Origine – D. Brown – 2017

Extrait:

« Je suis ici parce que ma dernière découverte scientifique va vous paraître surprenante. Il s’agit d’un travail que je mène depuis plusieurs années dans l’espoir de répondre aux deux questions les plus fondamentales que se pose l’humanité.
Aujourd’hui, c’est chose faite. Et je viens à vous parce que je crois que cette information va profondément affecter les religions du monde et provoquer rien moins qu’un…cataclysme. Pour l’heure, je suis la seule personne sur terre à connaître l’information que je m’apprête à vous dévoiler. »

4ème de couverture:

Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie, arrive au musée Guggenheim de Bilbao  pour assister à la conférence d’un de ses anciens élèves, Edmond Kirsch, un éminent futurologue spécialiste des nouvelles technologies.
La cérémonie s’annonce historique car  Kirsch s’apprête à livrer  les résultats de ses recherches qui apportent  une réponse aux questions fondamentales sur l’origine et le futur  de l’humanité.Mais  la soirée va brusquement virer au cauchemar. Les révélations de Kirsch risquent d’être perdues à jamais.  Contraint de quitter précipitamment Bilbao, Langdon s’envole pour Barcelone en compagnie d’Ambra Vidal, la directrice du musée. Ensemble, ils vont se lancer en quête d’un étrange mot de passe qui permettrade dévoiler au monde la découverte de Kirsch.
Mêlant avec bonheur codes, histoire, science, religion et art, Dan Brown nous offre avec Origine son roman le plus ambitieux et le plus étonnant.

Ce que Marie en pense…

Avec les enquêtes de Robert Langdon, Dan Brown nous a habitués à parcourir le monde au travers de ses lieux symboliques et mystérieux. Origin ne déroge pas à la règle. Nous parcourons cette fois-ci l’Espagne, entre Bilbao et son impressionnant musée Guggenheim, la fameuse abbaye de Monserrat et surtout la surprenante Sagrada Famila, cathédrale barcelonaise que l’on doit à Antonio Gaudi.

L’enjeu de cette histoire est de répondre aux questions existentielles « D’où venons nous? Où allons nous? » C’est Edmond Kirsch, petit génie du high tech et athée notoire, qui annonce avoir réponse à la question et il espère bien en faire profiter l’humanité. Mais c’est sans compter sur quelques personnes qui ont intérêt à le faire taire… Définitivement.

C’est donc une fois de plus à Langdon qu’il incombe de décrypter les mystères des origines de l’humanité, On retrouve les recettes de Dan Brown: des énigmes à résoudre (encore que, par rapport au Da Vinci Code, celles-ci sont un peu décevantes), une course poursuite effrénée entre « gentils » et « méchants », et une belle femme pour épauler Langdon dans ses recherches.

La formule va en lasser certain, mais il faut bien avouer qu’elle a une certaine efficacité. Si la première partie de la réponse, « D’où venons nous? » n’a rien de bien excitant, la deuxième « Où allons-nous? » est intéressante et pourra animer bien des discussions dans les soirées.

Un roman plaisant, au démarrage un peu poussif, mais qui au final, pour autant qu’on n’en attende pas trop, s’avère un bon moment de lecture.

Une mention spéciale pour le personnage de « Winston » que le lecteur ne sera pas près d’oublier…

C’était la chronique de notre envoyée spécial en Espagne, Marie Javet, pour Sangpages. que je remercie au passage. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s