L’appel du néant – M. Chattam – 2017

Extrait:

« Elle savait qu’elle ferait comme toutes ces filles, elle s’arracherait les ongles à vouloir se frayer un passage à travers ses propres chair pour tenter d’attraper les colliers de serrage. Et puis quoi ensuite ? Elle serait incapable de les déchirer à mains nues. Elle connaissait tout ça, pourtant elle ne pourrait pas s’en empêcher. Ce serait plus fort que la raison. Vivre plus que tout, même à travers la souffrance »

4ème de couverture:

Ludivine Vancker et ses collègues de la section de recherches de Paris enquêtent sur un tueur insaisissable dont les traces ne permettent pas son identification. Lorsque les services secrets français décident de participer à la résolution de l’affaire, les mots tueur en série et terrorisme sont associés.

Tout commence toujours par un cadavre.
C’’est ensuite que ça s’’est empiré.…

Tueur en série…
Traque infernale
Médecine légale
Services secrets
…Terrorisme.

Etes-vous sûr d’’être prêt ?
Quand « Le silence des agneaux » rencontre « 24hrs », ce thriller va détruire vos nuits et hanter vos jours.

Ce que j’en pense…

Le grand retour de Ludivine Vancker. Je l’attendais, beaucoup, passionnément !
J’avais adoré « La conjuration primitive » et « La patience du diable ». Malheureusement pas de chronique à vous proposer…Mon blog n’était pas encore actif ☹️

Une histoire qui commence par des flashs- forward (Ca le fait hein ? au lieu des flash-back ? ) puisqu’on retrouve Ludivine en sale posture alors qu’elle enquête sur un tueur qui a une vague passion pour les serflexs.  Des passages de captivité saisissants voir percutants qui nous font trembler pour elle et bien sûr nous demander si elle va s’en sortir sachant que Chattam est capable de tout…Même de tuer ses héros…Et c’est d’ailleurs une des choses que j’apprécie particulièrement chez lui !

On retrouve avec plaisir son style, son écriture, ses réflexions savamment placées. Des phrases qu’on relit juste pour le plaisir, pour leur justesse ou par ce qu’elles font résonner en toi…

Puis l’histoire bascule très vite dans un registre qui, je l’avoue, n’est pas du tout ma tasse de thé…Le terrorisme avec un grand T.
La fiction relative aux tueurs en série ou tout autre psychopathe reste de la fiction (même si, je vous le concède, c’est pas folichon non plus et que cela dépasse bien souvent cette même fiction.) C’est juste que quelque part je peux comprendre…J’arrive à absorber…Là ça me dépasse…Et, je l’avoue, c’est un sujet que je préfère fuir. En tout cas dans mes lectures. D’autant plus quand il est autant développé.

Mais bon ! Il faut le dire, même si j’ai trouvé difficile, le sujet est admirablement bien traité. Le fonctionnement d’une cellule terroriste, pas à pas. Etape après étape. Sans tomber dans les clichés. Des détails à faire frémir. Hyper bien documenté…Très réaliste…Trop réaliste !
Dans son genre, c’est brillant, y a pas de doute !

Les personnages sont fabuleusement décrits. Psychologiquement bien développés et de ce côté-là c’est jubilatoire !

Je ne comprends toujours pas le terrorisme et reste à préférer faire l’autruche…Juste parce que c’est trop moche…

« L’appel du néant » ravira les adeptes du sujet, c’est certain !
Une seule chose est à espérer…Qu’aucun d’entre eux ne le lise…Histoire que cela ne leur donne pas plus d’idées encore….

 

Publicités

4 commentaires sur « L’appel du néant – M. Chattam – 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s