Une sirène – Gilles De Montmollin

Extrait:

Mes provisions sont épuisées et je dois m’en aller demain. Avec la perspective de rentrer en Suisse et de squatter chez un pote, au pire chez mes parents, en attendant la saison d’hiver. Il y a plus excitant comme plan.
-Quelles sont les conditions ?
Elle a un air de vainqueur qui m’énerve.
-Trois cents euros par semaine, nourri, logé.
On est loin du salaire d’un skipper professionnel. Mais je ne suis pas skipper professionnel.
-Et le programme ?
Elle fait la moue:
-Je n’ai pas tout à fait décidé. Sans doute la Sardaigne, puis l’Italie. Deux ou trois semaines. Tout ce que je sais, c’est que je m’en vais demain.
Partir avec cette nana ambiguë ? Voire franchement désagréable, quand elle s’y met…D’un autre côté, j’ai toujours rêvé de naviguer sur un yacht vintage; en fait, j’embarquerais même bénévolement.
-Ca marche !

4ème de couverture:

Une navigatrice en mauvaise posture : pour Loïc, moniteur de voile, l’occasion de jouer les sauveurs et de décrocher un job de skipper. Cependant, est-ce toujours prudent de faire confiance à une inconnue et d’embarquer seul avec elle ? Surtout si elle vous raconte une histoire qui paraît bien improbable, quand on creuse…

Des calmes plats, des rafales de vent, des déferlantes, mais surtout un huis clos qui vire au thriller.

Ce que j’en pense…

Bon, perso j’ai le mal de mer rien qu’en la regardant depuis la terre ferme mais j’ai tout de même embarqué et j’espère que tu reconnaitras l’exploit 😜

Un micro-roman ou une macro-nouvelle mais quoi qu’il soit une belle aventure. Très technique, les amateurs de voile se régaleront et les autres apprendront beaucoup !

Une plume fluide et agréable qui nous emmène sur les flots des mots comme sur celui de l’eau et qui comme me l’a dit l’auteur lui-même « J’espère que la croisière te plaira ! Ce n’est pas du Costa, c’est – encore – plus dangereux » et je dois avouer qu’il n’avait pas tort !

Un bon moment de lecture pour une histoire bien menée qui nous apprend qu’il y a des jours où il vaudrait mieux ne pas jouer au bon samaritain…

Suis définitivement fan de cette collection Uppercut de BSN Presse.

 

Une sirène – Gilles De Montmollin – Uppercut de BSN Press – 75 pages – 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s