Délicieuse – Marie Neuser

Extrait :

Il faut que je te parle.
Dans mon incapacité à concevoir de la laideur dans notre monde, j’ai éprouvé malgré tout un vague choc électrique au creux de mes genoux. Je t’ai regardé prendre place sur le canapé, étrangement raide, le verre à la main, pas comme d’habitude, non, pas avec une langueur gourmande de fin de jour. Il y’avait une mauvaise nouvelle, c’était évident. Une foule soudaine de vilaines choses ou d’emmerdements s’est embouteillée brutalement sous mon crâne comme à l’heure de pointe.
Je m’attendais à tout. La vie m’avait faite forte, je pouvais tout encaisser.
Sauf ça.
Je suis amoureux d’une autre femme.
Ou bien : je crois que je suis amoureux d’une autre femme. Oui voilà. Je crois que.
Ton regard dépité. Toi aussi tu venais de plonger, de mettre en marche la mécanique des pourritures.
Je n’avais jamais basculé. C’est un art que la vie vous impose à chaque fois qu’elle cogne, mais la mienne s’était assoupie en l’absence de catastrophes et ne m’avait jamais enseigné la faculté de passer d’un état à un autre en une fraction de seconde, comme une seiche des abysses qui se camoufle.
Vingt ans d’une luminosité de comète. Et tout crevait ce soir.
Pas de parachute, assurément. Précipitation dans un grand trou, puis une main invisible a rabattu le couvercle.

4ème de couverture :

L’histoire commence ainsi: une femme parle à l’homme qu’elle aime.
Devant elle: les restes d’un repas.
Plutôt que le papier, elle a choisi l’écran.
A l’intimité d’une lettre, elle a préféré la vidéo et la multitude des réseaux sociaux.
Cette femme c’est Martha Delombre, psychologue criminelle habituée aux confessions les plus abominables.
C’est désormais à son tour de se confesser. L’impudeur ? Peu lui importe, car tout le monde doit savoir. A commencer par lui. Le traître.

Ce qu’Elisa en pense…

Que feriez-vous si votre mari vous quittait après vingt ans de vie commune ?

J’ai essayé, en vain, de comprendre comment Martha a pu autant partir en vrille lorsque son mari a décidé de la quitter.
Derrière les mots durs de Marie Neuser, on sent la souffrance de Martha nous envahir un peu plus à chaque page tournée.

Rarement, j’ai lu une écriture si prenante. Chaque phrase est magnifique. Les mots sont si justes. Ce que je peux vous dire, c’est que j’en ai relevé des phrases et des phrases de ce livre. C’est tellement beau et puissant !

Le côté émotionnel est insoutenable. Cela été un roman difficile car Marie Neuser a remis en question toutes les notions d’amour et d’attachement que je pouvais avoir. « Est-ce que ça vaut vraiment la peine d’aimer si c’est pour souffrir de cette manière ? » Je ne qualifierais, cependant, pas cette remarque comme « négative ».

Le personnage de Martha m’a beaucoup perturbé. Par moment j’arrivais à éprouver de l’empathie pour elle et par moment je ne pouvais pas comprendre à quel point elle devenait obsédée par cette femme qui l’a remplacée.

Le seul point négatif que je pourrais soulever c’est que dans certains passages, je trouvais le rythme un peu lent mais c’est loin d’être un obstacle réel à la lecture de ce roman.

Et pour la petite notion de suspens, je peux vous dire que la fin est vraiment très inattendue ! 😜

Mon avis sur ce même livre: Délicieuse

Délicieuse – Marie Neuser – Editions Fleuve – 480 pages – 2018

 

 

Publicités

2 commentaires sur « Délicieuse – Marie Neuser »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s