Le collectionneur – Fiona Cummins

English version at the Bottom of the article 🙂

Extrait:

« Le vendeur d’insectes lui a recommandé de laisser sécher son spécimen à l’air libre pendant quelques heures avant de mettre son armée au travail. Le moment est venu. Il dépose la carcasse du lapin dans le récipient et suit l’avancée de son nouveau bataillon: des milliers de soldats couleur bouse prêts à démasquer l’ennemi. Telle une sentinelle, il regarde sa colonie décaper sa proie, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un squelette quasiment parfait: tarse, atlas, cubitus, métacarpe. Le haut des vertèbres cervicales est brisé, mais peu importe.
Le garçon se fiche bien de la carte de visite qu’il laissera. Il est enchanté, surpris même par la rapidité et l’efficacité de sa nouvelle colonie. Bientôt, il pourra lui demander de s’attaquer à quelque chose de plus gros. »

4ème de couverture:

Le Collectionneur a tout organisé et mène une double vie. Dans l’une, il est comme vous et moi. Dans l’autre, il est le gardien d’un macabre musée de famille : une collection d’ossements humains.
Les collectionneurs cherchent toujours la rareté, l’objet unique. Deux enfants, Jakey Frith et Clara Foyle, souffrent l’un et l’autre d’une maladie génétique orpheline qui fait se dédoubler les cartilages puis pousser les os jusqu’à l’étouffement, la maladie de l’homme de pierre. Le Collectionneur se doit d’avoir ces deux pièces rarissimes que sont deux petits squelettes au tout début de leur déformation.
Dans sa traque éperdue, il déjoue la vigilance du père de Jakey et celle d’un détective trouble, Etta Fitzroy, qui enquête sur une série d’enlèvements.

Ce que j’en pense…

Alors que Clara est enlevée à la sortie de l’école, Jakey est à l’hôpital après avoir chuté. Un an auparavant, Grace Rodriguez, une ado a disparu alors qu’elle se rendait à un examen de danse. Seuls les bouts de ses doigts et de ses orteils ont été retrouvés dans une forêt. Quel peut bien être le point commun entre ces trois enfants ?

L’auteure nous annonce d’emblée la couleur. Clara est dans les mains du Collectionneur et Jakey suivra le même chemin. C’est habilement fait et ajoute une touche toute particulière de fin imminente.

« Le Collectionneur » ? Un tueur, un prédateur qui laisse des squelettes de lapins sur les lieux de ses enlèvements. Un homme qui vénère les os et les collectionne comme l’on pourrait collectionner des pièces de monnaie rares. Un homme qui connait chaque os, chaque particularité. Un homme qui cherche LA pièce rare à ajouter à sa grande collection. Un homme qui chaque jour est, pourtant, au chevet de sa femme malade. Un homme qui répond à un devoir. Un homme qui suit juste une ligne…

Des tueurs, on en voit pas mal dans les thrillers. Ils ont toujours quelque chose d’un peu pareil. J’avoue que Fiona Cummins a réussi le tour de force d’en créer un tout particulier. De ceux que tu te rappelles, de ceux qui font la différence et c’est sans doute ce qui m’a le plus percutée dans ce livre. Son collectionneur est clairement fascinant !

En dehors de l’intrigue, la maladie est omniprésente. Elle en devient presque un personnage à part entière. L’atteinte à la personne, l’atteinte à la famille, l’éclatement qu’elle provoque, la douleur non seulement physique mais psychologique de tous. Tout est merveilleusement bien décrit et fait froid dans le dos avant même que le tueur pointe le bout de son nez.

La douleur imprègne chaque page, laisse une empreinte, une marque et donne à ce récit cette touche particulière. Un décalage entre l’amour des parents, leurs dévotions à leurs enfants malades et l’horreur absolue. Tout est aussi touchant que terrifiant.

La fin m’a laissée perplexe (il y aura sans doute une suite) mais pour le reste, la trame est sans faille et tout est rondement mené.

A lire, c’est certain !!

Le collectionneur – Fiona Cummins – Editions Slatkine & Cie – 509 pages – 2018

 

English version: what I think of it…

While Clara is abducted after school, Jakey is in the hospital after falling. A year earlier, Grace Rodriguez, a teenager disappeared on her way to a dance exam. Only the tips of his fingers and toes were found in a forest. What could these three children have in common?
The author immediately tells us the colour. Clara is in the Collector’s hands and Jakey will follow the same path. It is skillfully done and adds a special touch of imminent end.
« The Collector »? A killer, a predator who leaves rabbit skeletons at the scene of his kidnappings. A man who worships bones and collects them as one could collect rare coins. A man who knows every bone, every particularity. A man who is looking for THE rare piece to add to his great collection. A man who every day is, however, at the bedside of his sick wife. A man who answers a duty. A man who just follows a line….
Killers, you can see a lot of them in thrillers. They always have something similar. I must admit that Fiona Cummins has managed the feat of creating a very special one. The ones you remember, the ones who make the difference and that’s probably what struck me the most in this book. His collector is clearly fascinating!
Apart from the plot, the disease is omnipresent. She becomes almost a character in her own right. The damage to the person, the damage to the family, the breakdown it causes, the pain not only physical but also psychological for everyone. Everything is wonderfully well described and it’s cold in the back before the killer even points to the end of his nose.
The pain permeates each page, leaves a mark, a mark and gives this story that special touch. A gap between the parents’ love, their devotion to their sick children and the absolute horror. Everything is as touching as it is terrifying.
The end left me perplexed (to be followed) but for the rest, the plot is flawless and everything is running smoothly.
To read, that’s for sure!

 

 

 

10 commentaires sur « Le collectionneur – Fiona Cummins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s