Soul of London – Gaëlle Perrin-Guillet

Extrait:

« Lorsqu’il était confronté à des corps sans vie, il savait d’ordinaire conserver une certaine distance. Cette fois, il prenait cette affaire trop à cœur. La fillette, toujours sans nom, avait peuplé ses cauchemars. Cet homme étendu devant lui viendrait lui tenir compagnie lors de ses courtes nuits, il en avait la certitude.
Il s’éloigna de la table et laisse le médecin travailler. Il avait ce qu’il lui fallait, mais se devait de rester jusqu’au bout. Une surprise n’était pas à exclure. »

4ème de couverture:

Londres, 1892. Des cadavres de chiens sont retrouvés mutilés, le crâne ouvert, dans les tunnels du métro. L’enquête est confiée à Henry Wilkes, flic accidenté et handicapé, relégué loin du terrain depuis qu’il doit marcher avec une canne. Le dossier ne l’enchante guère, mais quand le corps d’une enfant est à son tour retrouvé, au même endroit et mutilé, il prend une autre dimension.
William Bennet, un gamin des rues qu’il a recueilli un an plus tôt, l’assiste dans sa tâche. Alors qu’ils explorent les tunnels crasseux du métro, Alice Pickman, une jeune femme issue de la haute société, s’adresse à Henry pour qu’il rouvre l’enquête du meurtre de sa soeur dans le quartier malsain de Lisson Grove, qu’elle estime avoir été bâclée.
Au coeur d’une ville en pleine révolution, où se disputent la science et la religion, Henry et Billy, en dignes représentants des Lumières, cherchent à faire éclater la vérité au milieu du fog londonien, mélange de charbon, de mensonge et de perversion..

Ce que j’en pense…

Faut savoir, tout d’abord, que Gaëlle, c’est une suissesse ! Si, si j’ai vu sa carte d’identité de mes propres yeux et ouais ça compte 😜 Bon elle vit en France, c’est pas de sa faute, la pauvre 😜

Je suis pas en avance pour la lecture de ce livre qui est resté bloqué dans ma PàL maudite. Je me rattrape comme je peux mais au moins je serai prête pour la sortie du 2ème volet « Les fantômes du passé » aux éditions City (22.08.2018)

Revenons à nos moutons ! T’es quand même là pour que je te parle du bouquin 🙂
Du fait que je ne lis pas toujours les 4ème de couverture, j’ai été fort surprise de découvrir ce livre et ai été, comme on dit chez moi, « déçue en bien » 🙂

Pour l’histoire, le 4ème de couverture te donne l’essentiel de la trame et vais donc pas m’étaler là-dessus.
D’ailleurs la trame n’est, quelque part, pas l’élément le plus important de ce récit. Ne t’attend pas à des courses poursuites, des scènes sanguinolentes décrites dans le moindre détail. Ne t’attend pas à un truc qui bouge dans tous les sens.

Gaëlle nous offre là, un livre très différent de ce qu’on peut lire habituellement aujourd’hui. Je dirai surtout qu’elle a osé un retour en arrière et nous donner un livre avec ce bon petit goût d’une époque bien lointaine. Un récit qui rappelle les grands auteurs comme Arthur Conan Doyle, Agatha Christie, Edgar Allan Poe ou un peu plus tard Daphné Du Maurier, avec cette petite touche d’Oliver Twist. Tout ça remanié à la sauce actuelle signé Perrin-Guillet.
J’ai trouvé ça franchement remarquable !

Un livre qui s’avère donc plus basé sur une atmosphère et des personnages hauts en couleurs. C’est jubilatoire !

Soul of London, c’est une atmosphère fabuleuse. Un Londres en 1892 dans toute sa « dé-splendeur » de l’époque avec ses rues glauques à peine éclairées où l’on pourrait croiser Jack L’éventreur à chaque carrefour. Ce n’est pourtant pas de lui dont il s’agit là mais d’un tueur qui n’en est pas moins de grande envergure !
On sent l’odeur du charbon, celle de la bière qui coule dans les bouibouis. On patauge dans la gadoue des rues malfamées où l’on entraperçoit les belles demeures des beaux quartiers et les fiacres lancés à toute allure, de peur de se salir les roues.

Soul of London, c’est un duo génial entre ce flic un peu bourru avec sa patte folle et ce gamin des rues. Un vrai duo de choc ! Touchant et attendrissant mais pas moins efficace.
C’est aussi une plume légère, fluide mais acérée qui glisse toute seule.

Et c’est surtout un livre dont le titre est clairement bien choisi puisqu’il a bel et bien une âme, pour de vrai !

Un livre qui, d’ailleurs, plaira autant aux amateurs de polars qu’aux non-amateurs.

Gaëlle nous montre là, que tout à un poids et moi j’ai vraiment adhéré !

Dépêche-toi donc, si ce n’est pas déjà fait,  de le lire avant que le deuxième arrive 🙂
Moi en tout cas, je suis prête !

 

Soul of London – Gaëlle Perring-Guillet – Editions Bragelonne – 320 pages 2017

Publicités

3 commentaires sur « Soul of London – Gaëlle Perrin-Guillet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s