Les yeux des ténèbres – Dean Koontz – The eyes of darkness

Extrait:

« Peu après minuit, dans la nuit du lundi au mardi, en revenant chez elle, après une répétition tardive de sa nouvelle pièce, Tina Evans crut voir son fils Danny installé dans la voiture d’un étranger mais, bien sûr, ce ne pouvait être qu’une cruelle illusion puisqu’il était mort depuis plus d’un an. »

4ème de couverture:

 » Comment Dean Koontz a-t-il pu, dès les années 1980, anticiper la pandémie actuelle du Coronavirus ?

Danny, 10 ans, est mort dans un effroyable accident. Et Tina, sa mère, n’a jamais pu identifier son corps.
Un an plus tard, des signes prouvent pourtant à Tina que son fils est toujours en vie. Dès lors, elle n’a qu’une obsession : le retrouver et découvrir la vérité.
Mais elle dérange et les services secrets tentent de l’assassiner. Qu’ont-ils à cacher ? Et si Danny était celui par qui la fin de l’humanité pouvait arriver ?
Relire aujourd’hui ce thriller écrit dans les années 1980 donne des frissons….

Ce que j’en pense…

Dean Koontz et moi, c’est une longue histoire d’amour. Ado, je les ai tous dévorés et il en était même arrivé, pour moi, à dépasser King sur certains livres.
Le temps a passé. Mes besoins ont évolué et je ne l’ai plus trop lu mais il est clair que tous ses livres trônent encore sur ma bibliothèque.

« Les yeux des ténèbres » fait partie de ceux que je n’avais pas lus. Sorti en 1981, je lisais encore des Fantômettes, si si je te jure, suis pas si vieille que ça 😜
Quoi qu’il en soit, j’ai été très intriguée par ce qui s’est répandu partout comme la pandémie elle-même « Que Koontz aurait prédit cette pandémie d’aujourd’hui, et ce, 40 ans après… »
Je me suis donc replongée dans mon adolescence (ça fait du bien aussi, surtout en ce moment 😜) pour aller voir par moi-même ce qu’il en était. (ouais suis un peu comme St Thomas 😜)

Verdict ?

Y a deux options:
Soit il y a une version secret d’Etat. Nécessitant d’avoir passé son brevet d’agent secret, avoir travaillé 4 ans à Quantico et avoir vu tous les James Bond pour pouvoir le lire et enfin découvrir de quelle couleur était la boule de cristal de Koontz…
Soit on m’a donné une version édulcorée pour ne pas me foutre les jetons…

Quoi qu’il en soit, je ne sais pas de qui on se moque mais je doute que ceux qui ont lancé ces âneries aient lu le livre…

J’ai même essayé de voir s’il y avait des pages entre les pages (avec une lecture numérique, je te dis pas le challenge 😜) histoire de trouver les messages cachés.
Me suis mise en hypnose pour tenter de capter les ondes mais après 3 heures, tout ce que j’ai réussi à avoir, c’est un mal de tronche carabiné.
J’ai relu certains passages en me disant que j’avais peut-être été soudainement atteinte d’une crise de narcolepsie foudroyante.

Et malgré tout ça, figure-toi que je n’ai trouvé qu’un seul lien…

Un virus appelé Wuhan400 parce que bidouillé à Wuhan…OK …on alimente la théorie que le Corona se serait échappé d’un labo et que nos autorités sont au courant…jusque là ça peut le faire…
Mais c’est le seul lien puisque le dit virus n’a rien à voir avec le Corona. Ne s’est même pas échappé de Wuhan…mais des States et n’a même pas créé de pandémie (ouais désolée pour le petit spoil). Il apparaît dans les 10 dernières pages comme finalité qui explique la disparition du fils de Tania puisque le vrai sujet du livre est bien là et uniquement là.

Ben ouais y a un labo de type IV à Wuhan et Koontz a choisi celui-là plutôt qu’un autre. That’s it !

Je pense que Pandemia de Thilliez se rapproche plus de la situation actuelle, et ce pour ne citer que celui-là parce qu’à ce rythme-là, il y en a beaucoup d’autres éligibles.

En dehors de ça, l’histoire est sympa et c’est fort dommage qu’il puisse être pris aujourd’hui pour ce qu’il n’était pas hier.

Réédition 9 avril 2020 en numérique et 20 mai 2020 en papier.


Les yeux des ténèbres – Dean Koontz – Editions l’Archipel – 1981/2020


 

15 commentaires sur « Les yeux des ténèbres – Dean Koontz – The eyes of darkness »

  1. De l’art de faire du buzz avec tout et n’importe quoi.
    J’ai lu tous les Koontz publiés en France et ce dès leurs sorties. Depuis les années 80, donc.
    Beaucoup m’ont marqué, certains sont beaucoup plus dispensables. Celui-ci semble en faire partie puisque j’ai de grands souvenirs de nombreux de ses livres mais aucun de celui-ci, c’est dire…
    Un hasard et rien d’autre. Tant d’autres de ses livres mériteraient d’être lus !

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est tout à fait ça. Moi-même ne me rappelle pas du tout si je l’ai lu et ai donc préféré dire que ce n’était pas le cas alors que comme toi, je me rappelle très bien de certains autres…
      J’ai hésité à faire cette chronique mais franchement quand c’est trop, c’est trop.

      Aimé par 2 personnes

      1. C’est pour ça que j’ai préféré rester dans mon amnésie 😉. Vous voulez lire de vieux Koontz ? Lisez Spectres, Chasse à mort, Midnight ou encore (et surtout) Le temps paralysé (liste non exhaustive)

        Aimé par 1 personne

  2. Tout comme toi, j’ai plusieurs romans de Koontz dans ma biblio mais je ne sais pas si j’ai celui-ci.
    Il y a des auteurs comme ça dont on ne peut s’empêcher de lire tous les romans 😉 qu’ils soient bons ou mauvais.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s