Le cri du lièvre – Marie-Christine Horn

Extrait:

« J’en choisis une, de ces rescapées d’un siècle en perdition, insalubre à souhait. L’état des planches, vermoulues et bancales, me rappelait ma vie qui tombait en ruines. Nous étions identiques. Elle avait résisté aux éléments, refusant de s’aplatir définitivement sous la dictature implacable du temps qui passe. Si elle en était capable, j’étais confiante, j’y parviendrais. Si la nature l’avait préservée jusqu’ici, elle ne me rejetterait pas non plus. Et, surtout, si on l’avait laissée dépérir, l’abandonnant à son sort sans la consolider sporadiquement ni lui apporter le coup de grâce, c’est que fort probablement son propriétaire était coincé entre du bois de sapin à six pieds sous terre. On m’y ficherait donc la paix. »

4ème de couverture:

« Je fouille l’alpage des yeux…Ici où tant d’impudents se sont perdus, trahis par des chemins similaires et par l’étendue trompeuse, je ne suis plus la femme inutile qui pleure en cachette dans sa salle de bain. Ici, je suis la reine, et on me respecte. C’est pourquoi chaque samedi, chaque dimanche à la météo bienveillante, je m’y réfugie. Se soustraire au miroir. Ne plus sentir l’ecoeurant parfum d’homme qui imprègne les draps de mon lit. »
Marie-Christine Horn est connue pour ses récits policiers, ses nouvelles sombres et acidulées. Avec « le cri du lièvre », elle signe l’une des premières expressions féministes du roman noir en Suisse romande.

Ce que j’en pense…

Marie-Christine et moi, c’est avant tout une longue histoire d’amitié. Et puis c’était la première fois où j’échangeais avec une auteure sur son livre et la première fois on ne l’oublie jamais.
Je l’ai vue grandir, évoluer au travers de ses écrits. J’ai vu sa plume s’aiguiser pour devenir telle une lame, ses récits devenir meilleur à chaque fois.
Marie, si tu ne l’as pas encore lue, tu verras qu’elle écrit avec ses tripes et son cœur. Qu’elle y met tout ce qu’elle est ainsi que tout ce qu’elle a ramassé derrière elle.

Dans « le cri du lièvre », elle décrit la montagne, elle décrit la forêt. Sa terre, ses arbres que tu touches du bout des doigts et son odeur qui transpire de chaque mot, de chaque page. Comme si tu y étais, tu voudrais qu’on te lise ces lignes pour pouvoir fermer les yeux et t’imprégner, plus encore, des images, des odeurs de terre après la pluie.

« Le cri du lièvre » c’est le cri d’une femme qui, sur un coup de ras le bol, alors qu’elle se promène dans cette chère forêt, décide d’échapper à sa vie sordide, d’échapper à son mari volage et violent, d’échapper à son sort, en s’y cachant. C’est le cri du lièvre qui après plusieurs mois s’élève…

Un récit à la première personne vibrant d’émotions. Un cri du cœur, un cri contre notre société bien pensante. Plus qu’un cri, d’ailleurs, une vraie rébellion.
C’est un récit acerbe, puissant, pertinent avec une plume qui l’est tout autant.
C’est l’histoire d’un éternel recommencement. C’est un cri du cœur, un cri de liberté. Une ode à la femme, à ce que l’on attend d’elle encore et toujours. C’est un livre clairement engagé porteur d’un vrai message. C’est une histoire de femmes qui s’allient et se délient…
C’est beau, c’est fort, c’est la boule à la gorge que j’ai lu certains passages avec ce sale petit goût de déjà vu…

« Le cri du lièvre » c’est quelque part de la même trempe que Délicieuse de Marie Neuser tant par la trame que par la plume. Ou plus encore tel Mathieu Menegaux, elle lance un grand coup de pied dans la fourmilière de la société pour ensuite prendre une loupe et observer ces petits êtres s’agitant sous son œil sarcastique…

Je ne savais pas que le cri du lièvre pouvait être aussi déchirant…et je ne peux que te conseiller de l’écouter attentivement !

************************************************************************

Le cri du lièvre – Marie-Christine Horn – Editions BSN Press – 2019

AUTRES CHRONIQUES:
Tout ce qui est rouge
La piqûre
24 heures

************************************************************************

5 commentaires sur « Le cri du lièvre – Marie-Christine Horn »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s