Sans mon ombre – Edmonde Permingeat

Extrait:

« Pourquoi se hâter ? Célia était morte. Il n’y avait plus rien à faire. Et puis comment expliquer la querelle, la chute ? Et cette entaille à la tête ? Autant de présomptions qui pèseraient sur elle… Mais personne ne l’avait vue, aucun témoin. Le crime parfait. Alors, pourquoi ne pas saisir l’occasion de changer de vie ? Vivre dans le luxe et l’oisiveté au lieu de s’échiner à enseigner la philosophie, enchaînée à ce métier de prof qu’elle ne supportait plus. Prendre la place de Célia, entrer dans sa peau.
Devenir l’autre.
Le vent léger qui ourlait les eaux miroitantes de la baie d’un friselis d’écume apportait ses effluves chargés d’iode et de varech, et cette brise marine sembla chasser ses ultimes doutes. Elle rebroussa chemin et revient à l’endroit où gisait Célia. Un petit coquelicot étoilait le sol tout près de son visage. Ses yeux éteints fixaient le néant. Alice plongea une dernière fois son regard dans celui de sa jumelle, comme pour y découvrir le reflet de ses yeux, de son visage.
Tu es moi, je suis toi. Mon image inversée. Lumière et ombre.
Elle lui ferma les yeux, ôta son alliance pour la glisser à son annulaire, décrocha le sac à dos et fixa le sien à sa place. Après s’être assuré qu’elle n’avait rien oublié, elle traîna le corps au bord e la faille à pic qui tombait dans l’étroite calanque rocheuse, véritable déchirure au flanc de la falaise, où les vagues s’engouffraient avec un grondement menaçant pour s’écraser contre les rochers dans un geyser d’écume.
Encore un moment d’hésitation et de doute…Se ressaisir vite ! Impossible de renoncer maintenant. Une nouvelle vie s’ouvrait… »

4ème de couverture:

Alice a tué Célia, sa jumelle. Son reflet, un alter ego inversé dont elle enviait la vie de rêve. Alors que, célibataire, elle doit gagner sa vie en enseignant la philosophie, sa jumelle, épouse et mère comblée, mène l’existence oisive des riches, dans le luxe et un magnifique cadre de vie au bord de la mer. Mais la mort de Célia va permettre à Alice de prendre sa place.
Du moins le croit-elle. Car au « pays des merveilles », ce n’est pas le bonheur mais le désenchantement qui l’attend. La vie d’Alice de l’autre côté du miroir va tourner au cauchemar… jusqu’à lui faire réaliser, mais un peu tard, que le beau miroir était celui des alouettes…

Ce que j’en pense…

Je m’appelle, Alice et il n’y a personne qui puisse te parler de cette histoire aussi bien que moi, puisque c’est la mienne.
Je suis un peu acerbe, mais surtout extravertie à l’inverse de ma godiche de sœur jumelle. Ma vie de prof de philo est plutôt merdique alors que, elle, se vautre dans le luxe et l’opulence avec sa belle petite famille parfaite. Et puis, il faut dire qu’elle a toujours pris toute la place et que ma mère l’a toujours mise sur un piédestal. Alors, oui quand elle s’est tuée accidentellement lors de notre dispute sans aucun témoin, il m’a été impossible de résister…A prendre sa place…

Je me suis glissée dans sa peau comme on se glisse dans un gant. Ni vu, ni connu et je dois dire que je me suis bien amusée à tous les berner. Ne crois pas non plus que ce soit si simple de jouer la potiche, mais je suis maligne, déterminée et convaincue que tout le monde n’y a vu que du feu.

J’ai fait la connaissance de toute sa clique d’amis, si l’on peut dire ainsi de cette caste qui nage dans le champagne et les petits fours tout en cachant leurs travers. J’ai donné le change et il paraît même que tous ces gens qui entourent la vie de Célia ont pris une tout autre couleur au travers de mes yeux. Ils sont devenus nettement plus cocasses.
De toute façon, j’étais bien décidée à m’installer dans cette nouvelle vie quel qu’en soit le prix et d’ailleurs, quiconque se serait mis en travers de mon chemin l’aurait bien regretté…

Et puis, je dois avouer que, celle qui a écrit mon histoire s’est plutôt bien débrouillée. Sa plume est excellente, bien meilleure que la mienne, ce pour quoi je ne me suis pas évertuée à le faire moi-même. Je suis bien contente de l’avoir choisie elle et pas une autre. Elle a su démontrer que j’étais bien plus subtile et intelligente que cette pauvre Célia, enfin pauvre au sens littéral bien sûr. Elle a joué avec brio sur tous les tableaux, le sarcasme en plus. Elle a aussi beaucoup parlé de cette relation étrange que nous avons, nous les jumeaux même si je n’y crois pas toujours.

Je ne m’étais, cependant, pas doutée qu’en m’introduisant dans la vie de ma sœur, j’allais découvrir bien plus que ce que je n’aurai jamais imaginé. Les découvertes n’ont pas été folichonnes du tout et je me doutais encore moins que cela puisse avoir un effet boomerang…

Cette petite aventure m’a permis de me rendre compte qu’on ne connaît jamais vraiment la vie des autres, même celle de sa sœur jumelle. Peut-être, d’ailleurs, que mon histoire te fera arrêter d’envier les autres et plutôt de te dire qu’au final, ta vie n’est pas si mauvaise que ça…Qui sait ?

Quoi qu’il en soit tu constateras que mon histoire est excellente de bout en bout, qu’il paraît que c’est même bouleversant mais ça je m’en fous. Ce qui m’importe c’est moi et pas ma pimbêche de sœur…Hé oui je suis Alice et plutôt du genre sûr de moi !

Ah et j’oubliais, il y a une certaine Valérie, qui a, semble-t-il, adoré mon histoire. Je ne la connais pas, mais si c’est le cas, c’est qu’elle a forcément bon goût. 😜

Alors, tu me suis ?

******************************************************************************

Sans mon ombre – Edmonde Permingeat – Editions L’Archipel – 440 pages – 2019

******************************************************************************

 

Un commentaire sur « Sans mon ombre – Edmonde Permingeat »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s