Le douzième chapitre – Jérôme Loubry

Extrait:

« Ce soupir pesant et sincère m’alerta plus que tout. Au bout de quelques secondes, j’entendis de nouveau sa voix, plus posée, mais tout aussi tourmentée.
– Tu as vérifié ta boîte aux lettres ?
– Euh…non, pas encore. Que se passe-t-il Samuel ?
Nouveau silence. Mais pas de soupir. Comme une apnée plutôt. De celle que l’on prend avant d’annoncer une mauvaise nouvelle.
– J’ai reçu ce matin une enveloppe kraft. Elle a été déposée directement dans ma boîte, il n’y a pas d’adresse ni d’affranchissement. J’ai pensé que c’était toi qui…
– Non je ne t’ai rien envoyé.
– Je ne sais pas si je dois en être soulagé, souffla-t-il.
– Tu me fias flipper là…Il y a quoi dans cette enveloppe ?
– C’est un roman…du moins plusieurs chapitres.
– Et ?
– Je ne sais pas quoi te dire. Tu as forcément dû en recevoir un exemplaire. Va vérifier et rappelle-moi. J’espère que tu n’as rien et que tout cela n’est qu’une mauvais blague. »

4ème de couverture:

Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables.  Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les évènements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

Ce que j’en pense…

Une mauvaise blague ?
Un manuscrit posé devant ta porte. Un manuscrit sans précision mais qui, page après page, retranscrit une partie de ta vie. Des faits que tu as quasiment oubliés ou occultés parce que c’était plus simple. Là, noir sur blanc…
Un roman destiné à trois personnes : Le sourd, le muet et l’aveugle. Trois personnes qui ont clairement quelque chose à se reprocher.
Un douzième chapitre différent pour chacun mais qui semble détenir toutes les clés.

Voilà une trame franchement originale. Un livre dans un livre, lu chapitre après chapitre qui te font découvrir bout par bout ce qu’il a bien pu se passer ce fameux été 1986 et ce qui en a découlé. Un peu à la manière des cassettes de « 13 reasons why » chaque chapitre, comme chaque cassette amène de l’eau au moulin, te permet de comprendre.

Des enfants qui savaient, des adultes qui se sont tus. David n’a d’autre choix que de se plonger tête la première dans son passé pour comprendre son douzième chapitre et…Terminer le livre.

L’auteur nous emporte à nouveau avec brio dans cette ambiance toute particulière de ville décimée par le chômage. On retrouve dans cet opus cette même sensation que dans son précédent ouvrage: Les chiens de Détroit. Des lieus qui ont connu la gloire et qui sont, aujourd’hui, déchus. Une atmosphère limite étouffante. On sent les odeurs et cette fois-ci, encore mieux, on entend même le bruit de la mer !
L’enfance toujours et encore omniprésente. Un sujet, sans doute, de prédilection pour Jérôme.

Addictif. Une trame rondement menée. Des personnages forts, authentiques et humainement super bien développés. Une construction passé-présent assez classique mais bien tenue. Direct dans le truc, pas de temps mort. J’y ai retrouvé une once de ce qui m’avait fait adoré Ce qu’il nous faut c’est un mort de Hervé Commère et c’était fort agréable. Un final étonnant qui tient, finalement, plus de la tragédie que quoi que ce soit d’autre.

Bref, un deuxième roman qui confirme définitivement le talent de Jérôme. Hé oui, on attend toujours l’auteur au tournant pour son deuxième bébé. C’est paris gagné pour Jerôme Loubry 🙂

« Une promesse est une promesse » et moi : Je te promets que tu vas passer un sacré bon moment avec ce livre !

Le douzième chapitre – Jerôme Loubry – Editions Calmann Lévy – 360 pages – 2018

 

12ème chapitre les 3 singes

 

Publicités

8 commentaires sur « Le douzième chapitre – Jérôme Loubry »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s