En sacrifice à Moloch – A. Larsson – 2017

Extrait:

« Rebecka examina la morte. De fines rigoles de sang séché avaient coulé de certaines plaies. Elle chercha en elle une émotion quelconque. Elle n’était pas bouleversée. Elle n’était pas horrifiée non plus. Elle ne ressentait rien.
Elle se tourna vers Krister, qui arborait une mine grave mais gardait son calme. Décidément, il n’y avait que dans les séries télé que les flics vomissaient leur petit-déjeuner sur une scène de crime.
-« Qu’est ce qui s’est passé ici, à ton avis ? » demanda-t-elle, entendant le son détaché de sa propre voix. On l’a poignardée ?
-« Vous êtes là ? cria Sivving, à l’extérieur.
-« Oui, on l’a trouvée ! répondit Rebecka. Reste dehors, on arrive.
-« Regarde son visage, dit Krister en se penchant sur la morte. Sa pommette. On dirait qu’on a voulu lui arracher la peau.
-« Il faut qu’on s’en aille d’ici répliqua Rebecka. Et qu’on appelle la police scientifique et le médecin légiste.
-« Tu as vu le mur ? » continua Krister.
Quelqu’un avait écrit « PUTAIN » en grandes lettres noires, au-dessus de la tête de lit. »

4ème de couverture:

Au terme d’une traque impitoyable dans les forêts de Lainio, en Laponie suédoise, un ours féroce est abattu. Dans sa panse : les restes d’un homme…
Cette macabre découverte est suivie quelques mois plus tard par l’assassinat d’une femme à coups de fourche. Chargée de l’enquête, la procureure Rebecka Martinsson ne tarde pas à recouper ces faits a priori sans rapport : les deux victimes avaient un lien de parenté ; ils étaient père et fille. Mais ils ne sont ni les premiers ni les derniers à disparaître, comme si une étrange malédiction frappait leur famille…
Après le succès de Tant que dure ta colère, Asa Larsson, star du polar scandinave, part sur les traces d’un terrible et lointain secret, dans les paysages crépusculaires et inquiétants du Grand Nord suédois.

Ce que j’en pense…

Cinquième volet des aventures de Rebecka Martinsson. Pas lu les précédents, honte à moi 😳 mais promis, je vais me rattraper.
J’ai sans doute perdu en subtilité et en substance mais ne me suis pas retrouvée complètement paumée non plus. Tout ça pour dire que si vous êtes donc dans le même cas que moi, c’est pas vraiment un souci !

« En sacrifice à Moloch » en dehors de l’enquête aux rebondissements imprévisibles, est
une saga familiale addictive et prenante. Une véritable fresque historique d’une Suède à différentes époques.  De la première guerre mondiale à nos jours.
Mais « En sacrifice à Moloch » est aussi une ambiance, une atmosphère toute particulière qui nous emporte dans le fond du fond de ce pays qui reste, quelque part bien mystérieux.
On voyage, on découvre cette culture et c’est admirablement bien décrit !

Tout public, la trame est rondement menée et les personnages sont hyper attachants (même si on a bien du mal avec leurs noms…mais ça c’est le côté bien typique des romans nordiques avec leurs noms à coucher dehors !)
Un petit penchant perso pour Krister, sa douceur, son empathie et son côté fracassé qu’il assume avec beaucoup de dignité.

J’ai adoré les voyages dans le passé et suivre l’histoire d’Elina dans cette Suède aux accents de pauvreté et de vie dure. Cette pauvreté face à la richesse de certains qui va de pair avec l’exploitation et toutes ses dérives.
Ce clin d’œil historique réel donne, d’ailleurs, au récit un côté plus profond encore. A savoir que le personnage de Hjalmar Lundbohm est bel et bien réel. Ce Monsieur, géologue, décédé en 1855, a été le directeur des mines de fer de Kiruna et donc fondateur de cette ville.

Ca se lit tout seul, c’est pas sanglant, c’est léger et j’avoue, ça passe comme une lettre à la poste !

Et que vient faire Moloch, la fausse divinité à qui on sacrifiait des petits enfants pour obtenir des richesses, là-dedans me direz-vous ?
Je vous laisse le découvrir 😝

 

en sacrifice à moloch image en sacrifice à moloch image 2

Moloch et Hjalmar Lundbohm

Publicités

3 thoughts on “En sacrifice à Moloch – A. Larsson – 2017

    1. C’était mon premier. Ca se lit tout seul mais c’est clair que je ne vais pas en grader un souvenir mémorable ! C’est tout public, c’est léger et c’est forcément ce qui en fait un succès …comme beaucoup d’autres d’ailleurs ….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s