Nora – L.A. Bouchard – 2018

Extrait:

« Une atmosphère électrique s’empare du ciel. Un autre coup part. Derrière eux. Le visage de Paul exprime de la stupeur, de l’étonnement, presque un ravissement enfantin. Paul ressent comme un coup de poing dans le dos. Puis il a mal quand il respire. Il a l’impression que la nuit devient poudreuse autour de lui. Un mur de cendres se dresse et danse devant ses yeux. Le sol le rattrape. Il s’effondre. Se relève. Sa veste sent désormais la poussière. Il voit Jackson, au sol, face contre terre, qui ne remue pas. Paul ne fait plus aucun effort pour bouger. Un goût de rouille lui serre la gorge. Le souvenir de quelques bons moments lui brouille désormais la vue. Une vague douleur le parcourt. Il se sent calme. Quelque chose éclate encore au milieu de sa poitrine. Le sang part en rigoles aux commissures de ses lèvres. Paul surmonte l’épreuve du passé qui défile devant lui. Ca fait juste l’effet d’une pointe de cristal dont la lumière et la chaleur irriguent chaque veine. »

4ème de couverture:

A Lucerne, Helen Weber, jeune journaliste, s’intéresse à un meurtre commis sur les hauteurs du Rigi. La disparition de Paul Mutter ne surprend personne, étant donné le passé trouble de ce trentenaire. Mais il va manquer à ceux qui l’ont aimé : Jackson, le policier démis de ses fonctions, et Inana Santini, l’amoureuse discrète qui tient boutique le long de la Reuss. Ces protagonistes nous mènent vers un accident plus ancien et tout aussi mystérieux : celui de la jeune Nora. Helen Weber enquête, rivalise d’astuces pour élucider ce crime, nous promène dans la ville, croise des personnages tous plus suspects les uns que les autres… Jackson suit Helen dans ses recherches, surpris par les méthodes de cette jeune femme ambitieuse pour trouver un coupable. Non, Lucerne n’est pas une ville tranquille.

Ce que j’en pense…

Ce n’est pas qui a tué Laura Palmer, mais qui a tué Paul Mutter ?

Helen Weber, journaliste, s’ennuie dans cette ville de Lucerne où il ne se passe jamais rien mais elle va clairement en avoir pour sa soif avec la disparition de Paul Mutter.

Aidée de Jackson Clark, Helen va mener l’enquête et tenter de démêler cette pelote de laine passée entre les pattes d’un chat. Un duo surprenant, peu conventionnel et rudement efficace. Un vrai duo de choc !

Un livre court qui se lit d’une traite. Une trame assez simple mais efficace qui tient largement la route. Un joyau en toile de fond qui semble susciter bien des convoitises. Un rebondissement final imprévisible.
« Nora », c’est pas de sang, pas d’hémoglobine. Léger comme une brise d’été. C’est aussi et surtout une plume ravageuse. C’est un texte qui glisse tout seul et dont on se délecte. Ce sont des personnages atypiques, des descriptifs excellents et une atmosphère toute particulière. On se laisse guider, au fil de l’eau, au fil de la Reuss, au travers de cette magnifique ville de Lucerne et on apprécie le voyage !

 

Sélectionné pour le prix du polar romand 2018

 

Nora – Louise Anne Bouchard – Editions Slatkine – 151 pages

Publicités

3 commentaires sur « Nora – L.A. Bouchard – 2018 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s