Chez nous – Louise Candlish – Our house

English version of what I think of it below

Extrait:

« Ca aurait pu arriver à n’importe qui, Mrs Lawson », m’a dit l’agence de police le jour où j’ai tout découvert, mais c’était juste pour être gentille parce que je pleurais et qu’elle voyait bien qu’une tasse de thé n’allait pas suffire (Une dose de morphine, peut-être.)
Non, cela ne pouvait arriver qu’à une femme comme moi, trop idéaliste, trop indulgente. Une femme qui s’était bercée de l’illusion qu’elle pouvait réformer la nature elle-même. Rendre fort un homme faible. Oui, ce vieux cliché.
Pourquoi ai-je décidé de participer à ce podcast ? Quiconque me connaît vous dira que je tiens beaucoup à ma vie privée, alors pourquoi m’exposeront à la moquerie, à la pitié ou par encore ? Eh bien, en partie parce que je veux prévenir les gens que ce genre de chose  peut vraiment arriver. »

4ème de couverture:

Fiona et Bram Lawson pensaient s’être séparés  » intelligemment « . Ils avaient, en tout cas, trouvé un accord : ils habiteraient à tour de rôle avec leurs enfants dans leur belle demeure de Trinity Avenue, dans le sud de Londres. Mais l’histoire a mal tourné. Très mal tourné.
Un jour d’hiver, en rentrant chez elle, Fiona tombe sur des déménageurs. Tous ses meubles ont disparu, il y a des gens dans sa maison – un couple qu’elle n’a jamais vu lui annonce qu’il en est le nouveau propriétaire. Fiona essaie immédiatement de joindre Bram, mais son numéro est hors service. Et ses enfants, eux aussi, sont introuvables. Cauchemar éveillé ? Cela ne fait que commencer !

Ce que j’en pense…

Une entrée en matière déconcertante. Imagine…Tu rentres chez toi et tu trouves une famille en train de s’installer dans ta maison…Y a de quoi flipper, non ?
C’est pourtant bien ce qui est arrivé à Fiona et je peux t’assurer que je n’aurai pas voulu me retrouver à sa place.

Avec « Chez nous », tu feras face à un récit en quatre tons: Le témoignage de Fiona pour « Victime », un podcast de renom consacré aux affaires criminelles où cette dernière raconte son histoire depuis le début de sa rencontre avec son mari, Bram jusqu’à ce jour maudit.
Les commentaires Twitter des auditeurs (et c’est comme toujours édifiant.)
Le témoignage de Bram laissé sous forme d’un document Word après ce fameux jour. Document où il raconte lui aussi toute son histoire.
Et le présent avec tous les protagonistes qui font face à cette affaire de prime abord fort rocambolesque.
Tu voyageras donc dans le temps pour comprendre et crois moi, tu seras fort surpris.

Surpris ? Parce que tout démarre comme une sempiternelle histoire de couple alors que je peux t’assurer que ce n’est pas le cas. La tournure des événements est étonnante et diablement bien foutue.

Le témoignage de Fiona et celui de Bram deviennent une sorte de dialogue où chacun apporte sa version des faits, sa pierre à l’édifice de cette maison au centre de tous les débats. Tellement au centre qu’elle en devient d’ailleurs presque un personnage.
J’ai trouvé ce principe des deux sons de cloche franchement excellent. Principe qui prouve bien qu’il n’y a jamais qu’une version des faits et que pour appréhender, voire juger, une histoire, il vaut toujours mieux tout connaître. Louise te le démontre comme deux et deux font quatre.

Elle te fait aussi et surtout l’étalage du couple dans tous ses états et pas forcément les meilleurs tu t’en doutes 😜

Un peu de longueurs sur la deuxième partie, quelques trucs un peu too much mais c’est franchement original, bien fait, bien construit. Tu peux y ajouter une bonne dose d’humour bien placée et tu te retrouves avec un récit qui glisse tout seul.

J’ai, pour ma part, passé un bon moment de lecture 😊


Chez nous – Louise Candlish – Editions Sonatine – 480 pages – 2020


What I think of it …

A disconcerting introduction. Imagine…You come home and you find a family moving into your house…It’s scary, isn’t it ?
But that’s what happened to Fiona, and I can assure you I wouldn’t have wanted to be in her shoes.

With « Our house », you will be confronted with a four-tone story: Fiona’s testimony for « Victim », a renowned podcast about criminal cases in which she tells her story from the beginning of her meeting with her husband, Bram, to that cursed day.
Twitter comments from listeners (and it’s edifying as always).
Bram’s testimony left as a Word document after that famous day. A document where he too tells his whole story.
And the present with all the protagonists who are facing this very strange affair at first sight.

You will travel back in time to understand and believe me, you will be very surprised.

Surprised ? Because it all starts like a never-ending story of a couple when I can assure you that this is not the case. The turn of events is amazing and devilishly well done.

Fiona’s testimony and Bram’s become a kind of dialogue in which each one brings his or her version of the facts, his or her contribution to the building of this house that is at the centre of all the debates. So central that she almost becomes a character in it.
I found this principle of the two bells frankly excellent. A principle that proves that there is never just one version of the facts and that to apprehend, or even judge, a story, it is always better to know everything. Louise shows you how two and two make four.

She also and above all shows you the couple in all its states and not necessarily the best you can imagine 😜

A little bit of length on the second part, some stuff a little too much but it’s frankly original, well done, well built. You can add a good dose of well-placed humour and you end up with a story that slides by itself.

I, for my part, had a good time reading 😊

Un commentaire sur « Chez nous – Louise Candlish – Our house »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s