Les prisonniers de la liberté – Luca Di Fulvio – La figlia della libertà

English version of what I think of it below

Extrait:

« Il lui fit signe de se baisser encore un peu. Raechel mit l’oreille tout près de la bouche de son père. « P…ars… » balbutia-t-il, dans un effort titanesque. Elle se redressa brusquement, une expression confuse et hébétée sur le visage. Il esquissa un oui de la tête, pour lui confirmer qu’elle avait bien compris. Puis il répéta, avec une voix qui n’avait plus rien de celle, si limpide, du chanteur de la communauté: « P…pars…ma…f…fille. » Et il resta ainsi, bouche entrouverte, tandis que la mort lui ravissait son dernier souffle. »

4ème de couverture:

1913, un paquebot quitte l’Europe. A son bord, trois jeunes en quête d’une seconde chance.
Rosetta, jeune femme indépendante et rebelle, fuit son village italien. A la mort de ses parents, harcelée et violentée par la pègre, ayant perdu son honneur, elle n’a eu d’autre choix que d’abandonner la ferme familiale.
Rocco, fier et fougueux jeune homme, laisse derrière lui sa Sicile natale. Il cherche à échapper à la Mafia locale, à laquelle il a refusé de se soumettre.
Raquel, petite juive russe, a vu toute sa famille décimée dans un pogrom. Elle n’emporte avec elle que le souvenir de l’amour que lui portaient ses parents.
Le nouveau monde les réunira.
Après New York, Luca Di Fulvio nous emmène à Buenos Aires. Un parcours semé d’embûches, où amitié, amour et trahisons s’entremêlent…

Ce que j’en pense…

Ce que j’aime chez Luca Di Fulvio, c’est qu’il t’emporte dans ces grandes fresques comme on pu l’être un « Autant en emporte le vent » (On ne rit pas hein ? 😜 Si, si je te vois…ben ouais suis fan…j’ai pas l’air comme ça 😜)
Les prisonniers de la liberté, c’est une de ces grandes sagas, des destins au travers des âges, des époques riches de tant d’émotions, pleine de drames et de petites joies. Des bouts de vie par des bouts d’histoire.
Des images de notre histoire au travers des prismes colorés des personnages de Luca.

Luca revient comme dans « Le gang des rêves  sur le sujet de l’immigration et te raconte, au travers de Rosetta, Raechel et Rocco, ce que des milliers d’immigrés ont vécu alors qu’ils pensaient trouver un monde meilleur sur cette terre promise qu’est l’Argentine. L’espoir d’une vie, des terres qui étaient même données à certaines époques et bon nombre d’entre eux s’y sont, comme nos trois amis, cassés les dents et n’y ont trouvé que pire encore que ce qu’ils avaient laissé. La différence est, dans cette histoire, qu’aucun des trois n’a vraiment choisi de partir mais ça tu le découvriras toi-même.

Tu suivras leur parcours jalonné de misère et d’horreur. Tu verras à quel point on pouvait traiter des êtres humains pire encore que des animaux. Tu verras: tu riras avec eux, tu pleuras avec eux, tu trembleras pour eux, tu t’imprégneras de ces personnages jusqu’au plus profond de toi-même.

Les prisonniers de la liberté est un récit qui m’a paru plus noir que les précédents mais qui porte cependant et comme toujours cette touche d’espoir aux couleurs de l’amour et de l’amitié. C’est beau, c’est triste, c’est dramatique. C’est un peu tout à la fois en fait.

Un petit bémol sur la deuxième partie que j’ai trouvé un peu longue et quelque peu répétitive mais c’est un détail et je pinaille, car comme toujours et malgré cela, je me suis laissée emporté par cet incroyable raconteur d’histoire.

C’est, bien sûr, à lire encore et encore !

PS: J’ai enfin retrouver le nom de ces fabuleux arbres qui bordaient la route conduisant à chez moi lorsque je vivais en Californie – Le Jacaranda. Merci Luca 😍


Les prisonniers de la liberté – Luca Di Fulvio – Editions Slatkine & Compagnie – 653 pages – 2019

AUTRE CHRONIQUE: Le gang des rêves


What I think of it…

What I like about Luca Di Fulvio is that he takes you with him in these great frescoes as one could be a « Gone with the wind » (We don’t laugh, do we? 😜 Yes, I see you…well, yeah, I’m a fan…I know…I don’t look like that 😜)

« La figlia della liberta » is one of those great sagas, destinies through the ages, times rich in so many emotions, full of drama and small joys. Pieces of life, of history.
Images of our history through the colourful prisms of Luca’s characters.

Luca returns as in « I ragazzi del’altro mare » on the subject of immigration and tells you, through Rosetta, Raechel and Rocco, what thousands of immigrants have experienced when they thought they would find a better world in this promised land that is Argentina. The hope of a life, lands that were even given at certain times and many of them, like our three friends, broke their teeth and found it even worse than what they had left behind.
The difference is, in this story, that none of the three really chose to leave, but you’ll find out for yourself.

You will follow their journey of misery and horror. You will see how much worse human beings could be treated than animals. You will see: you will laugh with them, you will cry with them, you will tremble for them, you will immerse yourself in these characters to the depths of your being.

« La figlia della liberta » is a story that seemed darker to me than the previous ones, but which nevertheless, as always, carries this touch of hope in the colours of love and friendship. It’s beautiful, it’s sad, it’s dramatic. It’s a bit of a combination, actually.

A little downside to the second part that I found a little long and repetitive but it’s a detail and I’m nitpicking, because as always and despite that, I got carried away by this incredible storyteller.

It is, of course, to be read over and over again !

PS: I finally found the names of those fabulous trees that used to line the road leading to my home when I lived in California – Jacaranda. Thank you Luca 😍

Un commentaire sur « Les prisonniers de la liberté – Luca Di Fulvio – La figlia della libertà »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s