Trouble passager – David Coulon

Extrait:

« Tout le monde est innocent.
Crois-moi.
Tout le monde.
Pas de coupables.
Pas de gentils et de méchants.
Seulement des victimes et des bourreaux.
Des victimes et des bourreaux. Seulement cela.
Souviens-toi de n’importe quel moment de ta vie. Un moment gai. Un moment triste. Une situation de travail. Une rencontre amoureuse.
Tu as toujours été victime. Ou bourreau.
Rien d’autre. Tu as souffert ou fait souffrir.
L’un ou l’autre.
Réfléchis bien.
Toi, être humain. Moi, être humain. Nous ne savons rien faire d’autre. »

4ème de couverture:

Le monde se divise en deux catégories : bourreau et victime. Tu es l’un et l’autre, l’un puis l’autre.

Rémi Hutchinson est écrivain, un livre qui a plus ou moins bien marché, depuis il tente d’écrire LE best-seller.
Pas facile lorsque l’on se remet de la disparition de sa fille…
Il met le doigt dans un engrenage et tombe dans un piège. Il est séquestré par une gamine victime d’un pédophile, et devenue bourreau. Bourreau qui l’accuse.
Pourquoi lui ? Pourquoi le prendre pour un tel monstre ?
Rémi est absorbé dans une spirale infernale, arrivera-t-il à s’en sortir ?

Ce que j’en pense…

Sarcasme, ironie, pertinence font de ce récit quelque chose d’inclassable, de perturbant, mais surtout un vrai chef d’œuvre !

As-tu déjà été victime ou peut-être bourreau ? As-tu déjà réfléchi, analysé tes actes pour savoir de quel côté tu te plaçais à certains moments bien précis de ta vie ?
Peut-être ou sûrement, as-tu été les deux à la fois ou l’un après l’autre en fonction des étapes de ta vie ou des circonstances ? Que ce n’est, bien souvent, qu’une question de perception…
C’est clairement ce que David te démontre au travers de l’histoire de Rémi, comme 2 + 2 font 4 (oui oui j’ai contrôlé avec la calculette 😜).
Une histoire, qui te laissera à coup sûr une bonne dose de réflexion.

Un récit brutal et surtout inhabituel. Des rôles échangés comme on change un pull ou un slip. Des rôles échangés pour mettre en exergue toute une cinématique.
Est-ce que pour devenir bourreau, il faut avoir été victime ?
Est-ce que de la perversion naît la perversion ?

Le style est pointu, acéré. La plume tranche, coupe les phrases, les mots qui vont ainsi se mettre à tourner dans ta tête.
Ta tête va chavirer, se retrouver sans dessus dessous.
Sous les perversités, l’horreur et l’immondice.
Un monde ni tout blanc, ni tout noir.
Noir encore et encore, sans répit, jusqu’à la nausée.
De la nausée au vomissement, jusqu’à l’envie de hurler.
Hurler pour tout arrêter et pourtant continuer encore et encore, sans pouvoir sortir.
Sortir de cette emprise. Comme hypnotisé. Totalement obnubilé par les mots.
Les mots, les phrases. Par une histoire, par une réalité.
Sans cesser de te demander, comme une ritournelle: suis-je victime ou bourreau ?

C’est puissant, c’est fort, ce n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains. C’est une lecture difficile…dure…perverse…. Mais putain que c’est brillant !

T’es pas prêt pour le final, je te le dis de suite et tu l’as compris, vais pas m’étaler plus, c’est même pas une recommandation que je te donne, c’est presque une obligation de découverte  !

Mon trouble à moi après cette lecture ne sera clairement pas passager…

*************************************************************************

Trouble passager – David Coulon – Editions French Pulp – 288 pages – 2019

AUTRE CHRONIQUE: Je serai le dernier homme

*************************************************************************

6 commentaires sur « Trouble passager – David Coulon »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s