Le prieuré de Crest – Sandrine Destombes

Extrait:

Une occurrence attira néanmoins l’attention du gendarme: le 66b était une codification qui renvoyait à un texte de Platon, le sentier de la raison, et qui se trouvait dans la première partie du Phédon. Socrate y expliquait à ses disciples comment la mort permettait de se libérer de ses contraintes physiques et donc de découvrir enfin la Vérité.
-Et en quoi cela vous paraît-il pertinent, lieutenant ? s’était agacé le capitaine Marchal.
-Je ne sais pas encore mon capitaine, je pense qu’il ne faut rien négliger.
-Nous serions à la recherche d’un tueur en série qui tatoue le front de ses victimes d’un 66b, je ne dis pas mais ce n’est pas notre cas ici.
Le capitaine Marchal aurait aimé ne jamais avoir prononcé ces mots. Quelqu’un de plus superstitieux que lui aurait même dit qu’il avait cherché ce qui allait suivre.

4ème de couverture:

Sandrine Destombes continue d’explorer le territoire du fait divers avec Le prieuré de Crest, une enquête où les femmes sont au coeur de l’intrigue.

 » Madame, je vais vous demander de sortir du véhicule, s’il vous plaît.  »
Le sous-lieutenant Benoit se remémorera longtemps cette scène avec une seule question en tête : aurait-il agi différemment s’il avait su ce que déclencherait ce simple contrôle routier ?
Une enfant de huit ans tourmentée.
Une mère disparue à cause du 6-6-B.
Une conductrice qui finit sa course dans le fossé.
Un cadavre aux yeux énuclés.

Telle une comptine macabre, voilà les quelques mots qui se trouveraient dans le rapport du gendarme avant que les Experts du Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale ne débarquent à Crest.
Toute cette agitation vient troubler cette commune tranquille de la Drôme. La tranquillité, c’est aussi ce que sont venues chercher la hiératique Joséphine et ses protégées ; ces femmes du prieuré, sorte de gynécée où les hommes n’ont pas droit de cité.

Ce que j’en pense…

Un livre comme un puzzle. C’est assez habituel dans le polar me diras-tu, certes, mais là c’est encore plus marqué et il m’est difficile de te dire pourquoi sans spoiler. Tu vas devoir me faire confiance sur ce coup-là 😜
Tu vas clairement aller de révélations en révélations pour que l’idée même de l’intrigue prenne forme sans qu’à aucun moment tu n’aies l’image finale.

Des chapitres courts qui maintiennent une très bonne tension.

Un sous-lieutenant Benoit qui fait ses premiers pas sur une enquête criminelle qui lui change bien des infractions routières. Au côté de Vernet, il apprend et apprend vite, peut-être un peu trop vite, d’ailleurs.

Le sujet est dur, par moment, bouleversant et Sandrine a su habilement le traiter en mettant le doigt, au travers de ses différents personnages, sur des points extrêmement sensibles.

L’histoire est clairement originale, j’ai passé un très bon moment de lecture, mais j’avoue être restée un poil frustrée.
Il manquait juste ce petit truc dans les personnages qui te fait entrer en empathie avec eux. Ce petit quelque chose dans l’atmosphère qui te permet de ressentir le poids des choses. J’ai eu cette sensation de rester un peu en dehors de l’intrigue et c’est bien dommage, car tout le reste est vraiment bon et vaut plus que largement le détour.

Il aurait suffi de très peu pour en faire un truc de ouf  mais quoi qu’il en soit, cela reste un très bon moment de lecture que je te recommande 🙂

********************************************************************************

Le prieuré de Crest – Sandrine Destombes – Editions Hugo Thriller – 347 pages – 2019

Autres chroniques pour cette auteure:
La faiseuse d’anges
Ils étaient cinq
Les jumeaux de Piolenc

Et un Interrogatoire de Sandrine Destombes – avril 2017

********************************************************************************

4 commentaires sur « Le prieuré de Crest – Sandrine Destombes »

  1. Ça n’a pas marché pour ma part… le terme de Lieutenante qui me sort par les yeux, un sous-lieutenant qui trouve tout trop vite et aucune empathie pour les personnages. Pour autant, aimant beaucoup Sandrine, je lirai le prochain 😊

    Aimé par 1 personne

Répondre à Cohen Ophélie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s