Interview Miroir Auteurs – Clarence Pitz versus Cyril Carrere

Bonjour à tous 🙂

Je reviens l’espace d’un instant Ă  l’idĂ©e initiale de l’interview miroir avec deux auteurs.

Deux auteurs: l’un parle de l’autre, l’autre parle de l’un avec comme consigne de se lñcher, de rester cool et de ne pas manquer d’humour 🙂

Clarence Pitz et Cyril Carrere se sont gentiment prĂȘtĂ©s au jeu et je les en remercie du fond du cƓur.

Tu trouveras tous les autres interviews miroir (auteurs et blogueurs) par ici ▶  INTERVIEWS MIROIR


clarence pitz    Clarence nous parle de Cyril   cyril carrere


  1. Quand as-tu rencontré Cyril pour la premiÚre fois ?

En décembre 2018 dans un salon prÚs de Giverny. On se connaissait virtuellement depuis déjà un bon moment et bizarrement, il y avait plus de chocolats, cuberdons, kit kat et autres saloperies sucrées que de livres sur notre stand.

2. Quelle impression t’a-t-il fait ?

Disons que tout se passait bien jusqu’au moment oĂč il m’a piquĂ© deux cannelĂ©s bordelais. Je ne comprenais pas ce que j’en avais fait puis j’ai captĂ© qu’ils Ă©taient dans son estomac (un puits sans fond). Sinon, j’ai vite compris une chose ce week-end-là : Cyril est un ordonnĂ© dĂ©sorganisĂ© alors que je suis une dĂ©sordonnĂ©e organisĂ©e. Tout Ă©tait alignĂ© au millimĂštre prĂšs sur notre table mais on a failli ne pas manger le soir (si si, ça ne s’invente pas
). Pour finir, c’est quelqu’un de trĂšs agrĂ©able et bien Ă©levé : il ne s’est pas moquĂ© de mon accent et il n’a pas essayĂ© de me piquer mes cheveux alors que je voyais bien qu’il les convoitait.

  1. Qu’est-ce que tu admires le plus chez lui ?

Ses cheveux sont toujours impeccables. Pas une seule mĂšche rebelle ! Sinon, son humilitĂ© et sa volontĂ© de toujours vouloir s’amĂ©liorer. Cyril est un bosseur perfectionniste, incontestablement. CombinĂ©es Ă  son talent, ces qualitĂ©s expliquent le succĂšs de ses livres.

  1. Qu’est-ce que tu dĂ©testes le plus chez lui ?

Sa capacitĂ© presque inhumaine Ă  ne pas dormir. Avec le dĂ©calage horaire, je passe mon temps Ă  le renvoyer au lit virtuellement. C’est Ă©puisant


  1. Sa plus grande qualité ?

Cyril est quelqu’un de trĂšs actif et de trĂšs calme Ă  la fois. J’aime beaucoup ce cĂŽtĂ© force tranquille.

  1. Son plus grand défaut ?

Il pique la nourriture des autres et il habite beaucoup trop loin !

  1. Quel est ton livre préféré de Cyril ?

Je les adore tous et j’ai la grande chance de les bĂȘta lire mais j’ai un petit faible particulier pour le glas de l’innocence. C’est le premier livre de Cyril et je trouve que c’est celui qui lui ressemble le plus. J’ai hĂąte qu’il Ă©crive un nouveau thriller qui se passe au Japon.

  1. Si tu pouvais lui piquer un de ses personnages, ce serait lequel ?

Sans hĂ©sitation, Hayato du Glas de l’innocence ! C’est son personnage le plus construit et le plus atypique. Et puis, c’est de lui que vient cette phrase pleine de sens : « j’ai faim, je mange, c’est tout » !

  1. Serais-tu capable d’écrire Ă  quatre mains avec Cyril ?

Bien sĂ»r, si c’est moi qui dĂ©cide ! lol ! Blague Ă  part, on en a dĂ©jĂ  beaucoup discutĂ© et le projet prend forme tout doucement, donc oui.

  1. Carte blanche pour la derniùre question


Cyril : Clarence, est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur ton prochain roman ?

Clarence : AprĂšs le Mali et Bruxelles, rendez-vous Ă  Amsterdam et en IndonĂ©sie ! J’aime toujours autant faire voyager le lecteur et les lieux sont les personnages principaux de mes livres. Mon troisiĂšme roman va parler coutumes et rituels sous fond d’enquĂȘte avec, comme Ă  mon habitude, le dĂ©veloppement de thĂšmes sociĂ©taux. Je ne sais pas encore quand il sera Ă©ditĂ© mais j’espĂšre le terminer cet Ă©tĂ©.


cyril carrere     Cyril nous parle de Clarence    clarence pitz


  1. Quand as-tu rencontré Clarence pour la premiÚre fois ?

À l’occasion du salon de Rosny sur seine, en dĂ©cembre 2018. On se connaissait virtuellement depuis assez longtemps dĂ©jĂ , au travers des concours d’écriture auxquels nous avions tous deux participĂ©. J’ai donc rencontrĂ© Clarence pour la premiĂšre fois alors que j’étais en train de prendre un copieux petit dĂ©j
 euh, d’installer le stand qu’on partageait pour le week-end.

  1. Quelle impression t’a-t-elle fait ?

Je me suis demandĂ© qui venait m’interrompre alors que je me goinfr
euh, que je mettais tout en place. Et lĂ , Clarence a dĂ©gainĂ© les chocolats et le nec plus ultra qui a tout changé : la boĂźte de cuberdons. De quoi faire grimper ma glycĂ©mie et relĂ©guer mon jetlag au second plan (je venais Ă  peine d’arriver du Japon). Je me suis dit qu’en plus d’ĂȘtre une auteure trĂšs talentueuse, c’était vraiment une chouette personne. RĂ©sultat, je n’ai mĂȘme pas fait attention Ă  son accent et je n’ai pas Ă©tĂ© jaloux du volume de cheveux indĂ©cent que sa tĂȘte supportait.

  1. Qu’est-ce que tu admires le plus chez elle ?

Sa crĂ©ativitĂ©, sa culture et son don innĂ© pour la dĂ©tection d’anacoluthes (sic).

  1. Qu’est-ce que tu dĂ©testes le plus chez lui ou elle ?

Ses cheveux. Quelle idĂ©e d’en avoir autant ! Et le pire, c’est que je ne peux rien en faire, trop blonds pour moi !

  1. Sa plus grande qualité ?

Sa rĂ©silience. Elle ne se laisse jamais abattre et atteint toujours les objectifs qu’elle se fixe.

  1. Son plus grand défaut ?

C’est vrai ? J’ai le droit de le dire ici ? 😀 
 Une belge qui n’aime ni la biĂšre, ni les chocolats, c’est quand mĂȘme dingue, non ? Bon, je sais que ce n’est pas un dĂ©faut Ă  proprement parler, mais il fallait le souligner !

  1. Quel est ton livre préféré de Clarence ?

J’ai eu la chance d’ĂȘtre son bĂȘta-lecteur et comme je compte bien continuer, je vais rĂ©pondre : aucun ! Je les ai tous adorĂ©s. Que ce soit la parole du chacal ou Ineffaçables, les deux ont le don de nous faire passer un excellent moment de lecture. Allez, j’ai quand mĂȘme une petite prĂ©fĂ©rence pour le sombre Ineffaçables et le CFC qui me fait penser au dĂ©partement V Ă  ses dĂ©buts. J’espĂšre qu’on reverra bientĂŽt Karel, Fred et Virgile.

  1. Si tu pouvais lui piquer un de ses personnages, ce serait lequel ?

Cyril : Fred Boland d’Ineffaçables. Un perso a fort potentiel, je pense qu’il y a vraiment de quoi faire avec lui !

  1. Serais-tu capable d’écrire Ă  quatre mains avec Clarence ?

Cyril : quand on voit Clarence comme ça, on ne soupçonne pas un instant la noirceur des scĂšnes qu’elle est capable d’écrire. Et comme ça me fait peur, je vais dire oui ! J’ai pas vraiment envie de la contredire
 Et puis on en a dĂ©jĂ  parlĂ©, donc ça pourrait bien se concrĂ©tiser


  1. Carte blanche pour la derniùre question


Clarence : Cyril, ton prochain roman sort bientÎt aux éditions Cosmopolis. Peux-tu nous en parler ?

Cyril : TroisiĂšme roman, troisiĂšme ambiance diffĂ©rente. Cette fois, nous partons en Californie, mais loin de la cĂŽte Pacifique. Rendez-vous Ă  Visalia, en Californie centrale, dans la vallĂ©e de San Joaquin, avec une problĂ©matique principale : jusqu’oĂč seriez-vous prĂȘts Ă  aller pour prĂ©server votre rĂ©putation ? Je n’en dirai pas plus
 Rendez-vous dĂ©but mai 😊.

 

5 commentaires sur « Interview Miroir Auteurs – Clarence Pitz versus Cyril Carrere »

Répondre à laplumedelulu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s