Séries TV – Black Mirror – Saison 4

Une ouverture en fanfare pour cette première chronique de série avec l’excellent, le sublimissime, que dis-je ?  THE série: « Black Mirror »

Série dont la première saison est sortie sur Channel 4th en Grande Bretagne en 2011.
Il a fallu attendre la 3ème saison et Netflix pour qu’elle parvienne jusqu’à nous et My God qu’est-ce qu’on aurait perdu si cela n’avait pas été le cas !
Crée par Charlie Brooker (ça doit clairement être un génie ce mec), chaque épisode est réalisé par un réalisateur différent. Chaque épisode est unique et la série peut donc être regardée dans n’importe quel ordre, n’importe quelle saison.

Je ne vais pas revenir en détail sur les saisons 1, 2 et 3 (juste un petit récapitulatif avec les trailers tout en bas de l’article) mais simplement en rester à cette 4ème saison qui vient tout juste d’apparaître sur Netflix.

Black Mirror est une série hors du commun, d’un air nouveau qui donne cette sensation qu’il pourrait y avoir un avant et un après.
Innovante, perturbante, dérangeante, percutante, troublante, la liste des qualificatifs pourrait être très longue en fonction des épisodes.
Une série qu’on pourrait dire d’anticipation. Des histoires dans un futur à la limite du présent… C’est ce soir ou demain. Une technologie omniprésente qui ferait de nos vies… un paradis ou un enfer…Selon où vous vous situez…

Black Mirror, c’est clairement un regard sur notre société et ses dérives. Black Mirror, c’est sans doute la série qui m’a le plus percutée ces dernières années. Celle qui te laisse vraiment quelque chose, de ces trucs auxquels tu penses alors que tu te retrouves dans une situation. (Ouais allez j’avoue ma fille en a ras la patate que je lui sorte « Ah ben ouais tu devrais regarder Black Mirror, c’est exactement ça » « Tu vois c’est comme dans Black Mirror ».) Suis peut-être un peu obsédée ? Possible 😜
Quoi qu’il en soit, ça ne peut que te faire réfléchir ou pire encore te faire flipper grave de grave et quand je dis grave c’est que ça déchire pour de vrai ! Soyez prévenus mais une chose est sûre, jetez-vous dessus, si ce n’est pas déjà fait !

Les épisodes en détail:

Episode 1: USS Callister

Réalisateur: Toby Haynes

Le pitch: USS Calister, le téléspectateur est plongé dans une sorte de parodie de la série Star Trek. Mais s’agit-il bien d’une parodie ? 

Un épisode très science-fiction. Pas le meilleur selon moi (donc si vous commencez par celui-là, persévérez !)
Cependant il est complexe et soulève tout de même bien des questions et vous fera sourire plus d’une fois avec son côté seventies super cliché. D’ailleurs, ce côté kitch face à la supra technologie est rondement bien mené.
Ou se trouve la limite du réel et du virtuel ? Quel est la limite du pouvoir ?
La fin est un peu nébuleuse ou alors c’est moi qui n’ai pas tout capté mais il reste sympa.

**********************************************************************************

Episode 2: Arkangel

Réalisateur: Jodie Foster

Le pitchLa comédienne et réalisatrice s’intéresse au contrôle parental et met en scène une mère apeurée prête à tout pour que sa fille soit protégée.

L’épisode qui m’a le plus percutée de cette saison. Totalement flippant et bouleversant. Avec la patte de Jodie Foster, un vrai régal !

Un reflet puissant de la société espionne dans laquelle on vit. Le voyeurisme ultime de la vie privée, le contrôle sur le gens. La perte totale de la vie privée mais en fait, ne sommes-nous pas clairement dans les prémices ?

Souhaiteriez-vous pouvoir voir, entendre tout ce que fait votre enfant ? Un contrôle parental intégré ?
Le rêve de tous…Le cauchemar de chacun…

Je vous dis quand même mais ne le répétez pas…J’ai tout de même hésité à installer ce système sur mes ados !!! Ce serait sans doute encore plus flippant que n’importe quelle série Netflix 😜

**********************************************************************************

Episode 3: Crocodile

Réalisateur: John Hillcoat

Le pitch: Crocodile plonge dans une ambiance à mi-chemin du thriller et du western pour imaginer une technologie permettant de revivre — sans triche possible — les souvenirs vécus par une personne.

Une histoire sordide. Un épisode absolument excellent !
Une sorte d’effet papillon. Un seul acte qui change toute une vie et qui te rattrape au tournant.
Est-ce que tuer par dépits ou autoprotection est aussi mal que par plaisir ? Ou se situe la limite ?

Et si votre mémoire pouvait être visualisée sur un écran ? Si vos souvenirs pouvaient vous devancer ?

**********************************************************************************

Episode 4: Hang the DJ

Réalisateur: Tim Van Patten

Le pitch: Dans Hang the DJ, deux personnes en quête d’amour emploient pour rencontrer l’âme sœur une application prévoyant la totalité des histoires d’amour, de leur naissance à leur fin.

La version futuriste du club de rencontre. Absolument génial, absolument flippant !
Futuriste et pourtant tellement proche …
Se retrouver dans un monde où l’on décide à ta place, où l’émotion humaine n’a plus son mot à dire. Pas plus que la volonté.
Pourrai-ton en arriver là ? En sommes-nous si loin ?

La fin reste difficile à capter et laisse la porte ouverte à notre imagination et interprétation mais n’en est pas moins excellente.

**********************************************************************************

Episode 5: Metalhead

Réalisateur: David Slade

Le pitch: Metalhead, réalisé par un des metteurs en scène de Breaking Bad et Hannibal, raconte la course poursuite épuisante d’une femme, traquée par un chien automate. C’est le tout premier épisode de la série intégralement tourné en noir et blanc.

L’épisode que j’ai franchement le moins aimé de toute la saison. Un côté vieillot et surtout…franchement…j’ai pas tout compris. Un effet « Terminator » où les machines prennent le dessus et éradiquent toute forme de vie et de sentiments. Pourquoi ? Comment ? Pas très clair et laisse toute les portes ouvertes, là encore, à notre imagination.
C’est bien fait, techniquement bon mais bof !

**********************************************************************************

Episode 6: Black museum

Réalisateur: Colm McCarthy

Le pitch: Black museum s’attache au goût général pour les crimes. Il met en scène un étrange musée dont les visiteurs peuvent, eux-mêmes, expérimenter les pires technologies virtuellement.

Et si vous pouviez visiter le musée du savant le plus fou de la planète ? Toutes ses œuvres et plus encore en un seul lieu ? Toutes les pires horreurs sous un même toit ?
Un homme démis de ses fonctions qui continue son cheminement vers la folie, vers les dérives de la technologie sur l’esprit humain.
Dans cet épisode, la science outrage clairement les éléments fondateurs de la vie avec l’âme humaine comme élément. Terrifiant !

**********************************************************************************

Un article intéressant sur Charlie Booker et la série: Huffpost

**********************************************************************************

Un récapitulatif en image des saisons précédentes:

Saison 1 – 3 épisodes – 2011

  • 1 – L’hymne national
  • 2 – 15 millions de mérites
  • 3 – Retour sur image

Saison 2 – 4 épisodes – 2013

  • 1 – Bientôt de retour
  • 2 – La chasse
  • 3 – Le show de Waldo
  • 4 – Blanc comme neige

Saison 3 – 6 épisodes – 2016

  • 1 – Chute libre
  • 2 – Play test
  • 3 – Tais-toi et danse
  • 4 – San Junipero
  • 5 – Tuer sans état d’âme
  • 6 – Haine virtuelle

 

 

Publicités

9 commentaires sur « Séries TV – Black Mirror – Saison 4 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s