Voir Venise et vomir – A. Albanese – 2016

Extrait:

« Fabrizio est mort. Il paraît que « l’eau, c’est la vie ». Il faut n’avoir jamais vu ce que cette saloperie peut faire à un corps en quelques heures pour dire une connerie pareille. Evidemment, « l’eau c’est la mort » pourrait paraître moins vendeur. C’est pourtant ce que penserait Fabrizio en ce moment. S’il pouvait encore penser. Mais Fabrizio est mort. Moi qui suis en possession de toute ma faculté de jugement, je peux vous affirmer que tout corps plongé dans un liquide assez longtemps subit une dégradation proprotionnelle au coefficient de beauté qu’il avait au sec. »

4ème de couverture:

Venise, épicentre du sublime et du tragique – voilà un sentier littéraire battu et rebattu, mais qu’importe, après tout ? Quand on est Matteo Di Genaro et qu’on peut s’offrir tout ce qui se vend sur la Giudecca, fascinante virgule insulaire au sud de la Sérénissime, on se prendrait presque pour un dieu… jusqu’au jour où la nouvelle de la mort mystérieuse de son jeune amant, Fabrizio, lui tombe dessus et le fait chavirer. S’engage alors une enquête trépidante, charnelle et sacrilège, émaillée de ces savantes digressions dont Matteo a le secret, à travers les brumes hivernales flottant sur les canaux de la lagune

Ce que j’en pense…

Voir Venise et vomir est, en fait, la suite de « Une brute au grand cœur ».

Les descriptions sont à la fois noir et à la fois comique. C’est assez déroutant. Plus un pastiche qu’un polar voir même un exercice de style…
J’ai eu du mal à me laisser emporter…

Le style est d’ailleurs excellent et l’exercice pour ce qu’il en est, fabuleusement réussi.

Les personnages, certes un peu cliché, sont comiques au possible et j’avoue avoir plus ri que tremblé. Surtout lorsque Matteo Di Genaro, le héro (Ou ne serait-ce pas plutôt un anti-héro ?)  s’adresse directement à toi, lecteur.

Un livre sympa mais qui, j’avoue, n’est pas ma came !

Livre sélectionné pour le prix du Polar Romand 2017

 

 

 

Publicités

11 commentaires sur « Voir Venise et vomir – A. Albanese – 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s