Le collectionneur – Fiona Cummins

Extrait:

« Le vendeur d’insectes lui a recommandé de laisser sécher son spécimen à l’air libre pendant quelques heures avant de mettre son armée au travail. Le moment est venu. Il dépose la carcasse du lapin dans le récipient et suit l’avancée de son nouveau bataillon: des milliers de soldats couleur bouse prêts à démasquer l’ennemi. Telle une sentinelle, il regarde sa colonie décaper sa proie, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un squelette quasiment parfait: tarse, atlas, cubitus, métacarpe. Le haut des vertèbres cervicales est brisé, mais peu importe.
Le garçon se fiche bien de la carte de visite qu’il laissera. Il est enchanté, surpris même par la rapidité et l’efficacité de sa nouvelle colonie. Bientôt, il pourra lui demander de s’attaquer à quelque chose de plus gros. »

4ème de couverture:

Le Collectionneur a tout organisé et mène une double vie. Dans l’une, il est comme vous et moi. Dans l’autre, il est le gardien d’un macabre musée de famille : une collection d’ossements humains.
Les collectionneurs cherchent toujours la rareté, l’objet unique. Deux enfants, Jakey Frith et Clara Foyle, souffrent l’un et l’autre d’une maladie génétique orpheline qui fait se dédoubler les cartilages puis pousser les os jusqu’à l’étouffement, la maladie de l’homme de pierre. Le Collectionneur se doit d’avoir ces deux pièces rarissimes que sont deux petits squelettes au tout début de leur déformation.
Dans sa traque éperdue, il déjoue la vigilance du père de Jakey et celle d’un détective trouble, Etta Fitzroy, qui enquête sur une série d’enlèvements.

Ce que j’en pense…

Alors que Clara est enlevée à la sortie de l’école, Jakey est à l’hôpital après avoir chuté. Un an auparavant, Grace Rodriguez, une ado a disparu alors qu’elle se rendait à un examen de danse. Seuls les bouts de ses doigts et de ses orteils ont été retrouvés dans une forêt. Quel peut bien être le point commun entre ces trois enfants ?

L’auteure nous annonce d’emblée la couleur. Clara est dans les mains du Collectionneur et Jakey suivra le même chemin. C’est habilement fait et ajoute une touche toute particulière de fin imminente.

« Le Collectionneur » ? Un tueur, un prédateur qui laisse des squelettes de lapins sur les lieux de ses enlèvements. Un homme qui vénère les os et les collectionne comme l’on pourrait collectionner des pièces de monnaie rares. Un homme qui connait chaque os, chaque particularité. Un homme qui cherche LA pièce rare à ajouter à sa grande collection. Un homme qui chaque jour est, pourtant, au chevet de sa femme malade. Un homme qui répond à un devoir. Un homme qui suit juste une ligne…

Des tueurs, on en voit pas mal dans les thrillers. Ils ont toujours quelque chose d’un peu pareil. J’avoue que Fiona Cummins a réussi le tour de force d’en créer un tout particulier. De ceux que tu te rappelles, de ceux qui font la différence et c’est sans doute ce qui m’a le plus percutée dans ce livre. Son collectionneur est clairement fascinant !

En dehors de l’intrigue, la maladie est omniprésente. Elle en devient presque un personnage à part entière. L’atteinte à la personne, l’atteinte à la famille, l’éclatement qu’elle provoque, la douleur non seulement physique mais psychologique de tous. Tout est merveilleusement bien décrit et fait froid dans le dos avant même que le tueur pointe le bout de son nez.

La douleur imprègne chaque page, laisse une empreinte, une marque et donne à ce récit cette touche particulière. Un décalage entre l’amour des parents, leurs dévotions à leurs enfants malades et l’horreur absolue. Tout est aussi touchant que terrifiant.

La fin m’a laissée perplexe (il y aura sans doute une suite) mais pour le reste, la trame est sans faille et tout est rondement mené.

A lire, c’est certain !!

Le collectionneur – Fiona Cummins – Editions Slatkine & Cie – 509 pages – 2018

 

 

 

Publicités

8 commentaires sur « Le collectionneur – Fiona Cummins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s