Avalanche Hôtel – Nicko Tackian

Extrait:

« Un froid glacial lui parcourait le corps. Il était allongé, nu, sur une mosaïque de carrelage vert et blanc. Un filet de sang coulait le long de sa tempe gauche. Où suis-je ? Une petite voix dans sa tête se battait pour recoller les morceaux. Il pivota sur le côté et prit appui sur ses genoux pour se relever. Une légère migraine résonnait dans son crâne comme une musique de bal perdu dans le lointain. Il tourna son visage et observa la pièce: une grande salle de bains aux murs verts dans la baignoire occupait toute la longueur d’une cloison. Tu as glissé en sortant de l’eau, dit la voix. Il se pencha machinalement pour constater que la cuve était vide. L’eau a pu s’évacuer… Tu es peut-être là depuis des heures. Face à lui se trouvait une alcôve où étaient nichés deux éviers en céramique et un immense miroir dans lequel il fixa son reflet. Il était brun, de taille moyenne, plutôt bien bâti et devait avoir la trentaine. Tu ne te souviens même pas de ton nom ? »

4ème de couverture:

Janvier 1980. Joshua Auberson est agent de sécurité à  l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Il  enquête sur la disparition d’une jeune cliente avec un  sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le  suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua  a si froid qu’il perd connaissance…

… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.

Ce que j’en pense…

Quand Niko m’a dit que son intrigue prendrait place dans ma région et qu’il s’était inspiré du Grand Hôtel de Caux, j’ai forcément jubilé et j’attendais ce livre avec une grande impatience. Rares sont les auteurs étrangers qui placent leurs intrigues par chez nous.
Après une comm de lancement super bien foutue, l’envie était à son sommet.
Me suis donc précipitée 🙂

Je l’ai terminé il y a plusieurs jours et j’ai volontairement attendu avant de le chroniquer, histoire de voir si, comme parfois, l’effet se voulait kiss cool à retardement…

Un petit air de Shining, sans doute le côté hôtel et probablement la neige…Y a des livres qui marquent et qui ressortent à la moindre occasion. C’est évident et du moment que c’est même spécifié, ça te met certainement en condition…Peut-être trop ?

Un début intriguant qui oscille entre rêve et réalité. Sur la brèche de l’amnésie de Joshua. Une sorte de voyage dans les méandres de la mémoire et des rêves. C’est fort intéressant et hyper bien tourné.

Une histoire originale et bien foutue. L’atmosphère glaçante et oppressante fait tout son effet. Son style, comme toujours, très cinématographique rend la lecture fluide et haletante. C’est efficace et ça glisse tout seul comme des skis bien fartés et tu te retrouveras à dévaler des pentes sans vraiment savoir où tu vas. Attention tout de même aux arbres sur ton chemin. Ce serait dommage de te retrouver à l’hôpital aux côtés de Joshua.
Des chapitres courts, un rythme effréné qui pourrait te faire basculer dans une forme de paranoïa tant la trame est complexe.

Mais voilà, j’ai dû me perdre quelque part ou je ne sais quoi puisqu’à vrai dire, une fois le livre terminé, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Peut-être mon côté suisse qui prenait le dessus ? Bien au milieu, sans avis, neutre…

Il faut dire que malheureusement, quelques fautes sur la région se sont glissées dans les lignes. Les lecteurs non suisses n’y verront que du feu. Pour ma part, sans vraiment le vouloir, une chasse s’est mise en route et je pense m’être finalement plus concentrée sur cet aspect-là que sur l’histoire. Fort dommage ☹️

En résumé, un bon moment de lecture mais qui ne restera malheureusement pas mémorable pour ma part mais je suis sûre qu’il plaira à beaucoup.

A lire ne serait-ce que pour retrouver le rythme et la plume de Niko !

 

Avalanche hôtel – Nicko Tackian – Editions Calmann-Lévy – 262 pages – 2019

 

 

10 commentaires sur « Avalanche Hôtel – Nicko Tackian »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s