Du poison dans la tête – Jacques Saussey

Extrait:

« Elle a incliné le cou, le visage déformé par les flocons épais qui se déposaient déjà sur le carreau. Elle a cherché son regard à travers le verre qui s’opacifiait de seconde en seconde, mais les lunettes noires l’ont empêchée de le trouver.
Alors, elle s’est détournée vers le pont et elle a commencé à marcher en direction de la gare, son manteau ouvert claquant sur ses jambes face au vent glacial.
Dans la voiture, le son des feux de détresse rythmait sa progression comme le tic-tac d’une minuterie. Elle a passé un premier lampadaire, la tête basse comme si elle s’apprêtait à monter à l’échafaud. Quand elle a franchi le deuxième, une femme qui arrivait en sens inverse s’est retournée sur elle. Elle a eu un temps d’arrêt, comme si elle doutait de ce qu’elle venait d’apercevoir.
Il a vu un panache de vapeur sortir de la bouche de l’inconnue. Elle s’est figée d’horreur au moment où Myriam a laissé tomber son manteau dans la neige et a enjambé le parapet.
Elle s’est précipitée vers elle en hurlant, mais il était trop tard.
Après un dernier regard en direction de la voiture immobile, Myriam, entièrement nue, avait déjà sauté dans le fleuve. »

4ème de couverture:

Le poison, c’est l’autre…

Une femme, en plein hiver, se jette nue dans la Seine.
Un homme qui prend possession de ses victimes, les ruines, puis les oblige à se suicider.
Un colis qui arrive entre les mains de Magne, fait remonter à la surface une affaire de plus de 30 ans.
Comment mener deux affaires de front, quand votre vie perso part en vrille ?

Ce que j’en pense…

Grande fan des écrits de Jacques, je ne me suis pourtant jamais attaquée à sa série « Magne » qui compte déjà 8 opus avec celui-là. Jamais simple de repiquer en cours de route.
Frustrée, je me suis tout de même lancée, sans filet, sur ce petit nouveau en me disant que j’allais bien voir. J’ai clairement perdu en substance et ressenti que la profondeur des personnages allait bien au-delà d’un seul livre puisque je me suis même déjà attachée à eux dans ce cours espace-temps. Je m’y suis cependant retrouvée et n’ai eu aucun souci à suivre la trame qui reste propre à chaque volume. C’est bien dommage pour moi, mais je reprendrai, sans doute, la totalité à contre sens.

Tu feras face, dans cet opus à deux affaires: Un cold case qui touche Magne de très très près et qui l’atteindra de plein fouet et une autre qui concerne Ludo. Deux affaires aux tenants émotionnels puissants et aux aboutissements qui le sont tout autant.
Et puis il y a Alexandra qui débarque de Bucarest…

Il existe de multiples façons de tuer et Jacques, dans ce récit, aborde sans doute celle qui est, à mes yeux, la plus abominable, la plus perfide, la plus insidieuse et surtout celle qui est quasiment impossible à prouver. Presque le crime parfait, en fait…
Il le fait avec une grande sensibilité, beaucoup d’émotions sans tomber dans le mélodrame.
Il distille le poison dans ta tête goutte après goutte et avec brio !

Un livre où l’émotionnel omniprésent, prend, sous la plume aiguisée et sensible de Jacques, des chemins forts et percutants qui te toucheront sans aucun doute.
Il aborde la problématique de l’emprise, du lavage de cerveau jusqu’à l’épuisement de toute substance et je dois dire que c’est rudement bien décrit.
Il te parle aussi, au travers des personnages des douloureuses conséquences de l’adoption. De quoi faire ramollir un cœur de mère.
Il te parle de la vie de gens, d’une société malsaine. Il te parle de toi, de moi, de nous tous.

Bref tu l’as compris, c’est beau, c’est dur, c’est bon.
Si t’as suivi la série c’est encore mieux parce que le final te surprendra j’en suis sûre.
Si t’as pas suivi, comme moi, c’est dommage, mais peu importe, c’est percutant, c’est ultra bon et c’est à lire !


Du poison dans la tête – Jacques Saussey – Editions French Pulp – 2019

AUTRES CHRONIQUES:
Le loup peint
Enfermé.e

Interview miroir – Claire Favan versus Jacques Saussey


 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s