La disparition de Stéphanie Mailer – Joël Dicker

Extrait:

-C’est donc vous le fameux capitaine 100% ? me demanda-t-elle d’un ton charmeur.
-Il paraît, répondis-je en souriant. Est-ce qu’on se connaît ?
-Non. Je m’appelle Stéphanie Mailer. Je suis journaliste pour l’ Orphea Chronicle.
Nous échangeâmes une poignée de main. Stéphanie me dit alors :
-Ça vous dérange si je vous appelle capitaine 99% ?
Je fronçai les sourcils : 
-Est-ce que vous insinueriez que je n’ai pas résolu l’une de mes enquêtes ?

4 ème de couverture :

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses.
Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer?
Qu’a-t-elle découvert?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?

Ce que Diane en pense :

Subjuguée, c’est le terme qui décrit mon état d’esprit durant toute cette lecture. Je n’ai jamais lu un roman qui décrit une enquête aussi complexe que celle-ci. Ce livre m’a démontré que, d’une manière ou d’une autre, nous sommes tous liés.
Il y a beaucoup de personnages ce qui peut s’avérer alambiqué pour ne pas mélanger tout le monde. J’ai dû relire quelques passages pour être certaine de bien intégrer une information et de ne pas confondre mais au final, j’ai réussi à comprendre le dénouement en étant attentive.

C’est très personnel mais au niveau de son écriture, je ne l’ai pas forcément trouvée percutante, c’est clairement le contexte et l’histoire qui m’a attirée. Après c’est à vous d’en juger, tout est question de style.

Un peu réticente car je me méfie toujours des livres qui ont connu une grande effervescence, au final, je n’ai pas regretté de me plonger dans le passé de cette petite ville, dite tranquille, nommée Orphea. Il n’y a pas énormément de descriptions, cependant il y a des touches d’humour et des légers pics envers le monde de la critique littéraire.
Êtes-vous prêts à analyser le passé des personnages et de découvrir quels secrets pourraient les connecter ?
Si c’est le cas, foncez en vous assurant d’être concentré !

 

La disparition de Stéphanie Mailer – Joël Dicker – éditions de Fallois – 640 pages

Publicités

4 commentaires sur « La disparition de Stéphanie Mailer – Joël Dicker »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s