Les anges de Babylone – Ghislain Gilberti

Extrait:

« Du haut de la barre d’immeuble la plus longue du quartier, Abdel Hamid se teint debout, buste en avant, fier et altier. Il parcourt des yeux son territoire, cette jungle urbaine réputée incontrôlable, zone de non-droit dont il est aujourd’hui le maître.
Il y a longtemps, à l’échelle de ses trente-trois ans, il n’était qu’un pion parmi les autres. A présent, il tient et tire presque toutes les ficelles. On le surnomme le Prince.
Il renifle bruyamment, laissant son nez plein de coke se vider dans sa gorge, anesthésiant tout sur son passage. La magie de la poudre le saisit une nouvelle fois, laissant son cœur battre au pouls de la cité.
Plus de la moitié de la drogue qui circule en Alsace passe désormais par lui. Il coupe et fourgue la majeure partie en demi-gros, mais dispose aussi d’une cohorte de dealers qui vendent au détail. Il est à la tête d’une véritable armée. »

4ème de couverture:

Débarquée de l’enquête sur Borderline, Cécile Sanchez revient sur le terrain lorsqu’une guerre des ombres éclate entre de nouveaux caïds et le Réseau Fantôme. Prêt à tout détruire, l’un des leaders de la corporation de tueurs, bien plus dangereux et instable que ses coreligionnaires, vient de sortir de prison après une décennie passée à l’isolement.

Au centre de cette guerre pour le contrôle global, les Anges de Babylone, une nouvelle unité qui a grandi dans l’ombre de Borderline, s’apprête à prendre le ciel et s’étendre aux périphéries du territoire. Avec toujours la mystérieuse Voix pour guider leurs actions, leurs pensées et leurs bras armés.

C’est dans cette zone que la nature est à nouveau sauvage. Les Anges feront la guerre pour l’Homme. Même les anges déchus auront leur croisade et celle qui ouvre la porte au grand chaos balaiera tout sur son passage : il n’y aura pas le moindre quartier.
Suite virtuose de Sa Majesté des Ombres, révélation polar de l’année 2018, Prix des Géants du Polar 2018 et salué unanimement par les lecteurs, Les Anges de Babylone est le second volume apocalyptique de La trilogie des Ombres.

Ce que j’en pense…

Le deuxième tome de la « Trilogie des ombres » est clairement tout aussi dense que le premier. Je l’ai, bien entendu lu, mais ne l’avais malheureusement pas chroniqué. Période un peu compliquée qui ne me permettait pas de passer des plombes derrière mon ordi à tenter de vous convaincre ☹️

Bref, quoi qu’il en soit, « les anges de Babylone » sont là et cette fois, je vais t’en parler.

L’univers de la drogue, Ghislain le connaît bien et ne s’en est jamais caché. Il nous offre là toutes ses connaissances pour nous faire plonger tête la première dans un bain dont tu auras très vite envie de ressortir. Précis, détaillé, Ghislain ne fait jamais les choses à moitié.
C’est quelque chose qui m’impressionne à chaque lecture. Cette sensation qu’il donne tout. Tout ce qu’il a, tout ce qu’il est sans aucune mesure et presque dans la démesure.

Il nous détaille cet univers de la drogue, mais aussi celui des armes et de la violence. Au travers de cette organisation « Borderline », il dépeint un tableau noir comme l’encre d’un tatouage.  Borderline, un réseau fantôme de narcotrafiquant qu’on avait découvert de l’extérieur dans le premier tome mais dans lequel on pénètre en plein cœur dans ce deuxième.
On retrouve alors des schémas identiques à ceux des cellules terroristes. Si un bout tombe, un autre se met en place dans la seconde qui suit.

Très mec, très action, très armes, très tactique…J’avoue cependant que ces détails sont souvent trop pour moi et rendent certains passages franchement longs…

Il monte en puissance au point où tu te demanderas jusqu’où il va aller. Tu crois avoir tout vu alors que c’est loin d’être fini et, quelque part, à chaque scène, tu ne peux t’empêcher de penser qu’il y aura un troisième tome et là tu te demandes vraiment dans quel enfer plus profond encore tu pourrais plonger puisque tu as déjà la sensation d’avoir atteint le point de non-retour.

« Les anges de Babylone », c’est aussi le retour de Cécile Sanchez. Spécialiste en criminologie et en synergologie, membre de la section d’élite de l’office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP). Personnage mythique et récurrent, pour notre plus grand plaisir.  Perso, je l’adore. Elle ira, comme à son habitude, au bout du bout quitte à tout perdre.

Et puis il y a cette voix qui va finir par tourner dans ta tête. Tu vas y penser, tu vas avoir l’impression qu’elle vient de toi. Tu vas presque te demander si tu ne finiras pas sur le bûcher.

Je te préviens quand même, ça tabasse, ça dépote et c’est loin d’être une balade de santé. Les anges de Babylone est un train lancé à pleine vitesse ou plutôt un missile que nul ne saurait arrêter.
C’est bien sûr, à lire !

******************************************************************************

Les anges de Babylone – Ghislain Gilberti – Editions Metropolis – 624 pages – 2019

Autres chroniques du même auteur:

Dynamique du Chaos
Le festin du serpent
Le baptême des ténèbres
Le bal des ardentes
Dernière sortie pour Wonderland
Dynamique du chaos par Elisa

******************************************************************************

 

Un commentaire sur « Les anges de Babylone – Ghislain Gilberti »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s