Ecouter le noir -Collectif

Extrait:

Le bruit était assourdissant. Les travaux avaient transformé le quartier en une zone de guerre. On entendait les rafales continues des marteaux-piqueurs, la détonation des masses, les alarmes persistantes des camions-bennes et des pelleteuses qui manoeuvraient en tous sens dans un sempiternel ronflement de diesel, les coups de sifflet des contremaîtres, et leurs cris, et les crissements du métal et les craquements du béton. Par-delà les grillages, on voyait des tranchées sans fond, entailles béantes dans la boue, des nuages de fumée et des bidons rouillés qui crachotaient des flammes. Au-dessus des têtes, les grues raclaient le ciel gris de leurs bras métalliques, ululant à chaque passage, épandant au sol des ombres inquiétantes. Dans ce tumulte de feu et de fer, de pierre et de verre, on aurait pu penser que le monde tout entier était en train de changer.

Extrait de la nouvelle « Un sacré chantier » de Nicolas Lebel

4ème de couverture:

Les grands noms du thriller français mettent nos sens en éveil.
Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire tendre l’oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l’audition.
Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute.
Éclectique et surprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.
Laissez-vous chuchoter à l’oreille, venez Écouter le noir.

Ce que j’en pense…

Les nouvelles, je te le dis de suite, c’est vraiment pas trop ma tasse de thé. Généralement, je zappe même si je suis consciente qu’écrire une nouvelle s’avère être un exercice de haut vol pour un auteur. Faire passer un message, happer ton lecteur, créer des cliffhangers et une chute en quelques pages est un vrai défi.
Pour ma part, j’ai besoin de plus pour rentrer dans l’histoire et me l’approprier, mais ça c’est, bien entendu, totalement perso 🙂

J’ai donc lu ce collectif d’abord pour ses auteurs: B. Abel, Camhug, S. Delzongle, F-X Dillard, K. Giebel, N. Lebel, S. Loubière, M.Mayeras, R. Puertolas, L. Sacalèse et C. Sire réunis dans un seul livre, difficile de résister.
Mais aussi, parce qu’il faut l’avouer, le thème de l’audition est une excellente idée. Jouer sur ce mot de la langue française aux multiples sens est un bel exercice et je ne peux qu’admettre qu’ils se sont très bien débrouillés.
Tu trouveras dans ce recueil, des histoires totalement différentes alors qu’elles sont supposées avoir la même base. Tu trouveras de l’émotion, beaucoup mais tout cela, je te laisse le découvrir. Chroniquer une nouvelle relèverait presque du spoil immédiat.

Ma petite préférence va à celle de Maud Mayeras qui comme toujours a su insuffler cet émotionnel tout particulier en y alliant une horreur ultime. Suis archi fan de cette auteure et la lire alors que j’attends un ptit nouveau depuis des lustres a clairement été un petit shoot nécessaire et agréable. 😜

Les autres ne sont pas en reste et je ne peux que te conseiller de découvrir ce recueil de nouvelles dirigé par mon ami Yan Fauth du blog Emotions.

************************************************************************

Ecouter le noir – Collectif – Editions Belfond – 288 pages – 2019

************************************************************************

5 commentaires sur « Ecouter le noir -Collectif »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s