Gotham – Série TV – Saisons 1 à 5

Gotham est une série TV américaine créée par Bruno Heller, diffusée depuis 2014 aux Etats-Unis et au Canada.

La série est basée sur les personnages des comics créés par Bob Kane et Bill Finger et plus spécifiquement ceux de James Gordon et Bruce Wayne.
5 saisons, 93 épisodes de 42 minutes environ.

Bande annonce saison 1 en français:

Bande annonce saison 5 en anglais:

Le pitch:

Contrairement à ce que son pitch laisse entendre, Gotham n’est pas tant une série sur la genèse du mythe de Bruce Wayne que sur la ville qu’il se donnera pour mission de protéger, à l’âge adulte. Surnom de New York au XIXe siècle, Gotham change de visage au siècle suivant, en empruntant davantage à l’architecture de Chicago qu’à la Grosse Pomme. On le constate dans les vignettes des comics où Bob Kane et Bill Finger façonnent ses lettres de noblesse, en faisant de ses ruelles enfumées le décor des aventures de l’Homme chauve-souris et de ses ennemis. Depuis les années 1940, cette ville fictive n’a cessé de se populariser, entretenant sa légende jusqu’à se décliner à travers une série éponyme, créée et développée par Bruno Heller (Mentalist). Coup de projecteur sur un show qui fait la part belle au vice et à la corruption d’une ville qui n’a pas fini de fasciner les mordus de l’univers DC. Décryptage.

L’avis de Christelle…

C’est pas Superman qui est intéressant. Il n’est pas tout à fait humain. Il a des pouvoirs qui dépassent l’entendement. Non, le seul digne d’attention, c’est Bruce Whayne. Le milliardaire. Celui qui pourrait tout être, mais qui a un destin. Le protecteur de la ville.

Le personnage de Comics fête, cette année, ses quatre-vingts ans, alors que la série «Gotham », entame sa cinquième saison. La question reste la même. Le devoir et la nécessité. Jusqu’où peut aller le bien. Sans se trouver pour autant face à une morale hollywoodienne, non on se situe bien là dans une éthique chevaleresque, tout en nuances et en fatalité.

Comme pour ceux qui l’entourent. Dans une ville, sorte de New York où règne corruption, pollution et manipulations génétiques, impossible de s’inscrire dans le paysage en demi-teinte. Il faut être haut en couleur. Ou au moins parfaitement entier.

On pourrait croire par erreur dans les premiers épisodes que Bruce Whayne restera en arrière-plan, pour suivre les aventures de Jim Gordon, le héros américain classique, le flic ancien marine qui prône la droite et finalement fait de son mieux, mais non, c’est bien le voyage initiatique du jeune orphelin que l’on découvre ; un voyage ne se fait jamais seul.

Il y a surtout Alfred Pennyworth pour l’accompagner, son majordome. Celui qui devient son tuteur après le meurtre de ses parents. Un ancien agent des forces spéciales britannique entraîner au combat. Le seul à pouvoir lui apprendre à se défendre. Dans un monde tel que le sien, il est une cible permanente. L’un de ceux qui l’amèneront à embrasser sa trajectoire de protecteur.

Il y a aussi, Catwoman, l’amie qui l’aide et qu’il doit pour ça souvent sauver. Le pingouin, jeune, qui prend la pègre, la perd et la reprend et croit toujours en la famille même quand il l’a trahi lui-même. Et bien sûr, le joker, l’anarchiste violent, le misanthrope. Il n’y a pas de héros sans un ennemi à sa mesure.

Il faut regarder cette série pour son outrance : Batman est le dernier des chevaliers.

Un commentaire sur « Gotham – Série TV – Saisons 1 à 5 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s