Omnia Vanitas – E. Valnet – 2017

Extrait:

« La victime reposait sur le dos. Vêtue d’une longue robe taillée dans un tissu à grosses fleurs, de bas foncés à motifs et de chaussures des années 1950, elle était étendue dans une posture qui indiquait qu’on avait déplacé le corps. La mort avait eu lieu ailleurs. Louisa ne manqua pas de noter que la tenue était démodée et ringarde. Des cheveux noirs, à l’entretien déplorable, couvrait une moitié du visage.
Elle s’approcha pour scruter le cadavre plus en détail et eut un brusque mouvement de recul, ouvrant de grands yeux où se reflétaient étonnement et stupéfaction. Nathan se mit à ricaner:
– Surprenant hein ?
– Mais…mais, c’est un mec !
Le légiste compléta sa remarque-
– Je te le confirme. Un vrai ! Avec service trois-pièces et poils au menton. »

4ème de couverture:

Louisa Torrès, capitaine de police au 36 quai des Orfèvres, mène une existence de flic écartelée entre sa profession, son fils de 13 ans et ses liaisons sans lendemain. Quand un cadavre est retrouvé sur le Champ-de-Mars, l’enquête lui est confiée par sa hiérarchie qui espère la voir échouer. Qui est ce mystérieux tueur qui signe ses crimes d’une locution latine ? Lancée à sa poursuite, Louisa va découvrir que la mort de certaines personnes est indispensable à la survie d’autres.

Ce que j’en pense…

J’avoue avoir été surprise. Non pas que je doutais du talent d’Emmanuel puisque j’avais déjà beaucoup aimé Des jours sans toi (sous le pseudo Lucas Leverger. Ouais c’est compliqué avec lui…Je sais pas si il a un truc à cacher…Va falloir peut-être investiguer 😜 ) mais surprise de me retrouver une fois encore devant un très bon livre qui soit si peu connu.
Surprise n’est peut-être d’ailleurs pas le mot. Fâchée serait plus juste ! Fâchée de voir tant d’auteurs de talent ne pas avoir la place qu’ils méritent !

Omnia Vanitas, c’est une trame rondement menée même si un peu facile pour certaines résolutions de l’enquête. Quoi qu’il en soit, tout tient la route pour en faire un vrai page-turner !

Le sujet est plus qu’intéressant ainsi que la psychologie qui en découle mais je ne peux vous en dire plus au risque de vous spoiler et ça c’est niet !
Pour le coup, ça ne simplifie pas la chronique puisqu’il y aurait beaucoup à dire qu’on ne peut pas dire ☹️

Le personnage de Louisa est attachant à souhait et l’on se retrouve très vite avec cette sensation de devoir scander derrière elle des « Allez louisa ! On est tous avec toi « . Faut dire qu’elle rame sec dans cette aventure ! Entre son job, son deuil, ses supérieurs, sa famille, ses amours et, bien sûr, ce tueur impitoyable qui torture horriblement ses victimes hommes avant de les tuer.

Le fait que ce soit, pour une fois, des hommes m’a bien plu. Non pas que je sois une féministe engagée…bien au contraire…ni que j’aie une dent particulière contre les hommes 😜 mais plutôt parce que ça change, que c’est différent et c’est toujours bon à prendre le différent !

Une histoire d’amour en trame de fond avec quelques scènes bien sympathiques 😉
Une fin comme je les aime mais là aussi motus et bouche cousue !
J’aurai, par contre, apprécié, que la psychologie du tueur en toute fin soit plus développée. Y aurait eu matière, c’est certain !

Fluide, prenant. Une pointe d’humour qui ne gâche rien, bien au contraire. Un livre qui se lit d’une traite et qui glisse tout seul. 🙂

Bref, vous l’aurez compris, j’ai vachement aimé. Je ne peux pas vous en dire plus si ce n’est:  Foncez !

 

8 commentaires sur « Omnia Vanitas – E. Valnet – 2017 »

  1. Comme je suis contente de lire cette chronique !!! Je suis convaincue moi aussi du talent d’Emmanuel/Lucas et de plus en plus chaque jour, vu que je suis, depuis Omnia, sa correctrice. J’ai la chance, l’honneur et le plaisir de découvrir ses écrits au fur et à mesure qu’il les produit et puis t’assurer qu’il ne chôme pas. La suite d’Omnia est en cours d’écriture et un autre roman sera bientôt disponible à la lecture chez Nouvelles Plumes ! Deux ou trois autres sont aussi prêts à éclore, commencés et en attente ; il a en effet une imagination débordante. Merci pour cette belle chronique bien méritée !

    Aimé par 1 personne

  2. Que je suis contente de lire cette chronique !!! Je suis moi aussi convaincue du talent d’Emmanuel/Lucas, et chaque jour un peu plus vu que je suis sa correctrice depuis « Omnia ». J’ai la chance, l’honneur et le plaisir de découvrir ses écrits au fur et à mesure qu’il les produit et m’émerveille chaque jour de son imagination et de son inventivité. Je puis t’assurer qu’il ne chôme pas : la suite des aventures de Louisa Torrès est bien avancée, un autre roman sera bientôt disponible à la lecture chez Nouvelles Plumes et deux ou trois autres sont commencés et prêts à éclore, dont un très prochainement. Merci pour cette chronique bien méritée !

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s