MAD – Chloé Esposito

Extrait :

— Quel thé tu veux ? Earl Grey, Ceylan, Rooibos, Darjeeling ? J’ai aussi un excellent Oolong tibétain en feuilles.
— Euh, tu en as du normal ?
— Je vais nous faire du Oolong.
— Super.
Beth s’éclipse dans la cuisine, sa brillante crinière blonde flottant derrière elle. Elle ressemble à une poupée Barbie, à Brigitte Bardot. Elle a l’air d’une nouvelle version de moi-même, améliorée : Alvina Knightly 2.0. Ce n’est pas une impression agréable. Je pose les fesses au bord du fauteuil crème en tâchant de ne rien toucher pour ne pas salir, et à bonne distance de la table basse en verre qui me paraît terriblement fragile. J’ai la poitrine comprimée, comme si j’étais ligotée dans du scotch, incapable de gonfler ma cage thoracique. J’enfonce les ongles dans mes paumes moites en guettant le retour de ma sœur. Je me demande ce qu’elle attend de moi… je me demande ce que je fous ici.

4ème de couverture :

Alvie est une catastrophe ambulante sans avenir, virée de son boulot et même de son appartement par ses colocataires. Tout le contraire de sa sœur jumelle, Beth, qui réside dans une somptueuse villa de Taormine en Sicile avec son mari, un superbe Italien, et son adorable petit garçon. De quoi lui donner des envies de meurtre ! Alors, quand Alvie reçoit un appel de sa sœur qui lui propose un vol en première classe pour la rejoindre, elle ne saute pas immédiatement de joie… avant de céder à l’appel du luxe et du soleil. Mais la gentillesse n’est pas gratuite : Beth lui demande de se faire passer pour elle le temps d’un après-midi.
Cet échange d’identité va se révéler la première étape d’un tourbillon diabolique et irrésistible ! Entre faux-semblants et rebondissements, Alvie se découvre de nouvelles passions peu ordinaires et apprendra que la vie de rêve peut parfois avoir un goût de… sang.

Ce qu’Elisa en pense…

Un univers complétement déjanté, des personnages aussi tarés les uns que les autres, une histoire et une trame de dingue ! J’avoue avoir beaucoup aimé l’ambiance que Chloé Esposito a su créer autour de ses protagonistes mais je reste, cependant, perplexe.

Je m’explique:
Dès les premières lignes, Chloé Esposito nous présente sa narratrice, Alvie ou Alvina, ou encore Beth, à vous de comprendre. J’ai ADORÉ ce personnage ! Je la trouvais complétement dingue. Mais très vite je me suis retrouvée face à une femme indécise, qui ne sait pas ce qu’elle veut et j’ai trouvé ça plutôt agaçant et surtout dommage.

Par contre j’ai énormément apprécié le fait que l’humour et le sarcasme soient des aspects vraiment présents dans ce livre. Je reconnais également que le travail de traduction est remarquable. J’aussi beaucoup aimé les séparations des parties, titrées et suivies d’une petite citation.

Les trois cents premières pages sont géniales. On ne s’ennuie pas, on est tenu en haleine mais je dois dire que j’ai été très déçue par la fin, qui n’en est pas vraiment une d’ailleurs. J’ai senti un manque de crédibilité, des évènements invraisemblables et surtout surfaits. Dans les dernières pages on aborde des sujets que je n’apprécie pas, donc je conçois, que je ne suis pas très objective, puisque je n’aime pas trop les histoires de Mafia, de course-poursuite. La fin a, donc, été un peu plus difficile.

MAD est le premier roman d’une trilogie et il est vrai que rien qu’à l’idée que je vais devoir me taper encore deux autres livres pour connaitre la fin, ça me refroidit un peu. Je ne suis pas une adepte de ce système. De temps en temps ça passe, mais systématiquement : NON ! Donc les amateurs de one shot, abstenez-vous !

Pour conclure, c’est un roman agréable à lire mais je dois avouer qu’il est loin de rester dans mes favoris. Mais ce n’est que mon avis, alors il va de soi que le vôtre sera le meilleur !

MAD – Chloé Esposito – Editions Fleuve noir – 480 pages – 2018

 

 

 

Publicités

3 commentaires sur « MAD – Chloé Esposito »

    1. C’est pas peu de le dire. Les suites c’est devenu plus qu’une habitude et ça commence franchement à me gaver ! Avec ce petit air commercial qui, selon moi, ne s’adapte pas du tout à la littérature… Vive les One shot 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s