Innocente – A. Lloyd – 2018

Extrait:

« Le corps de la fille fut retrouvé soixante-seize heures après qu’elle fut portée disparue. Ses mains ayant gratté la peau de son agresseur et accumulé un peu de sa chair sous les ongles, les extrémités de ses doigts avaient été sectionnées avec des pinces coupantes pour supprimer toute trace d’ADN. Son corps avait été déplacé peu de temps après la mort ; l’endroit où elle avait été assassinée était suffisamment isolé pour que le tueur s’en prenne à elle longuement et violemment, avant de mutiler son cadavre. Holly Michaels fut ensuite jetée dans l’eau sombre du bayou, dans la région la plus au nord du comté de Red River, en Floride, à plus de quinze kilomètres de chez elle. »

4ème de couverture:

Si elle lui fait confiance, pourquoi a-t-elle peur de lui ? Il y a vingt ans, Dennis Danson était arrêté et emprisonné pour le meurtre d’une jeune fille à Red River, une petite ville de Floride. Alors qu’il est dans le couloir de la mort, Netflix prépare un documentaire sur son histoire pour obtenir la révision de son procès. Les nombreuses erreurs judiciaires commises en attestent : l’arrestation de Danson ressemble à un coup monté.
À des milliers de kilomètres de là, en Angleterre, Samantha, une jeune enseignante, suit le dossier de Dennis avec obsession. Ils commencent une relation épistolaire puis, très vite, Samantha laisse sa vie et ses démons derrière elle pour rejoindre Dennis, l’épouser et œuvrer à sa libération.
Lorsque Dennis est finalement libéré, leur retour à Red River va plonger Samantha dans les eaux troubles d’une communauté recluse, pétrifiée par la haine et hantée par les fantômes de son passé. Mais qui croire et vers qui se tourner, lorsque chacun semble mentir pour protéger ses propres secrets ?

Ce que j’en pense…

Le sujet des femmes qui tombent amoureuses d’un détenu est un sujet épineux qu’il fallait oser aborder. Sont-elles des groupies ? Des femmes désésperées à la recherche de sensation ? Cherchent-elles une forme de reconnaissance au travers d’un acte limite ? Epouser un homme qu’elles ne connaissent que derrière des barreaux, qu’elles ne connaissent tout simplement pas, un homme pour lequel elles ont sans doute créer une image idéale…Une image qui, sortie de sa prison, pourrait bien s’obscurcir. J’avoue que c’est quelque chose qui m’a toujours beaucoup intriguée et que Amy Lloyd a très bien su traiter.

Pas d’enquête policière à proprement parlé dans ce récit. On est sur un cold case mais surtout sur ce qui semble une grosse erreur judiciaire qui a laissé croupir un homme pendant 20 ans dans le couloir de la mort alors qu’il a toujours clamé son innocence. Un homme qui va retrouver sa liberté et être blanchi de tout acte.

Amy Lloyd aborde avec beaucoup de psychologie cette vie d’après la prison. On imagine sans doute que se retrouver libre après 20 ans est juste un vrai bonheur alors que ce n’est que le début… Le début d’une nouvelle vie, le début du jugement, non pas par le système judiciaire mais celui des gens, celui des réseaux sociaux qui s’acharnent en commentaires et déductions en tout genre, celui des médias qui s’arrachent les interviews et imposent leur pouvoir dans cette affaire où le doute reste de mise. L’après, c’est aussi retrouver un équilibre et rencontrer en chair et en os celle qui est devenue ta femme.

Y a-t-il une vie après être resté dans le couloir de la mort ? Doit-on être systématiquement jugé, suspecté sous prétexte que l’on a fait de la prison ?
J’ai vraiment beaucoup aimé ce regard en version vilain petit canard, ce côté du gamin toujours responsable de tout, ce truc qui te colle au basque, cette réputation dont tu ne peux jamais te défaire et qui te rend systématiquement coupable de tout et de rien. Cette vision tout simplement très réaliste.

On navigue entre passé et présent de manière originale au travers du livre écrit sur l’affaire alors que Dennis était encore incarcéré ainsi qu’au travers de la série réalisée par Carrie. On vit avec Dennis et Samantha sans trop savoir comment cela va finir. Addictif, on tourne page après page en émettant toute sorte d’hypothèses.
D’ailleurs, et c’est le seul bémol que j’y mettrai, le final est intéressant mais le dénouement m’a paru rapide, presque bâclé et j’avoue avoir été très frustrée ….Et c’est bien dommage puisqu’ Amy Lloyd a pourtant su habilement maintenir une certaine ambiguïté tout au long du récit.

L’atmosphère est lourde, pesante dans une Amérique profonde bien rurale. Samantha, on s’y attache très vite avec son petit côté Bridget Jones. On la trouve touchante ou un poil stupide selon la situation. Dennis, pas mieux mais avec ce côté malsain entretenu par tous.

Et puis, il y a le doute qui devient un personnage à part entière. Il est là comme une bête tapie dans le noir prête à surgir à n’importe quel moment…

Un livre original et audacieux que je vous recommande 🙂

Innocente – Amy Lloyd – Hugo Thriller – 393 pages

 

 

Publicités

3 commentaires sur « Innocente – A. Lloyd – 2018 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s