Au royaume des aveugles – F. Yap – 2018

Extrait:

« Nous sommes tous condamnés par les faits que nous choisissons d’apprendre. Peu importe la durée de la mémoire dont on dispose. Etre un mono ou un duo n’y change rien. Même les tarés qui prétendent avoir des superpouvoirs en la matière sont condamnés. On peut laver le sang qu’on a sur les mains. Mais on ne peut pas laver les souvenirs qu’on a dans la tête. Pas une fois qu’a fait l’effort de les lire et les apprendre. Les faits demeurent. Ils sont inséparables de notre conscience. C’est pourquoi les plus horribles sont enclins à nous hanter pour le reste de notre vie. »

4ème de couverture:

« Personne ne se souviendra de ce que je vais te faire. Personne sauf moi… »
Claire Evans vit dans un monde où la mémoire à long terme est une utopie. Un monde où, en sortant de l’adolescence, hommes et femmes découvrent à quelle catégorie ils appartiennent, et ce de façon irrévocable. Les chanceux font partie des Duos, capables de se souvenir des dernières 48 heures de leur vie. Les autres, comme Claire, ont une mémoire qui se limite à la journée de la veille. On les appelle les Monos. Monos et Duos consignent religieusement leurs journées dans des journaux intimes. Chaque soir. Sous peine d’oublier qui ils sont, qui ils aiment. Ce qu’ils ont fait. Ou ce qu’on leur a fait. Ainsi, le jour où un policier sonne à la porte de Claire et lui annonce que son mari, le brillant Duo Mark Henry Evans, aurait assassiné sa maîtresse deux jours auparavant, c’est le trou noir. Que s’est-il réellement passé ? Comment expliquer qu’elle n’ait aucune trace, aucun indice permettant de faire la lumière sur ces accusations ? Pour Claire, le compte à rebours a déjà commencé.

Ce que j’en pense…

Conseillé par ma libraire préférée, je n’ai pu que me laisser convaincre par cette lecture qui s’est avérée étonnante !

Un livre audacieux, une histoire d’une originalité à toute épreuve. Une trame surprenante et bien torchée malgré sa complexité et c’était loin d’être évident. Un petit air de Black Mirror avec ce côté anticipation.

Un récit, chapitre par chapitre à la 1ère personne au travers des IDiaries de chaque personnage. Un plongeon dans leurs mémoires comme si on pouvait y pénétrer.

Et si votre seule mémoire tenait dans un agenda ? (bon le principe remplacerait mes dizaines de post-it que j’utilise pour ne rien oublier mais ça c’est une autre histoire 😜) Vivre au jour le jour sans être poursuivis par des souvenirs. Ne pas avoir à ruminer. Juste interroger un agenda, ou pas… Le remplir de la manière qu’on veut. Y mettre ou non des éléments importants pour s’en souvenir ou les oublier. Vivre dans une forme de déni…Au royaume des aveugles…

Mener une enquête dans de telles conditions relève donc du défi pour l’inspecteur chef Hans Richardson. Le meurtre de cette jeune femme retrouvée dans la rivière devra être élucidé malgré l’oubli. Trouvera-t-il sa résolution dans une ligne d’agenda ?

Vivre au jour le jour sans être poursuivis par des souvenirs. Ne pas avoir à ruminer. Juste interroger un agenda, ou pas… Le remplir de la manière qu’on veut. Y mettre ou non des éléments importants pour s’en souvenir ou les oublier. Vivre dans une forme de déni…Au royaume des aveugles…

« Au royaume des aveugles » c’est aussi un regard acerbe sur notre société. Une critique, une vision des classes et des discriminations au travers de la notion des Monos et des Duos. Un livre qui est, au final, bien plus qu’un simple polar. Clairement un OLNI (Objet de lecture non identifié) !

Et si on y ajoute des rebondissements inattendus et un final clairement bluffant, qu’en penseriez-vous ? Perso j’ai vraiment beaucoup aimé. C’est franchement bon et je vous le recommande vivement !

Et puis, je vous défie de trouver le fin mot de l’histoire mais est-ce peut-être parce que vous aurez tout oublié ?

 

Au royaume des aveugles – Felicia Yap – Harper Collins – 428 pages

 

Publicités

5 commentaires sur « Au royaume des aveugles – F. Yap – 2018 »

      1. Lu et approuvé! J’aime beaucoup ces livres « hybrides » entre thriller et SFFF. La construction est très intéressante, aussi. Quant au fond, il amène certaines réflexions… et celles sur ce qui cimente un couple sur le long terme apportent une touche de douceur.
        Merci pour le conseil! À présent, je vais aller creuser du côté de John Marrs, vu ce que tu en dis… 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Ohhhh suis super contente que tu l’aies aimé !!! Merci pour ton retour et pour le coup je suis archi sûre que tu vas aimer « Ames sœurs » 🙂 Tu me rediras 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s