Un fruit amer – Nicolas Koch

Extrait:

« Toujours accroché à la carcasse de la Chevrolet Bel Air, le shérif Miller porta son regard vers le bois de feuillus, que le vent léger faisait évoluer et chanter. Un souffle discret, presque inaudible. Un calme étourdissant. Derrière lui, un champ de blé en pleine croissance se joignait à la danse du vent, ondulant comme un océan à perte de vue. Autrefois, c’était des champs de coton. Il y avait longtemps, bien avant la guerre. Il se souvenait des rares photos de son grand-père, debout dans les champs, entouré de travailleurs noirs noyés du blanc des bourres de coton. Autre contraste, autre époque.
L’Amérique était en train de changer. Mais Conrad Miller s’y refusait.
Il aurait fait n’importe quoi pour que cela n’arrive pas. Au moins en Alabama, The Heart of Dixie, les gens pensaient comme lui. Les blancs, en tout cas. Les autres n’avaient aucune importance. Ils n’étaient pas chez eux. Quant aux Yankees des grandes villes du Nord, ils n’imposeraient pas leur vision. Pas tant que le gouvernement actuel resterait au pouvoir. « La ségrégation maintenant…La ségrégation demain…La ségrégation toujours. » Miller ressassait cette phrase comme un leitmotiv. »

4ème de couverture:

Un thriller étouffant dans la chaleur de l’Amérique du Ku Klux Klan.

Comté de Woodbridge, Alabama, 1963.
En pleine ségrégation raciale, le Ku Klux Klan répand la terreur au nom de la suprématie blanche alors que la communauté noire fait entendre sa voix pour obtenir plus de droits. C’est dans ce contexte explosif qu’un fait divers va mettre le feu aux poudres. Un matin, le corps d’une jeune blanche violée et battue à mort est retrouvé dans les bois. Elle n’est autre que la fille d’un riche entrepreneur de la région qui est lui-même membre du Klan.
Qui a bien pu la tuer ? Pour les autorités, ça ne fait aucun doute : c’est l’œuvre d’un Noir. Peu avant le drame, la victime avait écrit au FBI, car elle craignait pour sa vie. Le Bureau dépêche alors sur place l’un de ses agents afin de tirer l’affaire au clair. Ce dernier va découvrir qu’elle a été tuée et il va se retrouver au cœur de la haine des hommes, face à une vérité dérangeante…

Ce que j’en pense…

Une enquête qui t’emmènera dans cette Amérique profonde des années soixante, celles que l’on croit oubliées et qui, pourtant, sont toujours d’actualité.

Un peu à la manière du fabuleux film « Mississipi Burning » de Alan Parker, Nicolas Koch nous emporte dans cette ségrégation raciale, cette grande époque des hommes à chapeaux blancs pointus, déguisés, cachés pour ne pas assumer leur conviction à visage découvert (mais ça, c’est un autre sujet…)

Quand un crime survient dans cette charmante contrée, il est bien évident que seul un noir puisse en être responsable. La chasse aux sorcières est alors ouverte !

Dans cet enchaînement de violence, de brutalité, dans cette atmosphère noire comme l’encre, un agent du FBI, associé à un journaliste, aura bien du mal à pêcher le vrai du faux.

Nicolas nous offre un roman puissant et habilement monté avec une plume vive, acérée et très cinématographique. Le problème est peut-être bien là, d’ailleurs, puisque ces images colleront à tes rétines pour un long moment.

Une fin surprenante, une intrigue bien ficelée, tout y est pour en faire un excellent thriller que je te recommande si tu as envie de replonger tête la première dans cette affreuse période qui n’est que la piètre image d’une actualité…

*****************************************************************************

Un fruit amer – Nicolas Koch – Editions De Saxus – 494 pages – 2019

*****************************************************************************

2 commentaires sur « Un fruit amer – Nicolas Koch »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s