Succion – Sogid – Yrsa Sigurdardottir

English version of what I think about it…

Extrait:

Comme Vaka ne se décidait pas, elle agita les bras en signe d’impatience. Elle avait ôté son manteau, mais n’avait retiré qu’une moufle. Vaka détacha ses yeux de la moufle qui dissimulait la main privée de doigts et avança prudemment dans l’entrée. Aussitôt, à l’étage supérieur, le plancher craqua. La petite fille sursauta et regarda en l’air. Son visage était déformé par la terreur.
Vaka était tétanisée, ses paupières la brûlaient, elle allait éclater en sanglots. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Elle poussa un gémissement à peine audible malgré le silence de la maison. C’était une terrible erreur. Pire que les assiettes. Submergée par le désespoir, elle n’arrivait plus à réfléchir. Elle pensa seulement qu’elle ne connaissait même pas le nom de la petite fille.

4ème de couverture:

Assise sur les marches glaciales devant l’entrée de sa nouvelle école, Vaka regrette de n’avoir pas mis un manteau plus chaud. Apparemment, son père a oublié de venir la chercher, sa mère a oublié de lui donner de l’argent de poche cette semaine et l’école est déjà fermée. On ne peut décidément pas se fier aux adultes. Résignée à attendre, elle voit bientôt une petite fille approcher. Vaka la reconnaît tout de suite : elle est dans sa classe, c’est celle à qui il manque deux doigts. La petite fille habite juste derrière l’école, alors Vaka lui demande si elle peut venir chez elle passer un coup de téléphone pour appeler son père. Plus personne ne reverra jamais Vaka. Dégradé et relégué au plus bas de Péchelle après les polémiques qui ont entouré sa dernière enquête, l’inspecteur Huldar doit se contenter des chiens écrasés. Jusqu’au jour où on le charge d’une vérification de routine qui bascule dans l’horreur lorsque, après un signalement anonyme, il trouve deux mains coupées dans le jacuzzi d’une maison du centre-ville. Huldar ignore encore que cette mutilation n’est que la première d’une longue série. Après ADN, Huldar et Freyja, la psychologue pour enfants, reprennent du service dans une de ces intrigues glaçantes et addictives dont Yrsa Sigurbardóttir a le secret.

Ce que j’en pense…

Tu retrouveras avec plaisir les protagonistes de ADN. Le tueur en moins, bien sûr, puisqu’il s’agit là d’une nouvelle enquête de Freyja et Huldar.
Les voilà, une fois encore, embarqués dans une bien sombre affaire. Un enfant qui, 10 ans plus tôt, laisse un mot annonçant la mort de plusieurs personnes dans une capsule temporelle alors qu’à cette même période une petite fille, Vaka, a disparu.

10 ans plus tard, l’enquête sur la disparition de Vaka est résolue et la capsule temporelle est ouverte alors que des mains sont retrouvées sans leur propriétaire…De quoi mettre la police sur les dents !

Comme toujours avec les Nordiques, pas évident de s’y retrouver avec les noms et prénoms. Accroche-toi bien et ça le fera !

Cet opus, tu verras, est plus axé sur les personnages. Tu en découvriras plus sur eux, ils s’imposent dans leur personnalité ainsi que dans leurs sentiments. Après leurs déboires dans « l’épisode » précédent Freyja et Huldar, tu le constateras, jouent clairement au chat et à la souris.

Succion est un récit qui met en exergue le jugement de pédophile, les peines encourues avec au bout…la libération et bien entendu la possibilité de récidive…Un récit où, tu t’en doutes, il est question de haine, de douleur et de vengeance.

Un petit bémol pour quelques longueurs et répétions ainsi que l’enchaînement des événements parfois complexe et difficile à suivre. Le fait se passe et il est expliqué après…la fluidité s’en ressent c’est certain et c’est un peu dommage.
Je dois tout de même admettre que je l’ai lu à une période mouvementée où je ne pouvais malheureusement pas me plonger dans le livre sans interruption. Possible que cela ait eu un impact…

L’intrigue est assez évidente et comme moi, tu devrais très vite découvrir qui se cache derrière ces meurtres sordides, mais la vraie substance se trouve ailleurs et tu feras face à bien plus de problèmes de société qu’à une intrigue policière.

Une seule question subsistera – « Qu’aurai-je fait moi ? » et je te laisse trouver ta propre réponse…pas sûre que tu y arrives et ce sera très certainement psychologiquement perturbant !

Un poil moins palpitant, selon moi, qu’ADN mais qui n’en reste pas moins un très bon moment de lecture que je te recommande !

C’est à lire !

******************************************************************************

Succion – Yrsa Sigurdardottir – Edtions Acte Sud/Actes noirs – 407 pages – 2019

Autre chronique: ADN

******************************************************************************

What I think about it…

You will be happy to meet the « DNA » protagonists again. The killer is missing, of course, since this is a new investigation by Freyja and Huldar.

Here they are, once again, working on a very dark affair. A child who, 10 years earlier, left a note announcing the death of several people in a time capsule while at the same time a little girl, Vaka, had disappeared.

10 years later, the investigation into Vaka’s disappearance is solved and the time capsule is opened while hands are found without their owner… Enough to put the police on their teeth !

As always with the Nordics, it’s not easy to find your way around with first and last names. Hang on tight and it’ll do it !

This opus, you’ll see, is more character-oriented. You will discover more about them, they impose themselves in their personality as well as in their feelings. After their setbacks in the previous « episode » Freyja and Huldar, you will notice that they clearly play cat and mouse.

Succion is a story that highlights the judgment of a paedophile, the penalties incurred with the end result…release and of course the possibility of recidivism…A story where, as you can imagine, it is about hate, pain and revenge.

A little downside for a few lengths and repetitions as well as the sequence of events sometimes complex and difficult to follow. The fact happens and it is explained afterwards… the fluidity feels it for sure and it’s a bit of a pity.
I must admit, however, that I read it at a turbulent time when I unfortunately could not immerse myself in the book without interruption. It may have had an impact….

The plot is quite obvious and like me, you should very quickly find out who is behind these sordid murders, but the real substance is elsewhere and you will face many more societal problems than a police plot.

Only one question will remain – « What would I have done ? » and I let you find your own answer… not sure you can do it and it will most certainly be psychologically disturbing !

A bit less exciting, in my opinion, than DNA but which is still a very good reading moment that I recommend !

It’s to be read!

 

 

Un commentaire sur « Succion – Sogid – Yrsa Sigurdardottir »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s