13 minutes – Sarah Pinborough

English version of what Elisa think about it below

Exrait:

Le silence effrayant pendant qu’ils s’affairaient. Lui, le monde, la nature : tout était figé. Sauf le temps qui continuait sa course, imperturbable. Combien de minutes ? Combien de temps était-il resté au bord de la rivière avec cette jeune fille qui ne respirait pas ? Combien de temps avant l’arrivée de l’ambulance ? Dix minutes ? Plus ? Moins ? « Je sens le pouls ! Je sens le pouls ! » Puis les larmes, chaudes et subites, jaillissant du plus profond de son être. Biscuit, son pelage tout humide, se blottit encore plus étroitement contre lui, il sentait mauvais, ses pattes lui griffaient le visage, sa langue lui léchant les joues ; il reniflait, geignait. Il enlaça son chien, l’attirant sous sa couverture, puis leva les yeux vers le ciel d’hiver qui n’appartenait ni à la nuit ni au matin : jamais il ne l’avait tant aimé, pensa-t-il alors.

4 ème de couverture :

Natasha, seize ans et reine du lycée de Brackston, ne se souvient pas comment elle a fini dans les eaux glacées de la rivière. La seule chose qu’elle sait : ce n’était pas un accident.
D’après le proverbe, il faut être proche de ses amis et encore plus de ses ennemis. Sauf que, au lycée, il est parfois difficile de les différencier.
Ses amies l’aiment, Natasha en est sûre. Mais ça ne veut pas dire qu’elles n’ont pas essayé de la tuer…

Ce qu’Elisa en pense…

« Tous ceux qui sont sur l’échiquier sont des pions. »

Comment réagiriez -vous si l’on vous apprenait que vous étiez tombé dans une rivière et que vous étiez resté inconscient, mort cliniquement, pendant 13 minutes ?
C’est, bel et bien, ce qui s’est passé pour une des protagonistes: Natasha.

Je dois avouer avoir été bluffée par l’intrigue et la trame de ce bouquin. Les indices nous sont donnés de sorte qu’on se mette à la place d’un enquêteur. J’ai réellement ressenti l’envie de trouver le fin mot de l’histoire. Le suspense est à son comble jusqu’au bout du bout.

Et quel aboutissement ! L’auteure a su maintenir son spectacle jusqu’à la dernière page.

Non seulement la trame est au top, mais les thèmes abordés dans ce livre sont significatifs. Surtout à l’échelle de l’adolescence. On parle : alcool, drogue, et surtout popularité.

Tout tourne autour de cette problématique. Car oui c’est un problème. La peur de la solitude, l’obsession de faire partie d’une meute pour éviter la vulnérabilité. Qui sont vraiment tes amis ?

Cherchons-nous l’amitié de certains pour accéder à un « rang » ? Ce livre vous en donnera la réponse et vous le prouvera.

Un point ne m’a pas laissée indemne. Étant moi-même encore dans la phase de l’adolescence, je dois dire que de me retrouver face à toute cette cruauté entre ados m’a bouleversée. Méchanceté, paranoïa, insulte, trahison sont aux rendez-vous.

Je peux vous certifier que c’est un vrai THRILLER Young adult.

La seule chose qui me laisse un peu dubitative, c’est la traduction. Ce livre est traduit de l’anglais et j’ai eu l’impression que ma lecture n’était pas fluide, que je crochais sur certains mots et tournures de phrase. Mais cela ne m’a pas vraiment empêché de savourer ce livre.

Dans tous les cas, je vous conseille de vous noyer dans ce roman, comme Natasha la fait dans la rivière.

13 minutes – Sarah Pinborough – Editions Castelmore – 431 pages – 2018

English version of what Elisa thinks about it….

« All those on the board are pawns. »
How would you react if you were told that you had fallen into a river and remained unconscious, clinically dead, for 13 minutes?
That is, indeed, what happened for one of the protagonists: Natasha.

I must admit that I was amazed by the plot and the investigation of this book. The clues are given to us so that we put ourselves in the place of an investigator. I really felt like getting to the bottom of it. The suspense is at its height until the end.

And what an achievement! The author was able to keep her show on until the last page.
Not only is the framework at its best, but the themes covered in this book are significant. Especially at the teenage level. We’re talking about alcohol, drugs, and especially popularity.

Everything revolves around this issue. Because yes, it’s a problem. Fear of loneliness, obsession with being part of a pack to avoid vulnerability. Who are your real friends?
Do we seek the friendship of some to reach a « rank »? This book will give you the answer and prove it.

One point did not leave me unscathed. Being myself still in the teenage phase, I must say that finding myself faced with all this cruelty between teenagers upset me. Meanness, paranoia, insult, betrayal are on the agenda.

I can assure you that it is a real THRILLER for young adults.

The only thing that leaves me a little doubtful is the translation. This book is translated from English and I had the impression that my reading was not fluid, that I was crocheting on certain words and phrases. But that didn’t really stop me from enjoying the book.

In any case, I advise you to drown in this novel, as Natasha does in the river.

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « 13 minutes – Sarah Pinborough »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s