Je tue les enfants français dans les jardins – Marie Neuser

Extrait:

« Nous, recrutés parmi les étudiants les plus brillants, les plus disposés à tous les sacrifices, soumis aux pressions des examens et des concours, gavés d’érudition, champion toutes catégories de la dissertation et de l’explication de texte, puis de nouveau laminés par des sélections impitoyables, et tout ça pour en arriver là, livrés en pâture à une opinion publique qui nous considère comme des gardes-chiourmes, des gardiens de troupeaux qui peuvent se faire mordre, lacérer au visage pourquoi pas, dans l’indifférence générale. L’important est d’être là, de bon main, dans la nuit encore noire, hébétés de sommeil et d’angoisse dans la saleté d’une salle de classe, gentils gladiateurs sans cuirasse face aux bêtes féroces. Fais ton boulot et ferme ta gueule, débats-toi avec la saloperie culturelle, sociale, familiale, psychologique, psychiatrique parfois, judiciaire à la rigueur, et sois-en remercier par l’insulte des uns et le mépris des autres, quelque points à l’arcade sourcilière et il n’y paraîtra plus, un dessin porno te représentant épinglé sur un mur ça n’a jamais tué personne, ferme ta gueule et lève-toi, sois toujours fidèle au poste pour tenter de créer de jolies sculptures avec de la merde servie par pelletées à chaque jour de rentrée, toute cette merde à bien garder loin des rues tant qu’elle n’a pas atteint les seize ans d’âge. »

4ème de couverture:

Lisa, jeune professeur d’italien, se rend chaque jour au collège comme on va à la guerre, avec, en guise d’armée ennemie, les élèves. Au fond de la classe, les garçons se disputent le rôle de commandant en chef en rivalisant d’insultes et de menaces. Du côté des filles, ce n’est guère plus apaisé : comment faire comprendre à une gamine de douze ans qu’elle ne doit pas se prostituer, même pour se payer des vêtements de marque?
Seule solution pour survivre sur ce champ de bataille où règne la loi du plus fort, se forger une carapace, en attendant son heure… l’heure de la contre-attaque.

Ce que j’en pense…

Après mon coup de foudre sur Délicieuse, j’ai eu une envie subite et urgente de retrouver la plume de Marie Neuser. Intriguée par ce titre, je me suis jetée dessus et quelle bonne idée j’ai eu là !

J’ai envie de dire, maintenant que j’ai lu deux de ses livres, que quoi qu’elle écrive, ce sera bon, ce sera beau et que cela t’emportera là où tu n’avais pas forcément envie d’aller.
Sa plume, elle me fait rêver. Ses mots, ses phrases sont comme une mélodie que tu peux écouter, réécouter inlassablement. Tout sonne juste sans aucune fausse note. C’est franchement orgasmique !!!

« Je tue les enfants français dans les jardins », est un récit terrifiant à la première personne d’une prof, Lisa Genovese qui essaye, tant bien que mal, d’enseigner l’italien.
Son quotidien, sa vie dans une classe de jeunes « défavorisés » de 16 ans environ. Un quotidien peu reluisant qui tient plus du combat, que de l’éducation. Un quotidien qui est, sans doute, le vrai quotidien de beaucoup de profs.

Je crois que c’est un des récits le plus flippant que j’aie lu depuis quelques temps parce que, oui, j’ai réellement frissonné et, oui, ça m’a vraiment foutu les boules grave de grave d’imaginer cette jeune génération supposée être l’avenir de notre monde.

Au travers de ce récit en apparence « banal », Marie dénonce toute une société, dénonce la problématique d’éducation aujourd’hui, la difficulté de se faire respecter, la difficulté pour certains jeunes de se faire une place dans notre monde qui est leur difficulté à eux aussi. Même s’il ne sont, certes, pas tous, à mettre dans le même panier, cette jeunesse pourrie existe pour de vrai.

C’est génialement brillant !
Une montée crescendo tout en souplesse pour te conduire jusqu’au final ébouriffant comme seule Marie Neuser sait le faire. Un final qui te laissera interrogatif, c’est certain.

Pour tout te dire, je n’ai jamais vraiment rêver d’être prof mais là encore moins…
Par contre, la question qui reste puisque Marie Neuser est, elle-même, prof dans sa fausse vie : est-ce une expérience vécue ? 😜

A lire absolument !

Je tue les enfants français dans les jardins – Marie Neuser – Editions Pocket – 160 pages – 2014

Publicités

7 commentaires sur « Je tue les enfants français dans les jardins – Marie Neuser »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s