On se reverra – L. Jewell

Extrait:

« Alice lève les yeux de son écran et regarde par la fenêtre. Il est toujours là. L’homme sur la plage.
Il n’a pas bougé depuis ce matin. Quand elle a ouvert ses rideaux à 7 heures, il était déjà assis sur le sable mouillé, les bras autour des genoux, les yeux rivés sur l’horizon. Elle garde un œil sur lui, prête à intervenir s’il essaye de se noyer. C’est déjà arrivé une fois. Un jeune homme pâle comme la mort avait laissé son manteau sur le sable pour disparaître dans le clair de lune bleuté. Trois ans après le drame, cette vision continue de hanter Alice.
Mais cet homme-là reste assis, immobile. Il fait froid, aujourd’hui, et les bourrasques giflent la plage d’embruns glacés.
Pourtant, il est en tee-shirt, sans veste, ni sac, sans chapeau ni écharpe. Alice a du mal à le cerner: pas assez débraillé pour être un rôdeur, pas assez bizarre pour être l’un des patients du centre psychiatrique de la ville. »

4ème de couverture:

Les souvenirs, c’est comme les cadavres: tôt ou tard, ils refont surface.

Qui est cet homme assis sur la plage en pleine tempête, sur le lieu d’un crime commis vingt ans plus tôt ? Il n’a pas de nom, pas de manteau, et a perdu la mémoire. Alice prend l’inconnu sous son aile et décide de l’héberger, sans savoir qu’il va bouleverser sa vie à jamais.

Au même moment, dans la banlieue de Londres, Lily attend en vain le retour de l’homme qu’elle vient d’épouser et dont la police tarde à signaler la disparition. Parviendra-t-elle à retrouver celui pour qui elle a tout abandonné ?

Ce que j’en pense…

Un récit à plusieurs niveaux qui, on s’en doute, se recouperont d’une manière ou d’une autre.
Trois scènes: Dans le présent à Ridinghouse Bay avec Alice et ses 3 enfants qui voient débarquer cet inconnu dans leur vie. Dans le présent avec Lily Monrose qui s’inquiète de la disparition de son mari et dans le passé (1993) à Rindinghouse Bay où l’on suit les péripéties de Gray, Kirsty et Mark.

Une intrigue légère qui pourtant évolue en devenant de plus en plus sombre. Des rebondissements bien tournés. Des personnages bien travaillés et une psychologie  habilement mise sous le feu des projecteurs.

C’est bien fait, facile à lire, plaisant mais un bémol pour ma part qui a, malheureusement, fait basculer mon ressenti: trop de points m’ont paru à tirer par les cheveux. Je ne peux malheureusement pas te les expliquer en détail au risque de te spoiler…mais voilà, c’est vite devenu un peu foutu pour ma part.

C’est sympa. L’écriture est belle, fluide et j’ai malgré tout passé un bon moment avec ce livre où la quête du passé pourrait soulager bien des âmes.

Ce n’est bien sûr que mon avis et le tien reste le meilleur 🙂

 

 

On se reverra – Lisa Jewell – Editions Milady – 411 pages – 2018

Publicités

5 commentaires sur « On se reverra – L. Jewell »

    1. Comme toujours, cela ne tient qu’à moi 🙂 L’histoire est bonne mais trop de trucs un peu gros…dans la trame. C’est dommage car sinon, cela aurait pu être vraiment top !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s