Omnia Vanitas – E. Valnet – 2017

Extrait:

« La victime reposait sur le dos. VĂȘtue d’une longue robe taillĂ©e dans un tissu Ă  grosses fleurs, de bas foncĂ©s Ă  motifs et de chaussures des annĂ©es 1950, elle Ă©tait Ă©tendue dans une posture qui indiquait qu’on avait dĂ©placĂ© le corps. La mort avait eu lieu ailleurs. Louisa ne manqua pas de noter que la tenue Ă©tait dĂ©modĂ©e et ringarde. Des cheveux noirs, Ă  l’entretien dĂ©plorable, couvrait une moitiĂ© du visage.
Elle s’approcha pour scruter le cadavre plus en dĂ©tail et eut un brusque mouvement de recul, ouvrant de grands yeux oĂč se reflĂ©taient Ă©tonnement et stupĂ©faction. Nathan se mit Ă  ricaner:
– Surprenant hein ?
– Mais…mais, c’est un mec !
Le légiste compléta sa remarque-
– Je te le confirme. Un vrai ! Avec service trois-piĂšces et poils au menton. »

4Ăšme de couverture:

Louisa TorrĂšs, capitaine de police au 36 quai des OrfĂšvres, mĂšne une existence de flic Ă©cartelĂ©e entre sa profession, son fils de 13 ans et ses liaisons sans lendemain. Quand un cadavre est retrouvĂ© sur le Champ-de-Mars, l’enquĂȘte lui est confiĂ©e par sa hiĂ©rarchie qui espĂšre la voir Ă©chouer. Qui est ce mystĂ©rieux tueur qui signe ses crimes d’une locution latine ? LancĂ©e Ă  sa poursuite, Louisa va dĂ©couvrir que la mort de certaines personnes est indispensable Ă  la survie d’autres.

Ce que j’en pense…

J’avoue avoir Ă©tĂ© surprise. Non pas que je doutais du talent d’Emmanuel puisque j’avais dĂ©jĂ  beaucoup aimé Des jours sans toi (sous le pseudo Lucas Leverger. Ouais c’est compliquĂ© avec lui…Je sais pas si il a un truc Ă  cacher…Va falloir peut-ĂȘtre investiguer 😜 ) mais surprise de me retrouver une fois encore devant un trĂšs bon livre qui soit si peu connu.
Surprise n’est peut-ĂȘtre d’ailleurs pas le mot. FĂąchĂ©e serait plus juste ! FĂąchĂ©e de voir tant d’auteurs de talent ne pas avoir la place qu’ils mĂ©ritent !

Omnia Vanitas, c’est une trame rondement menĂ©e mĂȘme si un peu facile pour certaines rĂ©solutions de l’enquĂȘte. Quoi qu’il en soit, tout tient la route pour en faire un vrai page-turner !

Le sujet est plus qu’intĂ©ressant ainsi que la psychologie qui en dĂ©coule mais je ne peux vous en dire plus au risque de vous spoiler et ça c’est niet !
Pour le coup, ça ne simplifie pas la chronique puisqu’il y aurait beaucoup Ă  dire qu’on ne peut pas dire â˜č

Le personnage de Louisa est attachant Ă  souhait et l’on se retrouve trĂšs vite avec cette sensation de devoir scander derriĂšre elle des « Allez louisa ! On est tous avec toi « . Faut dire qu’elle rame sec dans cette aventure ! Entre son job, son deuil, ses supĂ©rieurs, sa famille, ses amours et, bien sĂ»r, ce tueur impitoyable qui torture horriblement ses victimes hommes avant de les tuer.

Le fait que ce soit, pour une fois, des hommes m’a bien plu. Non pas que je sois une fĂ©ministe engagĂ©e…bien au contraire…ni que j’aie une dent particuliĂšre contre les hommes 😜 mais plutĂŽt parce que ça change, que c’est diffĂ©rent et c’est toujours bon Ă  prendre le diffĂ©rent !

Une histoire d’amour en trame de fond avec quelques scĂšnes bien sympathiques 😉
Une fin comme je les aime mais lĂ  aussi motus et bouche cousue !
J’aurai, par contre, apprĂ©ciĂ©, que la psychologie du tueur en toute fin soit plus dĂ©veloppĂ©e. Y aurait eu matiĂšre, c’est certain !

Fluide, prenant. Une pointe d’humour qui ne gĂąche rien, bien au contraire. Un livre qui se lit d’une traite et qui glisse tout seul. 🙂

Bref, vous l’aurez compris, j’ai vachement aimĂ©. Je ne peux pas vous en dire plus si ce n’est:  Foncez !

 

Publicités

8 commentaires sur « Omnia Vanitas – E. Valnet – 2017 »

  1. Comme je suis contente de lire cette chronique !!! Je suis convaincue moi aussi du talent d’Emmanuel/Lucas et de plus en plus chaque jour, vu que je suis, depuis Omnia, sa correctrice. J’ai la chance, l’honneur et le plaisir de dĂ©couvrir ses Ă©crits au fur et Ă  mesure qu’il les produit et puis t’assurer qu’il ne chĂŽme pas. La suite d’Omnia est en cours d’Ă©criture et un autre roman sera bientĂŽt disponible Ă  la lecture chez Nouvelles Plumes ! Deux ou trois autres sont aussi prĂȘts Ă  Ă©clore, commencĂ©s et en attente ; il a en effet une imagination dĂ©bordante. Merci pour cette belle chronique bien mĂ©ritĂ©e !

    Aimé par 1 personne

  2. Que je suis contente de lire cette chronique !!! Je suis moi aussi convaincue du talent d’Emmanuel/Lucas, et chaque jour un peu plus vu que je suis sa correctrice depuis « Omnia ». J’ai la chance, l’honneur et le plaisir de dĂ©couvrir ses Ă©crits au fur et Ă  mesure qu’il les produit et m’Ă©merveille chaque jour de son imagination et de son inventivitĂ©. Je puis t’assurer qu’il ne chĂŽme pas : la suite des aventures de Louisa TorrĂšs est bien avancĂ©e, un autre roman sera bientĂŽt disponible Ă  la lecture chez Nouvelles Plumes et deux ou trois autres sont commencĂ©s et prĂȘts Ă  Ă©clore, dont un trĂšs prochainement. Merci pour cette chronique bien mĂ©ritĂ©e !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s