Le fruit de ma colère – M. Brunet – 2018

Extrait:

« L’humidité ambiante mêlée à l’odeur de moisissure lui saturent les narines.
Il parcourt de ses mains les murs de son cachot, car tout ce qui lui reste de ses yeux, c’est un liquide poisseux et du sang séché sur ses joues.
La douleur a maintenant laissé place à la peur, et celle-ci atteint son point culminant lorsqu’il entend ses bourreaux revenir.
Il se recroqueville dans le coin opposé tandis qu’une main actionne le verrou qui l’emprisonne. Assis, les jambes calées contre sa poitrine, il tremble et marmonne un semblant de prière. »

4ème de couverture:

Le jour où Ackerman vient demander de l’aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé.
Il faut faire vite, agir rapidement.
Josey n’hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.
Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages.
Et s’il était déjà trop tard ?

Ce que j’en pense…

J’avais adoré Sans raison…, c’est donc les yeux fermés que je me suis lancée dans cet opus qui est, en quelque sorte, une suite puisqu’on y retrouve les mêmes personnages. Il n’est pas indispensable d’avoir lu le premier pour s’attaquer à celui-là, mais vous vous en doutez, c’est mieux !

Paul Ackerman qui avait aidé Josey Kowalsky après le meurtre sordide de sa femme et de sa fille a quitté la police. Son frère jumeau, Eric, a disparu sans explication et il ne voit qu’une solution: se déplacer à Bilbao où Josey se cache désormais avec son fils pour solliciter son aide.

Josey ne vit pas mais survit tant bien que mal à l’horreur de son passé. Il accepte d’aider Paul pour rendre la pareille ou, peut-être, pour faire perdurer cette haine dans laquelle il est embourbé jusqu’au cou. Commence alors une course contre la montre pour retrouver Eric d’autant plus qu’ils n’ont qu’une seule piste…La disparition a pris naissance dans un cabaret.

On rentre direct dans l’histoire. Des chapitres courts, un rythme savamment soutenu. On navigue entre l’enquête de Paul et Josey en duo de choc bientôt rejoint par Léa et Eric séquestré dans un lieu étrange avec plusieurs autres hommes… enfermés dans des cages comme dans un zoo.

Difficile de parler du ressenti sans spoiler mais la trame est excellente et rondement menée, l’idée est clairement géniale. Le personnage de Josey s’étoffe, prend de la dimension. Tout comme celui de Paul et c’est un régal.
Par contre, l’atmosphère est sensiblement différente du premier, « Sans raison… » (Je n’imaginais d’ailleurs pas de suite). Bien que la vengeance reste un fil rouge, l’histoire est différente, non répétitive et se pose en suite quasi logique. C’était pas gagné !!

Le fruit de ma colère ou quand le féminisme dépasse l’entendement. Quand la douleur et la souffrance se transforme en haine et conduit à des extrêmes qui font passer la limite…à ne pas dépasser

Le fruit de ma colère, c’est un rebondissement final inattendu où le titre prend tout son sens et un final, d’ailleurs, excellent comme je les aime.

Mais en fait, est-ce là, le mal ou le mâle ?

Un livre que je vous recommande vivement et vous assure de passer un excellent moment 🙂

Le fruit de ma colère – Mehdy Brunet – Editions Taurnada – 224 pages

IMG_6637 Pour le commander sur Bookwitty, suivez ce lien: Le fruit de ma colère

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s