La nuit d’avant – Wendy Walker – The night before

English version of what I think of it below

Extrait:

« J’extrais mon téléphone du tas de serviettes et de vêtements par terre. Puis je clique sur le profil et je donne libre cours à l’espoir. Jonathan Fields. Ca pourrait être le titre d’une chanson.
Jonathan Fields. J’ai fait sa connaissance sur un site de rencontre appelé findlove.com. Trouver l’amour: tout est dit. Jonathan Fields a quarante ans. Sa femme l’a quitté il y a un an parce qu’ils n’arrivaient pas à avoir d’enfant. Elle a gardé la maison. Il conduit une BMW noire.
C’est ce qu’il a dit.
J’ai parlé avec lui au téléphone. Jonathan Fields n’aime pas les e-mails et les SMS parce que c’est trop impersonnel. Normalement, il fuit ce genre de sites, mais un ami à lui a trouvé sa fiancée comme ça, alors il a décidé d’essayer. Ce n’est pas une appli de drague. On ne swipe pas sur findlove.com. Il faut une heure pour remplir son profil. Les photos doivent être validées. Il prétend que c’est un peu comme si sa grand-mère lui organisait un rencard avec une inconnue. »

4ème de couverture:

Après une rupture difficile, Laura décide de tourner la page en se créant un profil sur un site de rencontres. Un premier rendez-vous est pris. L’homme s’appelle Jonathan Fields, il a 40 ans, il vient de divorcer. Pour le rencontrer, Laura part avec le mini van de sa sœur, Rosie, et l’une de ses robes. Elle sera, promet-elle, de retour le soir même. Le lendemain matin, elle n’est toujours pas rentrée. Que s’est-il passé cette nuit-là ?

En raconter plus serait criminel. Disons juste qu’un événement particulièrement traumatisant survenu lors de son adolescence a sérieusement ébranlé l’inconscient de Laura. Alternant entre ses séances de psy, la nuit des faits et l’enquête du lendemain, le récit aborde des zones de la psyché humaine où peu d’auteurs de thrillers psychologiques osent s’aventurer. Après Tout n’est pas perdu, dont les droits ont été retenus par les producteurs de Gone Girl, Wendy Walker embarque à nouveau le lecteur dans un grand huit émotionnel aussi terrifiant que jouissif.

Ce que j’en pense…

Laura s’est retrouvée en bien mauvaise posture il y a quelques années. Un événement qui la poursuit et la poursuivra pour toujours, que ce soit au travers des autres et surtout d’elle-même.
Une poursuite qui ne fait d’ailleurs que s’accroître lorsqu’elle disparaît après un rendez-vous avec un homme péché sur un site de rencontre. Toutes les possibilités sont alors ouvertes.

Je vais avoir bien du mal à te donner mon avis sur ce livre. J’avais beaucoup aimé son précédent  Emma dans la nuit mais celui-ci me laisse perplexe et ce sera d’autant plus difficile de t’expliquer pourquoi sans pouvoir entrer dans les détails de la trame.

La notion de cet événement qui poursuit l’héroïne et influence le cours des choses est admirablement bien traité et fort réaliste. Rien n’est anodin et il est vrai que tu seras toujours catalogué d’une manière ou d’une autre en fonction de ton passé. On ne te donnera que peu de crédit si un boulet traîne derrière toi.

Cependant, j’ai eu beaucoup de peine à m’attacher à l’héroïne. Je suis restée comme en dehors de l’histoire et n’ai pu éprouver une quelconque empathie ni pour les uns ni pour les autres, du reste.
Un certain nombre d’incongruités dont une plus grosse m’ont empêchée de m’accrocher à l’histoire comme à une bouée, puisque je ne me suis en aucun cas retrouvée immergée dans ce récit.
La chute est assez évidente même si elle s’avère redoutable et soulève beaucoup de questions.

Tu l’as compris, je ne vais pas épiloguer. Une lecture sympa mais sans plus 😕

Ton avis reste et restera comme toujours le meilleur et je serai d’ailleurs curieuse de savoir ce qu’il en est pour toi ?


La nuit d’avant – Wendy Walker – Editions Sonatine – 352 pages – 2020

AUTRE CHRONIQUE: Emma dans la nuit


What I think of it:

Laura found herself in a very bad position a few years ago. An event that chase her and will chase her forever, through others and especially through herself.
A chase that only increases when she disappears after a date with a sinful man on a dating site. All possibilities are then open.

I’m going to have a hard time giving you my opinion on this book. I really liked her previous « Emma in the night » but this one leaves me perplexed and it will be even more difficult to explain why without being able to go into the details of the plot.

The notion of this event that chase the heroine and influences the course of events is admirably well treated and very realistic. Nothing is trivial and it is true that you will always be catalogued in one way or another according to your past. You will get little credit if you have a ball and chain behind you.
However, I have had a lot of trouble getting attached to heroin. I stayed as if I was outside of story and was not able to feel any empathy for either of them.

There were a number of incongruities, a bigger one of which prevented me from clinging to the story like a buoy, since I was in no way immersed in it.

The fall is quite obvious, even if it proves formidable and raises a lot of questions.

You understand that I’m not going to go into detail. A nice read but nothing more 😕

Your opinion remains and will remain as always the best and I will be curious to know what it is for you ?

3 commentaires sur « La nuit d’avant – Wendy Walker – The night before »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s