Boreal – S. Delzongle

Extrait:

« On pourrait réaliser ici une étude des mœurs et des observations ethnologiques passionnantes, mais Luv a cessé d’observer comme une scientifique. Elle n’a plus la distance nécessaire. Elle tente de survivre déjà à ses propres défaillances. Une partie d’elle menace à chaque instant de lâcher et de s’effondrer dans l’abîme. Pierre après pierre. Un éboulement de tout son être que l’autre partie, celle qui garde espoir, voudrait retenir. Un bras de fer sans merci qu’elle se livre à elle-même, oscillant entre les deux. Vivre ou mourir. La partie fragile, vulnérable, de son édifice lui souffle de lâcher prise, que tout serait si calme après, si reposant. Elle n’aurait plus froid, elle n’aurait plus faim, n’entendrait plus ces rires sauvages ni les reproches d’Olsen. Elle ne sentirait plus les douleurs qui transpercent son corps de toute part. Mais la fraction fortifiée lutte encore et lui intime de résister. »

4ème de couverture:

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière.
Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire.
Le lendemain a lieu la première disparition.

Ce que j’en pense…

Sonja, je la suis depuis pas mal de temps et c’est clairement une auteure que j’aime beaucoup 🙂
J’avais adoré Dust , un peu moins Quand la neige danse et adoré une fois encore Récidive . J’attendais donc celui-là, avec impatience.

On avait eu très chaud à la lecture de Dust et voilà que Boréal sort pile poil au bon moment. A lire en plein été, de ces jours de canicule ou alors si tu tardes, enfile ta doudoune, ton bonnet et tes moufles car le froid va te transpercer jusqu’à l’os !

Son style et sa plume sont, pour moi, en constante évolution et elle atteint, dans cet opus-là, du high level.
Mais ce qui est plus fort encore c’est qu’avec Récidive, elle s’ouvrait déjà sur un émotionnel plus puissant, plus personnel alors qu’elle nous offre là, quelque chose d’encore plus fort. Une écriture qui se veut de plus en plus avec les tripes et, pour moi, c’est jouissif !

Avec Boréal, Sonja sort clairement de sa zone de confort et nous montre qu’elle est capable de beaucoup.
Hannah Baxter disparaît (pour un temps, je l’espère) et laisse place à d’autres personnages tout aussi fascinants.

Boréal, c’est plus une grande aventure qu’un polar à proprement parlé. Une grande fresque très visuelle. J’ai tout au long eu l’impression de voir un de ces films d’aventure du grand nord.

Un livre atypique, différent, franchement inclassable mais surtout captivant malgré quelques longueurs. (Seule raison qui m’oppose au coup de cœur).
Un véritable cri du cœur pour la planète, contre cette humanité destructrice. Un récit clairement engagé, bourré de messages plus terrifiants que l’intrigue elle-même.

Les récits d’hommes face à eux-mêmes sur cette terre hostile. Le dépassement de soi, la force de la nature toute puissante. Une histoire où la survie est le pain quotidien de chacun avec tout ce qui est nécessaire pour y arriver et quand je dis tout, crois-moi, c’est tout …

Boréal, c’est une ambiance, une atmosphère fabuleuse. Des rebondissements imprévisibles. Une histoire qui fait peur de par son réalisme écologique.
Un très beau livre.

On connaissait le thriller psychologique, le thriller financier…Nous voici face au pire genre, le thriller écologique et franchement…ça te glacera le sang 😨

Boréal – Sonja Delzongle – Editions Denoël – 448 pages – 2018
 

 

Publicités

14 commentaires sur « Boreal – S. Delzongle »

      1. Oui j’ai vu que c’est assez cher pour du livre d’occasion. Je viens de voir que sur chapitre.ch les livres sont presque au prix français, y a aussi beaucoup de livres d’occasion. l’inconvénient est le délai: 2 à 3 semaines, mais Amazon c’est pareil

        Aimé par 1 personne

      2. Je ne connaissais pas Chapitre.ch. J’irai voir pour le coup.
        Amazon, ça dépend, parfois ça vient beaucoup plus vite mais bon, perso je lis principalement sur liseuse et là c’est instantané 😛

        Aimé par 1 personne

    1. Hello ! J’avoue que Dust m’avait beaucoup plu et c’est aussi le premier de la série Baxter. La suite étant quand la neige dans puis récidive. Pas impératif de les lire dans l’ordre mais comme toujours un peu mieux. Boréal n’en est pas la suite et peu se lire tout seul 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Merci ! On m’avait déjà conseillé Dust, je commencerai par celui-là. Et je suis très contente d’avoir découvert ton blog, j’adore aussi les polars 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s