La Chaîne – Adrian McKinty – The Chain

English version of what I think of it below

Extrait:

« Elle prend l’appel en mode mains libres: « Allo ?
– Deux choses dont vous devez vous souvenir, dit une voix étrange, comme rendue méconnaissable par quelque machine. Primo, vous n’êtes pas la première et vous ne serez certainement pas la dernière. Secundo, rappelez-vous toujours que ce n’est pas l’argent qui compte – c’est La Chaîne. »
Il doit s’agir d’une plaisanterie, lui dit la partie rationnelle de son cortex. Mais d’autres structures, plus profondes, dans son cervelet, lui inspirent déjà ce qu’il faut bien appeler une pure terreur animale.
« Je pense que vous avez fait un faux numéro », suggère-t-elle.
La voix continue impassible:
« dans cinq minutes, Rachel, vous allez recevoir le coup de fil le plus important de toute votre vie. Il faudra que vous arrêtiez votre voiture au bord de la route. Il faudra que vous ayez les idées claires. Quelqu’un vous donnera des instructions détaillées. Assurez-vous que votre téléphone est chargé et veillez à avoir papier et crayon pour noter les instructions. Je ne vais pas vous mentir en disant que les choses vont être faciles pour vous. Les prochains jours seront très difficiles, mais La Chaîne vous guidera jusqu’au bout. »

4ème de couverture:

Le téléphone sonne. Un inconnu a  kidnappé votre enfant.
Pour qu’il soit libéré, vous devez enlever l’enfant de quelqu’un d’autre.
Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant.
Si un chaînon manque : votre enfant sera tué.

VOUS FAITES DÉSORMAIS PARTIE DE LA CHAINE.
VOUS N’ÊTES PAS LES PREMIERS.
VOUS NE SEREZ CERTAINEMENT PAS LES DERNIERS.

Ce que j’en pense…

Le téléphone sonne, une voix t’annonce avoir enlevé ton enfant et te donne les instructions suivantes:

  • Pas de police.
  • N’utiliser que des téléphones jetables avec appels masqués pour communiquer.
  • Télécharger le navigateur Tor pour accéder au Darknet.
  • Acheter des bitcoins pour verser le montant demandé à Infinity Project.
  • Chercher une cible, une victime.
  • Te procurer pistolet, corde, gros scotch, etc.
  • Trouver un endroit où séquestrer ta victime.

Lorsque le précédent de la chaîne aura réussi sa mission, ton enfant sera libéré, et ce, uniquement si toutes les consignes sont respectées. Seule la continuité de la chaîne compte…
Te voilà, en l’espace d’un appel, transformé en prédateur de la pire espèce.

C’est Rachel qui va recevoir cet appel. Rachel qui a déjà bien à faire avec son combat contre le cancer. Rachel, divorcée, qui s’occupe seule de sa fille Kylie pendant que son ex-mari chasse la bimbo sortie tout droit du berceau. C’est Rachel qui va devoir faire face à La Chaîne…

La Chaîne est une mécanique rodée digne d’un horloger suisse. Il ne suffit pas d’enlever un autre enfant pour récupérer le sien, il faut aussi s’assurer que la chaîne continue, qu’aucun grain de sable n’entre dans le mécanisme. Tu dépends des précédents et tu es responsable des suivants sous peine de représailles et c’est là que ça se corse encore plus…

Dans le principe des chaînes, le malheur est supposé arriver après…Mais oui, tu sais comme tous ces trucs que tu reçois par mail qui te dit que tu vas finir rôti par une tribu de cannibales si tu ne passes pas le message plus loin…
Mais…Et si le malheur arrivait avant ? Que se passerait-il ?

Il y a, aussi, comme toujours, un revers à la médaille. Moins évident. Celui auquel tu ne penses pas dans le feu de l’action: Tu vas devoir vivre avec, tu vas devoir dealer avec ta culpabilité et c’est sans doute le pire…

Le concept est absolument machiavélique et franchement génial. Il démontre clairement que dans une situation particulière, quiconque peut se retrouver à commettre des actes criminels. Que tout est question de pourquoi et comment. Que dès qu’il est question de survie, tout est possible et j’ai trouvé ça fascinant !

Tu verras toute la subtilité de ces kidnappings qui n’en sont pas vraiment. De ces kidnappeurs qui se préoccupent de leurs victimes puisqu’au final ils ne sont que des parents.
Voilà qui te donnera largement de quoi faire turbiner ton esprit dans tous les sens et plus encore puisque tout au long, une question résonnera en toi: « Qu’est-ce que j’aurai fait moi ? »

Sous ces airs de thriller, ce récit développe une multitude d’aspects de la psychologie humaine, et ce, avec brio.
Le passage de la victime à bourreau qui m’a beaucoup perturbée.
Un parallèle subtil entre la culpabilité et le cancer de Rachel. Tu finiras par te demander lequel des deux l’anéantira en premier.

Et puis, en deuxième partie, tu suivras le parcours des créateurs de La Chaîne et tu comprendras…ou pas…comment ce concept machiavélique est né.
Un concept si bien huilé qu’il pourrait même donner des idées à des criminels en manque d’inspiration…
Et là encore, la psychologie est de mise. Le mal est-il ancré dès la naissance ? Devient-on mauvais suite à des événements ?
Ce récit tendrait à démontrer que  la première suggestion soit juste…Il y a des êtres malfaisants de nature.

Un auteur qui n’en est pas à son coup d’essai mais que je ne connaissais absolument pas. Voilà donc une belle découverte. C’est super original. Fallait d’ailleurs y penser. Ca tient la route et c’est franchement redoutable !

Tu l’as compris, j’ai surkifé et ne peux que te recommander de te précipiter sur ce livre qui te donnera bien des chaînes à retordre.

« La chimio est une petite mort que l’on invite chez soi afin de faire patienter la grande mort dehors, derrière la porte. »


La chaîne – Adrian McKinty – Editions Fayard/Mazarine – 400 pages – 2020


What I think of it…

The phone rings, a voice announces that you have taken your child and gives you the following instructions:

-No police
-Use only disposable phones with hidden calls to communicate.
-Download the Tor browser to access Darknet.
-Buy Bitcoins to donate the requested amount to the Infinity Project.
-Look for a target, a victim.
-Obtain a gun, rope, duct tape, etc.
-Find a place to sequester your victim.

Once the previous one on the chain has succeeded in his mission, your child will be released, but only if all the instructions are followed. Only the continuity of The Chain counts…

There you are, in the space of one call, transformed into a predator of the worst kind.

Rachel’s going to get that call. Rachel who already has her hands full with her battle with cancer. Rachel, divorced, taking care of her daughter Kylie by herself while her ex-husband hunts down the bimbos. Rachel’s the one who’s going to have to face The Chain…

The Chain is a well-oiled machine worthy of a Swiss watchmaker. It’s not enough to remove another child to get his, you also have to make sure that The Chain continues, that no grain of sand gets into the mechanism. You depend on the previous ones and you are responsible for the following ones under penalty of reprisals, and that’s where it gets even more complicated…

In the principle of chains, misfortune is supposed to happen after…But yes, you know how all those things you get by email telling you that you’re going to end up roasted by a tribe of cannibals if you don’t pass the message further on…
But…What if something bad happens before then? What would happen?

There’s also, as always, a downside. Less obvious. The one you don’t think about in the heat of the moment: You’ll have to live with it, you’ll have to deal with your guilt and that’s probably the worst…

The concept is absolutely Machiavellian and frankly brilliant. It clearly demonstrates that in a particular situation, anyone can end up committing criminal acts. That it’s all about why and how. That when it comes to survival, anything is possible and I found that fascinating !

You’ll see all the subtleties of these kidnappings that aren’t really kidnappings. Kidnappers who care about their victims because in the end they’re only parents.
It’ll give you a lot to think about and more, because the question « What would I have done ? » will resonate with you.

Beneath the thriller atmosphere, this story develops a multitude of aspects of human psychology, and it does so brilliantly.
The transition from victim to executioner was very disturbing for me.
A subtle parallel between guilt and Rachel’s cancer. You’ll end up wondering which one will kill her first.
And then, in the second part, you’ll follow the path of the creators of The Chain and you’ll understand…or not…how this Machiavellian concept was born.
A concept so well-oiled that it could even give ideas to criminals in need of inspiration…
And again, psychology is in order. Is evil rooted from Birth ? Does one become evil as a result of events?
This story would tend to show that the first suggestion is right… There are evil beings of nature.

An author who is not at his trial but whom I knew absolutely nothing about. So that’s a great discovery. It’s super original. It makes sense, and it’s really quite frightening !

You’ve understood it, I’ve over-kifed and can only recommend that you rush on this book which will give you a lot of chains to twist.

7 commentaires sur « La Chaîne – Adrian McKinty – The Chain »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s