Le mage noir – O. Gerig

Extrait:

« Un corps inanimé gisait sur le sol. Autour de lui avait été dessiné un cercle avec une peinture de couleur rouge sombre – ou était-ce du sang ? Un corps inanimé, entièrement nu, les bras et jambes écartés, gisait couche sur le sol. Autour de lui avait été peint un cercle rouge sombre – était-ce du sang ? Des bougies, à présent consumées, avaient été placées tout autour du cercle. Les insectes nécrophages avaient commencé leur festin. Il ne restait plus rien des yeux du malheureux. 
Entrées par les deux fenêtres des orbites, restées ouvertes, les mouches avaient déposé leurs larves qui grouillaient, encouragées par la chaleur ambiante.
L’odeur qui se dégageait de la pièce était insoutenable.
André avait aussitôt reculé d’un pas, laissant son client, un peu plus téméraire, aller de l’avant dans la pièce. Il n’y demeura pas longtemps. Ils réalisèrent lentement que tout cela dépassait de loin leurs compétences, l’estomac retourné, ils avaient fait demi-tour, sortant en trombe dans la cour. André se réfugiant derrière un petit buisson pour vomir et le client agitant les bras comme pour se débarrasser de l’odeur ou d’insectes invisibles qui auraient pu se déposer sur lui. L’homme vacillant bredouilla à sa compagne de contacter la police. »

4ème de couverture:

Un corps en décomposition découvert au Châble, une cérémonie ésotérique dans les ruines de Rouelbeau un soir de pleine lune, des disparitions inquiétantes dans les institutions psychiatriques, de nouveaux phénomènes de possession signalés à Morzine plus de cent ans après les premiers cas, des ossements dérobés dans les catacombes de Paris… Ces événements sont-ils liés ? Le lieutenant Aurore Pellet, de la police judiciaire d’Annecy, va se trouver seule à rassembler les pièces du puzzle, sur la piste d’un gourou aussi charismatique qu’énigmatique, le Mage noir.

Ce que j’en pense…

J’ai retrouvé avec plaisir les personnages d’Aurore, Rouiller et toute la compagnie apparus dans son précédent ouvrage « L’ogre du Salève ».

Un départ sur les chapeaux de roues. Un peu compliqué avec beaucoup de personnages et beaucoup de lieux mais une fois dans le bain c’est tout bon.

Un rassemblement mystérieux à l’apparence d’une secte qui recruterait au sein de la police, un homme qui s’échappe d’un asile, un cadavre retrouvé dans une maison inhabitée où selon les rumeurs a vécu une sorcière, des ossements disparus des catacombes et un retour en 1857 sur « le mal » qui a décimé tout un village et qui parait fort revenu.
Voilà ce que tu trouveras en ouverture du mage noir. Tout un programme !

Si tu veux en savoir plus, d’ailleurs, des séminaires sur l’estime de soi sont organisés dans le sud de la France. Tu peux encore t’y inscrire, je crois bien qu’il reste des place à l’adresse: Voulezpouvez

Le mage noir, c’est un plongeon tête la première dans les abysses des sectes et tout le tralala qui va avec. Très bien décrit, on serait presque endoctriné.
Des faits réels ajoutés par-ci, par-là qui donne une substance à l’histoire et la fait paraître plus vraie encore.

Une trame complexe à multiples niveaux. Un poil top prévisible mais très sympa.

J’ai passé un très bon moment de lecture et je suis sûre qu’il en sera de même pour toi 🙂

 

Le mage noir – Olivia Gerig – Editions l’âge de l’homme – 496 pages – 2018

Publicités

2 commentaires sur « Le mage noir – O. Gerig »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s