La vie secrète des écrivains – Guillaume Musso

Extrait:

« -Parce ce que ce n’est pas un boulot pour les gens sains d’esprit. C’est un boulot pour les schizophrènes. Une activité qui requiert une dissociation mentale destructrice: pour écrire, tu dois être à la fois dans le monde et hors du monde. Tu comprends ce que je veux dire ?
-Je crois oui.
-Sagan avait trouvé la formule parfaite: « L’écrivain est un pauvre animal, enfermé dans une cage avec lui-même. » Lorsque tu écris, tu ne vis pas avec ta femme, tes enfants ou tes amis. Ou plutôt, tu fais semblant de vivre avec eux. Ta véritable existence, tu la passes avec tes personnages pendant un an, deux ans, cinq ans…
A présent, il était lancé:
-Romancier, ce n’est pas un boulot à mi-temps. Si tu es romancier, tu l’es vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Tu n’as jamais de vacances. Tu es toujours sur le qui-vive, toujours à l’affût d’une idée qui passe, d’une expression, d’un trait de caractère qui pourrait venir nourrir ton personnage. »

4ème de couverture:

« Tout le monde a trois vies : une vie privée, une vie publique et une vie secrète… »
Gabriel García Márquez

En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.

Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret.
Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face-à-face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur…

Une lecture inoubliable, un puzzle littéraire fascinant qui se révèle diabolique lorsque l’auteur y place sa dernière pièce.

Ce que j’en pense…

Musso or not Musso ?
La polémique va bon train et moi je m’en fiche comme de ma première chaussette parce que hé les gars, lire c’est avant tout un plaisir !

Musso, c’est toujours le même cirque à chaque sortie. Les réseaux sociaux s’enflamment et crépitent de remarques en tout genre.
Dire que tu lis du Musso est presque devenu une tare ou comme avouer être atteint d’une maladie. Tiens la syphilis, ça colle assez bien… Une bonne vieille maladie bien honteuse !

Et bien moi, j’aime vivre dangereusement et je n’ai même pas peur de la Syphilis. Ouais je suis immunisée et Musso, je te le dis, je l’avoue, je suis fan de la première heure et j’ai même lu absolument TOUS ses livres. Certains ouvrages m’ont moins plu que d’autres. C’est certes tout public et je dois dire que je préférais ses écrits du début et que d’ailleurs « Et après » me fout la boule au ventre encore aujourd’hui. 16 ans après, il me poursuit encore…et je peux te raconter l’histoire quand tu veux 😁

Et ce petit dernier, comme les autres, je l’ai lu aussi et vais même te dire…D’une traite, bouffé, dévoré. 😜

Comme à son habitude ou presque, le personnage principal est auteur. C’est quasiment une marque de fabrique chez Musso. Il te donne toujours cette impression de porter un regard sur lui-même, mais cette fois-ci, il m’a semblé aller plus loin. J’ai perçu un regard assez ironique sur ce monde. L’impression que son expérience du milieu lui permettait maintenant de le juger, voir de le critiquer et c’est fort intéressant. Une sorte de pied de nez ou de revanche.

L’intrigue est excellente et t’emporte sans concession. Les personnages riches et hauts en couleurs. Bref tout pour bien faire. On a beau dire mais il a l’art et la manière. C’est efficace, tout public et ça ne suinte pas l’hémoglobine juste pour en rajouter …Que demander de plus ?

J’ai toutefois eu une drôle d’impression tout au long de cette histoire. Les images qui me venaient à l’esprit étaient principalement celles de « La vérité sur l’affaire Harry Québert » de Joël Dicker et du coup, celles de la série et Patrick Dempsey me poursuivaient (Oh hein ? y a rien de caché là derrière 😜) Faut dire qu’il y a pas mal de similitudes.

Quoi qu’il en soit, c’est à lire !
Et moi ? Je continuerai encore et toujours du moment que je suis déjà contaminée, plus rien à craindre.

Et toi ? La syphilis te fait peur ?

*********************************************************************************

La vie secrète des écrivains -Guillaume Musso – Editions Calmann-Lévy – 352 pages – 2019

*********************************************************************************

14 commentaires sur « La vie secrète des écrivains – Guillaume Musso »

  1. Ben voilà, tu m’as filée l’envie de me remettre au Musso 🙂 J’avais lu Seras-tu là à l’époque de sa sortie. Je vais peut-être bien en tenter un autre d’ici peu !
    Et de mon côté, aucun préjugé sur le « tout public », y a du bon et du moins bon partout ! Simple question d’appréciation personnelle, de moments, d’humeur….

    Aimé par 1 personne

  2. Perso, les polémiques en tout genre qui touchent Musso ou Levy, je ne m’y intéresse pas du tout, sachant que c’est un peu pareil pour Harlan Coben, souvent décrié, mais je m’en fous, je l’aime quand même, et au grand jour ! Je crois que je n’ai lu qu’un seul Musso et ça m’avait plu ! Alors pourquoi pas ? Et puis il faut reconnaître que tu le vends bien ! 😁

    Aimé par 1 personne

  3. coucou, je crois que je vais aller également me l’acheter comme tous les ans. Musso j’aime beaucoup. Et voir les avis positifs de fans de lecture comme toi ou d’autres me donne envie de me l’offrir. J’adore la couverture. belle journée.

    Aimé par 1 personne

Répondre à elea1688 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s