Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer

Extrait :

« Doc ôta ses gants en plastique maculés de sang. Il tendit un masque à Karine. Il connaissait son intolérance aux effluves diffusées par les cadavres saturés de produits chimiques. Contrairement à un parfumeur, un œnologue ou un fleuriste qui emploient un lexique précis pour décrire les senteurs et les arômes, les médecins légistes sont confrontés à des émanations singulières, mais qui n’ont pas de nom. Elles sont définies comme caractéristiques, particulières ou encore pénétrantes. On en fait l’expérience, on les identifie. Mais on ne le nomme pas. Doc résumait ces fragrances : “C’est l’odeur de la mort.” Les effluves varient selon les cas où l’âge de la victime, voire son stade de décomposition. L’exhalaison est différente si la personne a été malade ou en bonne santé, si elle a été empoisonnée, retrouvée baignant dans son sang, pendue ou éviscérée, ou encore si elle a eu le temps de trembler de peur ou si la mort l’a prise par surprise.
Doc avait appris à identifier et à apprivoiser les odeurs, mais elles restaient pour lui innommables et taboues. Présentes, réelles et pourtant indicibles. Ce n’était pas tant l’odeur elle-même, mais la charge émotionnelle qu’elle véhiculait qui provoquait des réactions de nausées chez les visiteurs. »

4ème de couverture :

À Gryon, charmant village des Alpes vaudoises, la vie s’écoule au son des cloches des vaches sur les alpages. Coup de tonnerre : l’une d’elles est sournoisement liquidée. Malveillance paysanne, sans doute. Et soudain, ce sont les femmes de la région qui disparaissent… Heidi qu’on égorge… Un tueur à gages russe qui prend possession d’un chalet de luxe… Temporairement suspendu, l’inspecteur Andreas Auer entre alors dans l’arène et charge, quitte à tout perdre…

Ce qu’Elisa en pense…

« Tout avait pourtant commencé par une si belle journée… »

Si je vous dis que je l’ai lu en moins de 24 heures ? Vous comprendrez mon emballement non ? Je pense que ça veut tout dire…
Plus sérieusement, j’ai rarement dévoré un bouquin de cette manière. Je ne saurais l’expliquer, mais il m’était impossible de quitter cette atmosphère si envoutante.

Comme dans son précédent livre, Marc Voltenauer, nous embarque dans une enquête complexe, riche, crédible, subtile et j’en passe.

À nouveau, des personnages très intéressants avec des caractères souvent bien trempés. Certains de ces protagonistes m’ont interpellé, je pense surtout à Litso Ice. J’avais de la peine à cerner le mystère qui tournait autour de lui. Je voulais en savoir plus, enlever ce filtre qui m’empêchait de lire en lui, connaître son passé et les raisons de certains de ses agissements. Mais parfois, moins on en sait, mieux c’est…

Le réalisme des lieux est aussi incroyable que dans « Le Dragon du Muveran ». J’ai adoré redécouvrir ma région à travers son écriture.

Par contre, il est clair que le démarrage est moins intense que celui dans « Le Dragon du Muveran ». Personnellement, cela ne m’a pas particulièrement dérangé. J’ai beaucoup aimé découvrir un aspect un peu plus rural. De toute façon, le prologue est prometteur donc je m’attendais à du lourd.

Je dois avouer qu’heureusement que « L’Aigle de sang » est déjà sorti car je n’aurais pas supporté d’attendre une année ou plus sur cette fin. Donc là, au moins, j’enchaîne et je ne reste pas dans un suspens intense.

Les différentes trames du bouquin sont profondes. À nouveau, les fausses pistes sur lesquels nous mène l’auteur finissent quand même pour aboutir à quelque chose. L’intrigue, plutôt, les deux intrigues sont fabuleuses !

Et pour finir, les meurtriers et assassins que Marc Voltenauer a créés sont passionnants. Il a réellement réussi à leur construire des failles, des caractères, un passé, UNE HISTOIRE. Ils ne tuent pas juste pour tuer.

Pour conclure, je vous conseille de très rapidement commencer à lire cet auteur, vous passez à côté de quelque chose… Je vous le garantis et j’en assume les responsabilités hihi ! 😜

**********************************************************************************

Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer – Editions Slatkine & Cie 2017 – Pocket 2019 – 445 pages  

Autres chroniques:
Le dragon du Muveran
Le dragon du Muveran par Elisa
Qui a tué Heidi ?

**********************************************************************************

 

 

 

 

 

 

5 commentaires sur « Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s