Interview Miroir Blogueurs – Mon Univers du Polar versus Sangpages

Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous proposer cette Interview Miroir Blogueurs un peu spéciale puisque je m’y colle avec un binôme qui était une évidence pour moi: Pascal Kneuss du blog « Mon univers du polar ».
D’abord parce que c’est un des rares blogueurs que j’apprécie énormément, que je le connais depuis longtemps et que ce n’est pas tout de faire parler les autres 😜

Si j’étais toi, j’irais faire un tour sur son blog. Les liens, c’est: 📌 Univers Polar

Le concept: l’un parle de l’autre – l’autre parle de l’un, et ceci avec pour mission de se lâcher dans la bonne humeur 🙂

Un interview, c’est habituellement des questions auxquelles nous répondons nous-mêmes. Au final c’est très subjectif … On raconte ce que l’on veut 😜 alors que la vision de quelqu’un d’autre peut être plus pertinente et très surprenante.
Dans mon cas…très très puisque j’ai été énormément touchée par les mots de Pascal 🥰 et que j’en suis toute retournée…

Lien vers les autres Interviews miroir Blogueurs et auteurs:
▶️ INTERVIEWS MIROIR


38632560_10213069554158254_2154395268286513152_n     Pascal nous parle de Valérie     38744328_10156541702340747_5843429308311273472_n


Merci Valérie d’avoir pensé à moi pour cet interview miroir. Je dois avouer que tu es quasiment la seule personne sur qui je suis capable de dire des choses vraies. Nous sommes proches sans l’être vraiment mais, au niveau passion (lecture), nous le sommes totalement !

  1. As-tu déjà rencontré Valérie en live ou en êtes-vous restés aux divers réseaux sociaux ?

Oui, nous nous sommes rencontrés quelques fois ! On s’est contacté pour la première fois sur les réseaux sociaux le 12 octobre 2016, déjà ! A cette époque, au niveau des blogs littéraires suisses, je dois admettre que je ne connaissais, je crois, que le sien (à part le mien, donc !). Et comme on est un peu chauvin, en Suisse, je suis souvent allé me balader sur son blog qui regorge de pépites !

  1. Si oui, quand as-tu rencontré Valérie pour la première fois ?

C’était au mois de juin 2017. Nous nous sommes rencontrés lors d’une séance en tant que membres du jury du Prix du polar romand, dans le cadre du salon du polar Lausan’noir. Nous avons rapidement compris que nous étions sur la même longueur d’onde niveau polars et thrillers ! J’ai aussi compris à ce moment-là qu’elle avait une sérieuse avance sur moi : elle est absolument incollable sur tout ! Ça m’énerve … (c’est ironique bien sûr …).

  1. Si non, voudrais-tu le ou la rencontrer ?

Non, pas trop motivé … Nous n’avons pas grand-chose en commun. (Bon dieu, encore de l’ironie !)

  1. Quelle impression t’a t-elle fait ?

Elle m’a donné l’impression de VIVRE tout ce qui tourne autour du livre ! L’expression « avoir dans la peau » est vraiment faite pour elle. C’est incroyable de percevoir cette flamme qui émane de son âme ou de son cœur lorsqu’elle aborde ce sujet. Et il ne faut pas trop la contredire hein !! Sauf si vous avez de puissants arguments pour justifier votre propre avis. Personnellement, j’adore jouer à ce jeu-là avec elle ! 😊 Cela donne de sacrés beaux échanges ! Nous avons énormément échangé par le biais des réseaux sociaux.

  1. Suivais-tu son blog avant cette rencontre ?

Comme répondu plus haut, oui.

  1. Sais-tu ce qui l’a poussée à créer son blog ?

Oui je crois. C’est pour avoir une base de partage, mais aussi pour garder une trace liée à sa passion. Les écrits restent, paraît-il …

  1. Qu’est-ce que tu admires le plus chez Valérie ?

Sa persévérance. Valérie donnera toute son énergie pour arriver à ses fins, c’est admirable. C’est la vraie preuve d’une passion ! Mais si je veux aller un peu plus en profondeur, j’ai envie de répondre sa fille, Elisa. Depuis que je la connais, je suis en admiration. Être aussi clairvoyante, passionnée et écrire si bien à son âge, moi, franchement, je tombe sur le cul. Valérie peut en être fière ! De plus, je suis très touché par leur complicité, c’est un vrai cadeau de la vie qui, pourtant, ne nous épargne pas toujours ! Tout ce qu’elles ont déjà partagé, personne ne pourra le leur enlever !

  1. Qu’est-ce que tu détestes le plus chez elle ?

Je détesterais la personne qui serait capable de lui faire du mal ou de lui faire un sale coup. Valérie est si franche, vraie, sensible et généreuse, que cela serait terriblement injuste. Je haïe l’injustice à un point qui n’est presque pas imaginable. Sinon, je déteste le fait qu’elle connaisse bien plus que moi l’univers du polar, je suis jaloux ! (Ironie quand tu nous tiens …)

  1. Sa plus grande qualité ?

Je vais peut-être me répéter, mais entre la générosité, le respect, la persévérance, la franchise ou la bienveillance, je vais choisir la générosité. C’est une qualité noble. J’aime son côté philanthrope, désintéressée, dans le sens où elle préférera, je pense, mettre en avant quelqu’un qu’elle apprécie plutôt que de se mettre en avant. Ce n’est de loin pas le cas de tout le monde !

  1. Son plus grand défaut ?

Aïe … Pour pouvoir ressortir le défaut d’une personne, à mon sens, il faut bien la connaître. J’estime que je ne la connais pas assez pour pouvoir me le permettre. Mais je vais quand même dire quelque chose, qui peut être un défaut comme une qualité. Valérie défendra bec et ongle un ouvrage qu’elle a adoré. Si j’ai le malheur de critiquer l’un de ses coups de cœur, je vais devoir argumenter avec force, en me protégeant physiquement ! Mais c’est finalement une belle qualité de défendre ce que l’on aime, non ?

  1. Quel est selon toi son livre fétiche ?

Ah ben là c’est facile ! Valérie est fascinée par le noir et elle aime plonger dans les tréfonds de l’âme humaine, explorer le côté obscur de l’Homme, ses déviances et ses vices. C’est dans les bouquins de Patrick Senécal qu’elle va donc trouver son bonheur lié au noir ! Après, je ne sais pas quel livre en particulier, peut-être « Hell.com » ou « Le Vide ».

  1. Quel est ton livre fétiche ?

J’ai eu un énorme coup de cœur pour un bouquin qui n’est pas un polar, ni un thriller, mais un roman historique. J’ai été totalement charmé par « Les piliers de la terre », de Ken Follett. Sinon, mon auteur de prédilection reste Franck Thilliez. C’est non négociable !

  1. Si tu pouvais lui piquer une de ses qualités, ce serait lequel ?

J’adorerais piquer – dédoubler ! – la passion de sa fille pour la lecture, et la fournir à mes garçons. Ils ont 14 ans et, pour le moment, c’est loin d’être une passion. Ils s’y mettent gentiment. Je rêve de pouvoir partager ceci un jour avec eux ! Sinon, sa persévérance et sa grande motivation. Je passe parfois à côté de belles choses liées à la littérature car je me dis : « Boh, j’ai déjà trop de choses à faire ». Mais, au final, c’est un manque de volonté, je crois … Heureusement que ma femme – qui ne lit pas ! – me suit parfois dans les salons du polar, sinon je resterais en retrait pour observer. Elle m’a ouvert bien des portes depuis la création de mon blog.

  1. Serais-tu capable de gérer un blog en commun avec elle ?

Je crois que non. Avec personne d’autre, d’ailleurs. Lorsque je lis ou que je chronique, je suis dans mon monde, dans ma bulle. Je ne serais pas capable d’y accueillir quelqu’un. Valérie le fait avec sa fille, et je trouve cela remarquable !

  1. Si tu devais « vendre » son blog, qu’est-ce que tu dirais ? Quel slogan ?

Si vous cherchez le bon bouquin et ainsi éviter le gaspillage, allez faire un tour sur « Sangpages » ! Ça, c’était pour la rime … Je veux dire par là que ses avis sont neutres, impartiaux, bien étayés, venant du cœur et surtout honnête !

  1. Carte blanche pour la dernière question… Alors si j’ai carte blanche, j’aimerais savoir si Valérie écrit, a commencé à écrire ou pense le faire un jour ?

En ce qui me concerne, je n’écris pas. J’y pense énormément, jusqu’ à me réveiller en pleine nuit en me disant que j’ai peut-être un truc intéressant ! Mais, au final, je crois que j’ai peur de me lancer, peur de ne pas être à la hauteur.


38744328_10156541702340747_5843429308311273472_n      Valérie vous parle de Pascal     38632560_10213069554158254_2154395268286513152_n


As-tu déjà rencontré Pascal en live ou en êtes-vous restés aux divers réseaux sociaux ?

Je l’avais contacté (je crois bien que c’est moi qui avais fait le premier pas 😁) sur Facebook courant 2016. Le monde du blog en Suisse romande est beaucoup moins vaste qu’en France, par exemple, et quand j’ai entendu parler de son blog par Nicolas Feuz, j’ai trouvé logique de communiquer. Nous avons échangé par message pendant quelque temps pour enfin nous rencontrer en chair et en os en juin 2017.

Si oui, quand as-tu rencontré Pascal pour la première fois ?

En juin 2017 lors de la première réunion du prix du polar romand pour lequel nous étions tous les deux membres du jury.

Si non, voudrais-tu le ou la rencontrer ?

Avec le recul, je sais pas… 😜

Quelle impression t’a-t-il fait ?

Au début, assez froid. Je pense que c’est lié à son métier. Il a ce côté un peu distant, un peu méfiant peut-être. Il fait presque un peu peur, si si je te jure 😜
Et puis nous avons commencé à échanger et c’est parti sur des chapeaux de roue. La distance est très très vite tombée et me suis rendue compte que ce n’était qu’une sorte de carapace. Nous avons constaté que nous avions vraiment énormément en commun et beaucoup à partager. Et puis faut dire qu’on vivait une chouette aventure avec ce prix du polar romand, que c’était assez magique de se retrouver aux côtés de pros (chef de la police, journalistes, directeur de théâtre, etc).
J’ai aussi très vite eu cette impression que nous serions des alliés. Des représentants de la voix du lecteur lambda (et ce n’est absolument pas péjoratif). Il a d’ailleurs quitté le jury, j’en fais toujours partie de mon côté et il me manque clairement beaucoup. (Je fais de la pression pour qu’il revienne 😜)
C’était d’ailleurs totalement fou de se retrouver tous les deux à la une d’un article du magazine « L’Hebdo » quelque temps après. Quand j’y pense…on a, d’ailleurs, souvent fait la une d’articles de journaux ensemble.

Suivais-tu son blog avant cette rencontre ?

Oui dès que j’ai eu connaissance de son blog, j’y suis allée et l’ai suivi assidûment. Ses avis sont toujours très fouillés et très pertinents et entre ptit suisse, on se serre les coudes.

Sais-tu ce qui l’a poussée à créer son blog ?

Si mes souvenirs sont bons c’est grâce/à cause de son père, fervent lecteur de polar, lui aussi. A chaque livre, il lui demandait son avis et cela a fini par aboutir à la création de son blog, des avis posés noir sur blanc, ce qui lui a très vite permis de partager au-delà de sa famille et c’est tant mieux pour tout le monde.

Qu’est-ce que tu admires le plus chez Pascal ?

Il est droit, loyal et cash. Il dit toujours ce qu’il pense que ce soit dans ses chroniques ou dans ses relations avec les autres. J’aime les gens comme ça. Tu sais toujours à quoi t’en tenir. Je pense que s’il avait quelque chose de mauvais à me dire, il le ferait en face et ça, pour moi, c’est ultime ! Je me rappelle d’ailleurs d’une fois où j’étais pas mal occupée et où l’on communiquait moins. Il m’avait écrit pour savoir si il y avait un blème. Ce qui n’était pas du tout le cas, juste une question de mauvaise période où j’étais la tête sous l’eau mais il était venu aux infos sans laisser quoi que ce soit planer. C’est comme ça que je fonctionne aussi et c’est excellent quand c’est dans les deux sens. Et là j’arrête parce que je vais finir par raconter toute notre vie 😜. Un peu d’intimité, que diable 😜

Qu’est-ce que tu détestes le plus chez lui ?

Que le jour où je me suis pété la tête (pour pas dire autre chose) à changer de plateforme pour mon blog (passer de Overblog à WordPress sans que ce soit possible de migrer automatiquement et que j’ai dû copier-coller tous les articles et m’arracher les cheveux pour créer un design digne de ce nom). Je lui ai envoyé le lien avant de mettre en ligne pour lui demander ce qu’il en pensait et il m’a répondu. « Le texte n’est pas en justifié, moi je préfère que ça le soit » et qu’en plus, après avoir contrôlé …le sien…ben le texte n’apparaît pas en justifié … C’est con hein ? Mais je ne trouve pas autre chose 🤣🤣

Sa plus grande qualité ?

Je crois que je l’ai déjà largement dit plus haut et pour le coup me rends compte que cette question est un peu stupide et surtout redondante…va falloir que je change ça !
Mais j’ajouterai qu’en tant que blogueur, il a sa ligne qu’il suit sans jamais piquer quoi que ce soit aux autres. Son style, son truc et basta et ça c’est remarquable !

Son plus grand défaut ?

Franchement, difficile à dire puisque je ne le connais pas assez pour ça. On a passé souvent du temps ensemble et ça a toujours été d’excellents moments. Je dirai peut-être ce côté un peu distant de prime abord qui ne permet pas de l’approcher facilement. C’est dommage.
Ah et pis ptêtre le fait qu’il ne connaissait quasiment rien aux auteurs suisses quand on s’est rencontré (fallait que je la place celle-là 😜 )

Quel est selon toi son livre fétiche ?

A tous les coups un Thilliez qu’il vénère mais je ne sais pas exactement lequel.

Quel est ton livre fétiche ?

Un Senécal (que je vénère), sans aucun doute mais j’ai moi-même du mal à choisir lequel.

Si tu pouvais lui piquer une de ses qualités, ce serait laquelle ?

Sa rigueur et son franc parlé. Je suis cash moi aussi mais pas autant que lui. Dans ses chroniques, il est toujours très juste et ne se laisse pas influencer par quoi que ce soit. Je crois que, parfois, je le suis moins que lui.

Serais-tu capable de gérer un blog en commun avec elle ?

Nous avons la même façon de voir les choses, les mêmes buts – partager une passion – donc oui je pense que je le pourrai sans problème. Il fait clairement partie des rares blogueurs que je respecte dans ce milieu.

Si tu devais « vendre » son blog, qu’est-ce que tu dirais ? Quel slogan ?

« Mon univers du polar, c’est tout un art. »
C’était pour la rime mais sans déconner, comme je le disais c’est un des rares blogueurs que je respecte. (je l’ai dit une pétée de fois non ?) Ses avis sont super bien construits et valent plus que le détour. Il fait partie de ces blogueurs qui ne cherchent pas une pseudo gloriole. Il est là pour partager une passion, échanger, et ce dans la plus grande simplicité.

Alors si j’ai carte blanche, j’aimerais savoir si Valérie écrit, a commencé à écrire ou pense le faire un jour ?

Aïe, vlà qu’il touche le truc qui faut pas…
Bon je le dis mais seulement parce que c’est lui qui le demande…
Oui j’ai un projet qui traîne dans ma tête depuis pas mal de temps déjà. Oui j’aime écrire et dirai même qu’actuellement, c’est au-delà de l’envie. Plutôt un besoin. Quelque chose qui pourrait être un exutoire à beaucoup de choses que j’ai vécues et vis encore. N’étant pas très sûre de moi, je suis convaincue que ça ne vaut pas un clou…J’ai déjà couché quelques bouts comme ça. La trame est déjà quasiment complète dans ma tête mais faut que ça fasse son chemin…

 

 

11 commentaires sur « Interview Miroir Blogueurs – Mon Univers du Polar versus Sangpages »

  1. Vive mes p’tis Suisses. Pascal t’a décrite telle que je le ressentais ma Valérie. Et tu le décris comme je me l’imagine. Merci à vous deux pour ce beau partage. Et Elisa qui est la cerise sur les rosties. ❤️❤️❤️

    Aimé par 2 personnes

  2. Elles sont vraiment trop bien ces interviews miroir
    Qu’elle plaisir d’en apprendre encore un peu plus sur vous.
    Et tu as raison Valette, les chroniques de Pascal sont vachement bien ficelées.
    J’aime à lire ce qu’il écrit car il représente une partie de mon lectorat, ainsi quand j’ai des lecteurs de son acabit qui me demande des conseils, je vais voir notre grand suisse.
    Allez, Bises à nos ami(e)s helvètes.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s