Les 7 jours du Talion – Patrick Senécal – 2018

Extrait:

« En voyant le monstre sortir de la voiture, Bruno Hamel entendit le grognement de chien pour la première fois.
A une trentaine de mètres devant lui, la voiture de police était arrêtée près de l’entrée arrière du Palais de justice depuis une bonne minute déjà et ses occupants n’avaient toujours pas donné signe de vie. Bruno s’était même demandé s’ils n’avaient pas remarqué sa présence lorsque les deux policiers étaient enfin sortis pour ouvrir aussitôt la porte arrière. Le monstre, menotté, était apparu. Bruno le voyait en chair et en os pour la première fois. A l’exception de ses cheveux lissés et de sa barbe fraichement coupée, il était comme toutes les images vues à la télé. C’est à ce moment-là que le grognement de chien se fit entendre, sourd, lointain. Bruno y porta à peine attention. Ses yeux ne quittaient pas le visage du monstre. Il s’était toujours méfié des stéréotypes : il considérait que les plus tordus avaient souvent l’air les plus droits…Pourtant, cette fois le monstre ressemblait vraiment à une pourriture, une vraie caricature de « méchant » hollywoodien, et cette con
statation agaçait Bruno, il n’aurait su dire pourquoi. »

4ème de couverture:

Bruno Hamel et sa compagne Sylvie forment un couple bourgeois à l’existence tranquille, avec leur fille unique de sept ans, Jasmine. Tout bascule un jour d’automne, où Jasmine ne rentre pas de l’école. Après quelques heures de recherches, elle est retrouvée morte, violée et étranglée, dans les fourrés près de l’école.
Dès lors, l’univers de Bruno bascule. Il se fait de plus en plus distant, gagné par une haine sourde. Aussi, lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans son esprit : il va s’emparer du coupable et lui faire payer ce qu’il a fait à sa petite fille. Le jour de sa comparution, il le kidnappe.
Tandis que la police fait tout pour le retrouver avant qu’il ne soit allé trop loin, Bruno s’enferme avec le meurtrier dans un chalet isolé, au fond de la forêt québécoise. Sept jours au cours desquels Bruno, le chirurgien si humain et fou d’amour pour sa fillette, s’enfonce dans une folie de vengeance glaciale, jusqu’à ne plus savoir : le meurtrier, est-ce lui ou l’autre ?

Ce que j’en pense…

Une claque ? Un train en pleine pomme ? Je te le dis direct, il faut être prêt à lire ce livre. Véritablement prêt…
Prêt à suivre le parcours de cet homme déchiré. Prêt à supporter la tension et l’horreur. Prêt à prendre position…ou pas !

« C’est facile d’être un bien-pensant quand tout va bien dans sa vie ! C’est facile d’être humaniste quand on n’a pas connu la souffrance et le malheur. »

« La violence qui dort dans chaque être humain vous fascine, mais elle vous révulse aussi, n’est-ce pas ? Comme ce taureau sur le tableau… »

guernica

Si ta fille se faisait violer et tuer par un homme. Que cet homme était arrêté et que tu avais la possibilité de l’avoir sous la main et de lui faire payer…Que ferais-tu ?

Bruno défie le destin, le bouscule et kidnappe le tueur de sa fille. Pourra-t-il aller au bout de son plan ? Est-ce que la vengeance assouvira sa douleur ?

Un livre qui te remue de haut en bas, qui te bouscule et te retourne l’estomac. Un livre percutant sur un sujet dur et j’ai même envie de dire « tabou ». Un livre ou Patrick Senécal une fois encore…et encore…et encore… nous crie tout haut ce que nous ne voulons pas entendre. Ecrit à la perfection, avec ce style unique qui nous transporte et nous emporte aux tréfonds de nous-même, au-delà des personnages. On s’y habitue peut-être au fil de ses livres ? Non certainement pas…

Les médias s’arrachent cette histoire et le parcours de Bruno fait la une. Un livre qui soulève, aussi, l’aspect de la médiatisation, de la réaction des gens, leur regard, leur positionnement face à un tel acte. Ceux qui soutiennent Bruno, ceux qui le condamnent, ceux qui l’aident ou pas.

Mais quoi qu’il en soit, une seule question restera sur le bout de tes lèvres…Qu’aurai-je fait à la place de Bruno ? Hein ? Qu’aurais-tu fait ?

Fonce ! Plonge ! Tu n’en reviendras pas mais peu importe…

Les 7 jours du Talion – Patrick Senécal – Editions Fleuve noir – 360 pages – 2018

Premier livre de Patrick traduit en anglais, sorti il y a peu sous le nom de « Seven days » aux éditions Simon Schuster.

Le film:

Les 7 jours du Talion a été porté au cinéma en 2010 par Daniel Grou. Selon moi, Le film est très bon pour quelqu’un qui n’a pas lu le livre. L’ambiance est magnifique et les scènes vraiment terribles mais il manque la substance, le fond du fond. Je n’ai pas trouvé la psychologie profonde de toute cette histoire et c’est dommage.
A voir quoi qu’il en soit !!!

 

Publicités

25 commentaires sur « Les 7 jours du Talion – Patrick Senécal – 2018 »

    1. Ce sont des one shot donc tu peux lire n’importe lequel. Il y a juste une particularité. Un personnage revient dans plusieurs livres qui ne sont pas des suites mais qui sont, par contre, la continuité de la vie de ce personnage. Elle apparaît en premier dans 5150 rue des Ormes, on la retrouve dans Aliss puis dans Faims avec un bref passage dans Hell.com et les 7 jours si je me rappelle bien. Si tu ne les sais pas tu fais pas vraiment attention et c’est pas grave mais si tu le sais, cela donne un petit truc en plus assez sympa. Si tu commences par celui-ci, tu ne perds vraiment pas grand chose. C’est plus sur les 3 livres: 5150, Aliss et Faims 🙂
      Je sais pas si c’est très clair expliqué comme ça 😛

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s