Interview miroir – Solène Bakowski versus Amélie Antoine

Un autre concept d’interview, parce que ça change, parce que je crois que c’est original, parce qu’il est souvent difficile de parler de soi-même et que quelqu’un d’autre peut le faire bien mieux mais surtout, parce que je pense, que ce sera fort intéressant et sans doute très marrant 🙂

Deux auteurs: l’un parle de l’autre, l’autre parle de l’un avec comme consigne de se lâcher, de rester cool et de ne pas manquer d’humour 🙂

Un grand merci à Amélie et Solène pour être les premières à s’être prêtées au jeu 💓

Si tu ne connais pas ces deux excellentes auteures, c’est le moment ou jamais de les découvrir et voici quelques chroniques pour t’en convaincre:

Un sac – S. Bakowski – 2015
Parfois on tombe – S. Bakowski -2016
Une bonne intention – S. Bakowski – 2017
Avec elle / Sans elle – Solène Bakowski / Amélie Antoine
Les secrets – A. Antoine – 2018

********************************************************************

Solène.png     Solène nous parle d’Amélie     Amélie

********************************************************************

Quand as-tu rencontré Amélie pour la première fois ?

Nous nous sommes rencontrées pour la première fois lors de la remise du Prix de l’autoédition Amazon en 2015.

Quelle impression t’a-t-elle fait ?

L’impression d’avoir vachement plus de chance que moi 😜 Elle a gagné le Prix Amazon avec Fidèle au Poste qui a eu un destin assez exceptionnel en numérique.

Qu’est-ce que tu admires le plus chez Amélie ?

Le fait qu’elle m’apprécie… Non, je blague. Je dirais sa façon d’être entière.

Qu’est-ce que tu détestes le plus chez elle ?

Ses yeux bleus. Ils me rendent folle de jalousie 😜

Sa plus grande qualité ?

À part le fait de me compter parmi ses amis tu veux dire ? 😜 Alors, disons, sa grande sincérité.

Son plus grand défaut ?

Sa peur de l’imprévu.

Quel est ton livre préféré d’Amélie ?

Quand on n’a que l’humour, rebaptisé lors de son passage en poche Les silences.

Si tu pouvais lui piquer un de ses personnages, ce serait lequel ?

Le personnage principal de ce roman, justement. Cet humoriste est très touchant.

Comment s’est passée votre écriture à quatre mains ?

Ce fut une expérience fabuleuse, très enrichissante, parce qu’il a fallu composer avec nos deux manières très différentes de travailler : Amélie scénarise beaucoup. Elle ne se lance dans l’écriture que lorsque son chapitrage est parfaitement rôdé. Moi, c’est tout le contraire : j’ai une idée générale, un personnage, un début, une fin et quelques ambiances. Comme je suis pressée, je n’attends pas plus pour me lancer dans l’écriture.

Pour être honnête, au début, cela m’effrayait, mais finalement, je crois que nous avons été assez complémentaires et que nous avons beaucoup appris au contact l’une de l’autre : j’ai appris à construire davantage mes intrigues et je suppose qu’elle a appris à lâcher du lest.

Carte blanche pour la dernière question…

Amélie, je te dirais bien toutes les jolies choses que je pense de toi mais j’ai peur de tomber dans un lyrisme gênant pour les lecteurs de Sangpages. Alors je dirais seulement que je suis très très très heureuse d’avoir fait ce bébé avec toi 🙂

********************************************************************

Amélie     Amélie nous parle de Solène     Solène

********************************************************************

Quand as-tu rencontré Solène pour la première fois ?

Lors de la remise du Prix Amazon de l’autoédition, à Paris. Ça a, instantanément, été un coup de foudre – J’ai vu que Solène avait eu un coup de foudre pour moi, bien évidemment. Moi, bon, je me suis d’abord contentée d’être polie. Normal.

Quelle impression t’a-t-elle fait ?

J’avais lu Un sac avant de venir à cette soirée, par curiosité vis-à-vis des autres auteurs qui seraient présents, et je pense m’être dit : « Comment on peut paraître si douce et gentille quand on écrit des horreurs pareilles ? » 😜 Bref, j’ai tout de suite su qu’il valait mieux me méfier d’elle.

Qu’est-ce que tu admires le plus chez Solène ?

Son courage de s’être lancée pour vivre de sa passion.

Qu’est-ce que tu détestes le plus chez elle ?

Son angoisse permanente de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir suffisamment de talent. Sans doute parce que ça me renvoie à mes propres doutes…

Sa plus grande qualité ?

De toujours persévérer. Par exemple, tout le monde sait que ses cheveux sont désespérément plats. Eh bien elle n’abandonne jamais et passe son temps à essayer de leur donner un peu de volume ! (Demandez-lui de prendre une photo avec elle vous verrez le cinéma que c’est 😜)

Son plus grand défaut ?

De ne pas croire assez en elle !

Quel est ton livre préféré de Solène ?

Une bonne intention. Ou peut-être bien le prochain, vous savez, celui que quasiment personne n’a lu à part moi 😜 Bah il est vraiment bien. C’est dommage que le reste du monde doive patienter comme ça, d’ailleurs.

Si tu pouvais lui piquer un de ses personnages, ce serait lequel ?

Sans aucune hésitation, Rémy dans Une bonne intention.

Comment s’est passée votre écriture à quatre mains ?

Mal, évidemment. On n’a fait que s’engueuler et manger du chocolat chacune de notre côté pour s’en remettre. J’ai passé mon temps à dire à Solène que ses idées étaient trop glauques. Elle essayait à tout prix de m’entraîner vers l’obscurité, moi qui au départ imaginais écrire un feel-good ! Vous voyez le résultat…

********************************************************************

D’autres interviews miroir à venir, Stay tuned 🙂

 

 

2 commentaires sur « Interview miroir – Solène Bakowski versus Amélie Antoine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s