Tombent les anges – Marlène Charine

Extrait:

« Le radiateur chauffait à plein régime, mais pourtant elle fut accueillie par une vague de froid. Un frisson désagréable parcourut sa nuque. Une sensation insaisissable accompagnait la chute de température. Celle d’une présence à ses côtés, une présence irradiant la peur et le désespoir. Le froid s’intensifia et durant une fraction de seconde, Cécile crut deviner les contours d’une silhouette féminine dans le reflet du miroir. Elle se retourna d’un bond dopé à l’adrénaline, détailla chaque centimètre carré de la pièce. Bien entendu, il n’y avait personne à ses côtés.
Le coeur tambourinant dans sa poitrine, Cécile se hâta de ressortir. Elle inspira un bon coup, frotta ses bras hérissés de chair de poule pour chasser cette étrange sensation. Il n’y avait rien à signaler dans la salle de bains, hormis une brosse à cheveux brisée dont les morceaux épars jonchaient le sol. Rien d’autre. »

4ème de couverture:

Lors d’une intervention de routine à Paris, Cécile Rivère, une jeune gardienne de la paix un brin désabusée, entend une femme appeler au secours dans un appartement pourtant vide. Le lendemain, on apprend que la locataire a été assassinée à des centaines de kilomètres de là. Cécile n’a pas pu l’entendre.
Sauf si…
Mais quand on est flic, on croit au Mal, pas aux fantômes. Moquée et mise au ban de sa brigade, Cécile est recrutée par le capitaine Kermarec, le seul à ne pas la prendre pour une folle, le seul prêt à lui donner une nouvelle chance.
Ensemble, ils vont enquêter sur la mort d’une infirmière de vingt-cinq ans, décrite comme un modèle de gentillesse par ses proches. Mais qui cachait de bien sombres secrets…
Une héroïne décidée au franc-parler déconcertant, un rythme vif, des scènes d’une justesse incroyable. Un polar original que vous ne lâcherez plus dès la première page tournée !

Ce que j’en pense…

Que d’échanges entre Marlène et moi depuis plusieurs années autour du livre en général  et autour de son livre. Que de discussions sur cette touche de fantastique que ce dernier contient.

Le fantastique, c’est une vieille histoire pour moi. Je m’en suis plus que largement abreuvée pendant mon adolescence et j’avoue qu’aujourd’hui, je ne m’en nourris plus vraiment. On change avec l’âge…hum…ou plutôt on évolue (ça fait moins vioque dit comme ça 😜) et j’aspire aujourd’hui à quelque chose de plus terre à terre.
J’étais donc très sceptique au démarrage. C’était bien parce que c’était elle, que c’est une auteure suisse, je tiens à le préciser…ben oui faut bien aussi faire du cocorico de notre côté de temps en temps…et que ce n’est pas tous les jours que nous en retrouvons un ou une édité dans une prestigieuse maison d’édition française.

Je me suis donc lancée, tête baissée, sans trop réfléchir et allez, je t’avoue tout, même sans torture…me suis bien prise au jeu mais ne le dit à personne 😜

Marlène t’emporte avec ce récit dans une affaire qui démarre plutôt gentiment mais qui finit par être aussi noire que le fond d’un tunnel. Il y a, certes quelques incongruités plus ou moins grandes qu’on attribuera a des erreurs de jeunesse mais pour le reste ça tient la route. Expression que tu me diras ne pas convenir à un côté fantastique… Et bien c’est là que ça devient intéressant puisque ce fameux aspect fantastique est sujet à controverse. Il est léger, subtil et j’ai même envie de dire réaliste puisqu’il ne tient, au final, qu’à tes propres croyances. J’ai été plus perturbée et bousculée que quoi que ce soit d’autre, à vrai dire.

Sa plume est d’une belle fluidité avec cette teinte d’humour et de métaphores qui la rend plus qu’agréable. Ses dialogues sont bien fichus, ce qui n’est de loin pas une évidence et ses personnages hauts en couleurs. Je me suis, d’ailleurs,  très vite attachée à eux.
Un récit qui fait, pour moi, un petit écho à « Celle qui pleurait sous l’eau » de Niko Tackian de par certains aspects de la trame.

C’est efficace, addictif, original, léger et tout public. 🙂

C’est à découvrir, c’est certain même si, comme moi, tu es sceptique. C’est un peu comme le slogan de la Danette. Tu le connais j’en suis sûre 😜

Va vite te faire ton propre avis et reviens vers moi pour me dire ce que tu en as pensé 🙂


Tombent les anges – Marlène Charine – Editions Calmann Levy – 270 pages – 2020


 

3 commentaires sur « Tombent les anges – Marlène Charine »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s