Madame B – Sandrine Destombes

Extrait:

« Dans l’imaginaire collectif, un nettoyeur était forcément muni d’un arsenal digne des plus grands gangsters et maîtrisait les arts martiaux ou d’autres techniques de combat éprouvées par les services secrets. Dans la réalité, les armes blanches se résumaient à ses produits ménagers et ses sacs-poubelle aux couleurs variées. Pas de quoi repousser un ennemi à moins de viser les yeux avec l’un de ses sprays. Blanche était la première à reconnaître que ce métier manquait de panache, elle-même avait été déçue quand Adrian lui avait expliqué en quoi il consistait. En attendant, elle n’était pas assez téméraire pour se croire en sécurité. Elle pouvait bien sûr, retourner dans son studio parisien mais le problème restait entier. Elle serait à l’affût du moindre bruit. »

4ème de couverture:

Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages
et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes
et délits.

Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau-père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.
Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme  » assurance-vie « , elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.

En menant l’enquête sur le maître chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré
les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

Ce que j’en pense…

RécureNet & Associés. Un family business d’un genre tout à fait particulier.
Nettoyeuse, j’avais hésité à un certain moment pour arrondir mes fins de mois mais finalement c’est pas si simple comme job. Même si tu travailles dans l’ombre tu finis toujours à un moment ou à un autre par te retrouver en pleine lumière.
Bon ok, je passe mon tour et vais trouver autre chose 😜

Hautement original, tu tourneras dans une intrigue hors du commun où les méchants sont méchants, où les pourris sont plus pourris que les pourris et où il n’y a aucun gentil. Sacré programme hein ? Faut dire que dans un tel milieu, un tel business,  quand tu as des soucis, tu peux difficilement aller trouver la police pour leur expliquer ta problématique. Les seuls à qui tu peux alors t’adresser pour obtenir une aide quelconque sont pires que les pires et Blanche aura bien du mal à se sortir indemne de cette fâcheuse affaire.

Comment lire une histoire de nettoyeur, en l’occurrence de nettoyeuse, sans penser à Léon ? Difficile. Pourtant Blanche n’a rien d’un Léon et ne traîne pas plus une Mathlida derrière elle. Ce sera plutôt dans la sensibilité que tu y verras une similitude.

Imagine, t’es femme de ménage et au fur et à mesure que tu passes l’aspirateur, la poussière, les débris se reposent directement derrière toi. Plus tu laves, plus c’est sale. Plus tu nettoies, plus ça s’empile…Un peu foldingue ? C’est pourtant ce qui arrive à Blanche alors qu’elle s’affaire à nettoyer. (C’est ce qui arrive aussi à la maison quand tu fais le ménage mais ça c’est un autre sujet et ce n’est surtout pas les mêmes débris 😜)

Plus tu avanceras dans ce récit et plus tu te retrouveras dans un brouillard épais. Une véritable purée de pois. Il n’y a absolument rien qui puisse te donner ne serait-ce qu’une lueur pour t’indiquer le chemin. Tu avanceras à l’aveugle et va falloir lever les pieds pour éviter tout cadavre qui pourraient encore traîner là.

J’avoue avoir souri à plusieurs reprises. Les scènes sont pourtant dures mais d’un tel naturel, d’un tel détachement qu’elles en devenaient parfois drôles.

Original, cocasse sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit pour parler de ce livre qui, au final, est bien plus touchant que terrifiant.
Touchant parce que ce personnage de Blanche, tu t’y attaches terriblement et puis touchant parce que c’est une histoire dramatique. Un concours de circonstances, des conséquences, des dommages collatéraux. Une sorte d’effet papillon dévastateur ou plutôt un effet domino qui se transforme en… effet Boomerang

C’est super bien foutu. Ca tient plus que largement la route. C’est pertinent et bourré d’émotions. Mais, c’est surtout un récit qui démontrera A + B que toute action entraîne une conséquence et même si tu ne fais pas dans le nettoyage, cette expérience te fera sans doute réfléchir. C’est clairement là que l’intrigue devient brillante.

Tu l’as compris j’ai vraiment kiffé et ne peux que te conseiller de le lire au plus vite !


Madame B – Sandrine Destombes – Editions Hugo Thriller – 2020

AUTRES CHRONIQUES:
La faiseuse d’anges
Ils étaient cinq
Les jumeaux de Piolenc
Le prieuré de Crest


 

7 commentaires sur « Madame B – Sandrine Destombes »

Répondre à Sangpages Valérie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s