’ai englouti en un rien de temps.

Maintenant, venons-en au point négatif qui certes est minime, mais bien présent malgré tout ; j’ai trouvé la fin facile et clichée en comparaison avec tout le fil rouge de cette histoire. Cette chute m’a paru un peu bateau et bâclée.

Cependant, cela ne m’a pas empêché de passer un super moment avec cette romance qui sort du lot.


Juste un signe – Liz Plum – Editions Hachette – 480 pages – 2019


 

3 commentaires sur « Juste un signe – Liz Plum »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s