Là-haut les anges – Chris Roy

Extrait:

 » J’ai mis ses petits poignets dans les rubans et je les ai attachés aux barreaux du lit. J’ai un peu serré, elle n’a rien dit. Mais quand j’ai voulu faire pareil avec ses jambes en les relevant et en les écartant comme avec une poupée molle et souple, elle a commencé à se débattre. Je lui avais pourtant fait boire mon cocktail spécial. J’aurais dû attendre plus longtemps qu’il fasse effet, impatient que je suis ! Je n’apprécie pas du tout quand on me résiste. Alors je lui ai donné une grande tape sur les fesses…ça m’excite toujours…mais ça n’a pas suffi, alors j’ai cogné sur son nez mince…il y a eu du sang sur le drap blanc…elle s’est mise à hurler…alors j’ai continué, elle pleurnichait, reniflait, tremblait…alors j’ai continué, puis il y a eu un coup un peu plus fort, j’ai entendu un drôle de craquement…elle est devenue silencieuse…Alors j’ai serré encore…serré encore son petit cou…Je me suis reculé et j’ai regardé mon œuvre. Elle avait des filaments de salive et de sang mélangés qui lui souillaient le visage. Les jambes et les bras relevés au-dessus de sa tête, comme offerte à mes yeux. Une vraie petite délurée ! »

4ème de couverture:

Et si les réseaux sociaux devenaient le terrain de chasse d’un tueur en série brillant et méthodique ?

Anna Santos, 15 ans, une fille sans histoire, bonne élève, rencontre pour la première fois au jardin du Luxembourg un ami avec lequel elle échange sur les réseaux depuis peu. Elle le trouve un peu plus vieux que sur sa photo de profil, mais ce n’est pas grave, se dit-elle.
Elle n’aura jamais 16 ans.
On retrouvera son corps enveloppé dans un sac poubelle au bord du périphérique, la première d’une longue série.
Le capitaine Sara Lopez a récemment intégré une brigade spécialement créée pour arrêter l’homme qui viole et tue ces adolescentes sans laisser le moindre indice.
Entre une enquête qui piétine, un collègue sex friend qui espère plus d’elle et une mère castratrice, elle se démène pour assumer sa condition de fille d’immigrés espagnols, de flic ambitieuse, de femme, d’amante.
Un thriller où l’on suit en alternance le tueur qui rédige son journal pour la postérité, et des femmes et des hommes confrontés à des questions et des constats sur notre monde d’aujourd’hui : les réseaux sociaux, la crise de l’adolescence, celle de la trentecinquaine, l’amour, le sexisme…

Ce que j’en pense…

Six jeunes femmes retrouvées mortes dans d’affreuses conditions. Toutes entre 13 et 16 ans, un point commun: Facebook. « L’égorgeur des réseaux » semble s’y être installé et l’avoir pris comme terrain de chasse.

Les victimes se succèdent et contrairement à ce que l’on dit habituellement – se ressemblent. Des jeunes filles en crise, en mal de tout. Des adolescentes lambda qu’il est très facile d’alpaguer par de belles paroles.
Cet aspect-là est fort bien rendu. Les descriptifs collent admirablement à la réalité.

Tu y trouveras la particularité d’un récit à la première personne du journal du tueur et j’ai spécialement apprécié ces passages. Ses pensées comme s’il s’adressait directement à toi, comme si tu étais en conversation avec lui, sont très perturbantes, voire bouleversantes. Comme souvent dans ces cas-là, on éprouve toutes sortes d’émotions.

La plume est fluide. Les personnages sont attachants. Une trame assez classique mais bien menée. Un final auquel tu ne t’attendras pas alors que tout semblait pourtant évident…

Un bon moment de lecture 🙂


Là-haut les anges – Chris Roy – auto-édition – 354 pages


 

Un commentaire sur « Là-haut les anges – Chris Roy »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s