La Daronne – H. Cayre – 2017

Extrait:

« Quatorze millions d’expérimentateurs de cannabis en France et huit cent mille cultivateurs qui vivent de cette culture au Maroc. Les deux pays sont amis et pourtant ces gamins dont j’écoutais à longueur de journées les marchandages purgeaient de lourdes peines de prison pour avoir vendu leur shit aux gosses des flics qui les poursuivent, à ceux des magistrats qui les jugent ainsi qu’à tous les avocats qui les défendent. Du coup ils devenaient amers et haineux. On ne m’enlèvera pas de l’esprit (même si mon ami flic m’affirme que je me trompe) que cette débauche de moyens, cet acharnement à vider à la petite cuillère la mer de shit qui inonde la France, est avant tout un outil de contrôle des populations en ce qu’elle permet de vérifier l’identité des Arabes et des Noirs dix fois par jour. »

4ème de couverture:

Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau tout en élevant ses enfants… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ?
Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux.
Et on devient la Daronne.

Ce que j’en pense…

Une auteure que je ne connaissais pas mais voilà qui est chose faite et bien faite car croyez-moi, elle mérite largement le détour !
Gagnant du prix le Point du polar européen 2017, « la Daronne » est un livre clairement hors du commun.

Patience Portefeux issue de parents métèques. Tombée dans les transports illicites comme on tombe dans la marmite de potion magique. Traductrice arabe-français pour la police. Une héroïne ou plutôt une anti-héroïne à laquelle on s’attache et dont on découvre son parcours de vie tumultueux franchement palpitant !

Un livre doux et sombre en même temps. Profondément humain. Original. Touchant voir même bouleversant.

Un style fabuleux, subtil, direct et efficace. Une plume excellente. Un récit bourré d’humour et pourtant terriblement percutant. L’humour d’ailleurs ne rend-il pas ce type de récit plus fort ? En lui donnant ce petit côté ironique, piquant, mordant qui file droit au but ?

« La Daronne« , c’est un regard acéré sur notre société. Une vision pertinente et réaliste. Mais c’est aussi des relations entre les gens. Des relations profondément humaines, délicieusement relatées.
J’ai d’ailleurs été très touchée par les scènes avec sa mère démente…brillamment décrites…sans doute trop pour ceux qui le vivent ou l’ont vécu…

Au final, « La Daronne« , c’est un récit aux airs de rien qui révèle tout. C’est un système détourné sans doute pour la bonne cause- A vous de juger !

Bref, vous l’avez compris, coup de cœur pour ce livre que je vous conseille vivement !

 

La Daronne – Edition Métailié – 176 pages

Publicités

4 commentaires sur « La Daronne – H. Cayre – 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s